Des protestants algériens menacés par des musulmans au premier jour du ramadan…


Voici ce qu’on pouvait lire dans le quotidien algérien de langue française La Dépêche de Kabylie le 22 juillet dernier :

Le village El Majene de Fréha [30 km à l’est de Tizi Ouzou], a connu des perturbations sous haute tension, vendredi dernier [20 juillet, premier jour du ramadan en Algérie]. Et pour cause, une altercation entre des villageois et des religieux chrétiens a éclaté. Nos sources ajoutent, que les deux antagonistes ont même failli en arriver aux mains à un certain moment. Une altercation née, après que des villageois ont demandé la fermeture du lieu de culte des chrétiens, une église dont la bâtisse appartiendrait à un particulier. Ainsi, afin d’appuyer leur demande de délocalisation, pour ainsi dire, les villageois « en bon nombre » précisent nos sources, se sont présenté sur les lieux ou les chrétiens en nombre tout autant important, faisaient leur rituel de prière. Il était environs 10 h, lorsque les hostilités ont commencé. Bien entendu les religieux n’ont pas obtempéré, préférant continuer leur prière. Devant l’insistance des villageois, les chrétiens ont fini par « riposter » verbalement, cela s’entend. La tension est montée d’un cran, rapportent des sources locales et c’est là justement, que les esprits se sont échauffés. L’irréparable a été évité de justesse et ce grâce à l’intervention des sages du village ainsi que des éléments des services de sécurité qui ont été alertés. La situation a durée environ deux heures. Après coup, les religieux ont déposé plainte au niveau de la gendarmerie de Fréha. De leur côté, croit-on savoir, les villageois comptent lancer une pétition afin de demander, voire exiger le départ et la fermeture de la dite église. Selon, ces derniers, la dite église n’a pas été autorisée et n’est pas légale. Les villageois se demandent d’ailleurs, sur quelle base elle a été autorisée à ouvrir ses portes. Combien même, les autorités locales et les pouvoirs publics d’une manière générale, doivent intervenir pour tenter de maitriser la situation avant qu’il ne soit trop tard et que l’irrémédiable ne se produise. Cependant, ce n’est pas la première fois que ce genre de conflit arrive à Tizi Ouzou et en Kabylie, qui est pourtant, une région dont la population est connue pour son sens et sa nature libre et démocratique. Dans le passé, plusieurs bras de fer ont défrayé la chronique au niveau local. C’est pour cela que cette autre « affaire » liée au culte doit être vite étouffée et cela en trouvant une solution logique et juste.

Cet article nécessite quelques précisions qui nous sont donnés par International Christian Concern (ICC) dans une relation du 26 juillet.

Ces villageois « en grand nombre », sont évidemment des musulmans, ce que ne précise pas le quotidien algérois. Ils sont venus en foule mais aussi armés (pistolets et couteaux, précise ICC). Cette congrégation protestante est affiliée à l’Église protestante d’Algérie (EPA) fondée en 1972 qui regroupe plus d’une soixantaine de congrégations, et fut violemment persécutée par le gouvernement algérien ces dernières années. Devant la protestation internationale qu’a soulevé cette persécution, le Ministère de l’Intérieur a fini par accorder, en juillet de l’an passé, l’autorisation à toutes les congrégations de l’EPA de solliciter une reconnaissance officielle. Mais on comprendra que dans cette République algérienne « démocratique et populaire », de fait islamo-socialiste, une autorisation de cette nature prend des années… Ce qui est premier, dans le droit international ratifié par l’Algérie, c’est la liberté de culte qu’aucune mesure dilatoire ne saurait empêcher, le rôle des États n’étant pas d’en empêcher mais d’en protéger l’exercice. La congrégation de ce village, forte de 80 fidèles, est donc parfaitement fondée à braver les “lenteurs” administratives et les menaces musulmanes.

Joyeux Ramadan !

Sources : La Dépêche de Kabylie, International Christian Concern

 

3commentaires
  1. sanchez

    28 juillet 2012 à 10 h 57 min

    ces faits ont de quoi nous révolter et nous faire bondir, pourquoi nos gouvernements sont-ils si laxistes et permettent des mosquées chez nous, hier encore des musulmans de la Haute Garonne faisait savoir qu’une nouvelle mosquée allait être construite pour ne pas prier dans la rue et être enfin chez eux; s’ils ne soulèvent pas pour ce qui se passe dans leur pays vis à vis des chrétiens, c’est parce qu’ils sont d’accord pour régner partout où ils sont; car comme dit le proverbe, qui ne dit mot, consent; nos dirigeants sont sourds et aveugles et très complaisants.

    Répondre
  2. Melmiesse

    28 juillet 2012 à 18 h 26 min

    Tout ceci prouve que c’est une religion qui exclut et qui en même temps veut absorber : l’équipe de campagne de notre président était amplement fournie en personnages de culture musulmane; les musulmans auront leur récompense obligée: la porte parole du gouvernement ne s’appelle pas Claire Dupont sinon elle ne serait pas là a remarqué une célébrité

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3232 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter