Crèche de Noël : victoire en appel du département de la Vendée


Voici un communiqué de ce jour de Bruno Retailleau, ancien président du Conseil régional des Pays de la Loire, sénateur de Vendée et président du groupe Les Républicains au Sénat. Ce jugement d’appel est un très utile précédent car avec Noël qui approche, on ne manquera pas d’assister à de nouvelles attaques contre la présence de crèches de Noël dans les bâtiments publics.

La Cour administrative d’appel de Nantes vient de donner raison au département de la Vendée qui chaque année à l’occasion des fêtes de Noël, installe une crèche dans le hall du Conseil départemental. La Cour suit en cela l’avis du Conseil d’État qui considère que l’installation d’une crèche dans l’espace public ne va pas à l’encontre du principe de laïcité dès lors qu’elle correspond à un usage local et qu’elle présente un caractère culturel ou festif. Je me réjouis de cette décision de bon sens qui permet de ne pas faire du principe de laïcité un principe d’absurdité, en distinguant ce qui relève du domaine cultuel et ce qui appartient désormais au domaine culturel, ce qui est le cas de la crèche de Noël. En privilégiant une laïcité apaisée, respectueuse des traditions auxquelles nos concitoyens sont attachés, la Cour met un point final à une fausse polémique qui ne doit plus nous détourner des vrais combats pour la laïcité que nous devons mener.

Source : blogue de Bruno Retailleau, 6 octobre

10commentaires
  1. Charlotte Parc

    6 octobre 2017 à 15 h 06 min

    Eh bien, preuve en est, s’il fallait encore le démontrer, comme l’écrit souvent @M. Hamiche, qu’il ne faut rien lâcher, jamais jamais jamais !

    Merci Seigneur de ce qu’il se trouve encore dans notre pays, sinon des juges chrétiens ou “christianophiles”, des juges simplement plein de bon sens, sans parti pris idéologique et respectueux de traditions religieuses ancestrales.

    Cela dit, ne nous voilons pas la face, nous chrétiens : ce n’est pas des crèches exposées quelques jours ou semaines ici et là, y compris dans les bâtiments publics, qui feront le poids pour contrer la déchristianisation de la société française : nous avons du pain sur le planche pour annoncer à nos contemporains le message de l’Évangile libérateur.
    Retroussons nos manches, prenons notre courage à deux mains et mettons nous à genoux pour implorer l’Esprit de faire porter du fruit à nos témoignages de foi et à nos annonces claires de l’Évangile.
    Les catholiques et les protestants “historiques” réformés, trop longtemps et trop souvent encore, enfermés dans leur tour d’ivoire, n’ont bien souvent pas idée de l’inculture religieuse en général et en particulier chrétienne de nos contemporains. Ceux-ci n’ont pourtant rien tant besoin que d’entendre le message de l’Évangile. L’exposition des crèches dans ce contexte n’est pas de nature à modifier l’indifférence de ceux qui nous entourent, tout juste à les faire sourire d’une tradition un peu surannée et sans grande signification pour eux. Je vous le redis : nous avons du pain sur la planche avant que de telles actions en justice ne soient même plus envisageables.
    Ce jugement, à n’en pas douter, fera jurisprudence, mais ce n’est pas le dernier procès !

    Répondre
  2. Martinjl

    7 octobre 2017 à 9 h 10 min

    Il suffit de comparer nos pays avec certains qui utilisent leurs énormes richesses pour construire des tours de Babelle au lieu d’aider les pauvres des pays qui appliquent les règles qu’ils leurs ont imposées.

    Répondre
  3. Françoise

    7 octobre 2017 à 11 h 08 min

    En effet ce jugement tombe à pic car Noël approche à grands pas et la guerre des crèches va se rallumer. Comment le gouvernement et les autorités locales vont elles réagir un peu partout en France ?

    Répondre
    • Charlotte Parc

      9 octobre 2017 à 11 h 23 min

      @Françoise
      A n’en pas douter, ce jugement fera jurisprudence et prions pour que cette jurisprudence fasse réfléchir plus d’un athéiste militant à engager de tels procès.
      On gagnera du temps et de l’argent, car la justice, ce sont nos impôts qui la paient en très grande partie

      Répondre
  4. Gilberte

    7 octobre 2017 à 21 h 20 min

    Il y a 70 ans la crèche matérialisait les paroles de l’Angélus: “et le verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous” le Verbe, paroles qui prouvent que les chrétiens ne sont pas des polythéistes (3 personnes différentes disent-ils) comme les accusent les musulmans. La crèche est un instrument de paix

    Répondre
    • Charlotte Parc

      8 octobre 2017 à 20 h 34 min

      @Gilberte
      La crèche, 70 ans ?????
      Faites un peu des recherches sur l’histoire de la crèche !

      “comme les accusent les musulmans.” ??? quel rapport avec le sujet de cet article ?

      Je sais bien que l’islam est l’obsession de certains, qu’ils voient des musulmans à l’œuvre partout. Mais ça suffit, ils sont déjà responsables d’assez de méfaits envers les chrétiens pour ne pas en rajouter !
      En l’occurrence TOUTES les actions en justice menées en France contre la présence de crèches dans des espaces publics ne l’ont JAMAIS été par des musulmans mais par des (soi-disant) “libres-penseurs” ou des ligues athéistes militantes.
      Ne mélangez pas tout !

      Répondre
  5. Maurice

    9 octobre 2017 à 6 h 32 min

    Des municipalités fêtes la fin du jeûne lors du ramadan dans les locaux de la mairie, c’est là aussi une fête religieuse bien qu’il y ait un repas. (il est vrai que des réunions pour la galette des rois sont aussi organisé, mais portant un nom neutre)
    J’ai assisté par hasard à la fête des lumières (Hanoukka) dans la salle des fêtes de la mairie de Romainville 93 lors de la signature d’un bail emphytéotique pour la location d’un terrain en vue d’y construire une synagogue.

    Répondre
    • Charlotte Parc

      9 octobre 2017 à 11 h 19 min

      @Maurice
      Tout ce que vous rapportez, et dont je ne doute pas une seconde de la véracité, est parfaitement légal et légitime, car la laïcité implique, de fait, la manifestation des religions dans l’espace public, mais ce qui n’est pas normal c’est que nous, les chrétiens, ayons à revendiquer une ÉGALITÉ DE TRAITEMENT avec les autres religions pour que nous ne soyons pas perpétuellement oubliés, écartés, effacés, relégués, menés au tribunal, humiliés, interdits de séjour, bâillonnés, ce qui est anormal c’est que nous ayons à demander tout simplement qu’il n’y ait pas de FAVORITISME d’une communauté religieuse par rapport à une autre.

      Répondre
      • Les faubourgs d'Odessa

        9 octobre 2017 à 20 h 06 min

        Cela met en évidence le recul historique du christianisme qui régnait jadis en maître dans nos contrées. Ensuite c’est celui qui tient le manche qui fait la pluie et le beau temps. Si certaines religions sont plus égales que d’autres c’est uniquement en raison du pouvoir financier qui se tient derrière, rien de plus.

        Répondre
  6. Gérard P.

    10 octobre 2017 à 9 h 31 min

    Il est incontestablement vrai que seul Jésus est l’homme Dieu le Messie et le Mystère de la Sainte TRinité,il n’y en à pas d’autre,présent en permanence dans l’église Catholique,dans la Sainte Communion.Tout le reste n’est que bricolage et immitation et déformation de l’enseignement du Christ satanique,etc…Laïcité s’est l’aide à l’islam
    maladie du XXIe siècle plus déformation de la vérité etc…Pourquoi tout cette acharnement contre l’Eglise Catholique pour la simple raison que Satan veut se mètre à la place de DIEU et être adoré,hélas cela est imposible s’est écris dans l’évangile,nous sommes dans la fin des temps,comme annoncé à Fatima….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3513 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter