Église d’Abbeville : “La Voix de la Russie” s’interroge…


Sous le titre « La France détruit maintenant ses églises sans respecter la loi », une excellente synthèse russe sur le scandale de la destruction de l’église d’Abbeville. À lire et à partager…

« L’église de la ville d’Abbeville n’est plus. À sa place nous voyons des gravats, ceux d’une église qui a été construite de 1868 à 1878. Ils attendent le camion benne et la décharge. Le diocèse d’Amiens est sous le choc tout comme de nombreux habitants, d’Abbeville, de France en passant par l’Allemagne et la Russie.

Les Européens, les Français et le monde chrétien, se demandent ce qui se passe avec la France. Est-ce que bientôt d’autres églises vont suivre le même sort que celui de l’église de Saint-Jacques ?

Pendant que la Russie a reconstruit ses églises en sortant de l’URSS, l’Europe détruit maintenant ses églises qui sont le patrimoine culturel, des lieux de culte et la mémoire de la civilisation européenne. D’autres églises qui pourraient être détruites sont pourtant consolidées et rénovées comme à l’image de l’église néo-gothique de Plounerin qui a été construite en Bretagne entre 1875 et 1878. Les Bretons de la petite commune de sept cents habitants avec leur maire communiste ont fait un référendum en 2010 et ont décidé de restaurer leur église qui pourtant était, elle aussi, dans un mauvais état et qui menaçait elle aussi de s’écrouler.

Position de la mairie. Le chef de cabinet du maire d’Abbeville, Nicolas Dumont, PS, explique que « Hormis l’émotion de cette déconstruction les habitants d’Abbeville comprennent la décision qui a été prise. C’est une question de sécurité publique. L’église menaçait de s’effondrer à tout moment. On est conscients que certaines personnes auraient souhaité qu’on fasse des travaux mais ce n’était pas possible notamment vu l’état technique. Mais après les gens sont quand même raisonnables et comprennent la nécessité de déconstruire. Même le maire d’Abbeville ne souhaitait pas déconstruire cette église. Le maire n’a pas été élu pour déconstruire du patrimoine. C’est simplement au regard du rapport de l’expert mandaté par le tribunal administratif que le maire a été obligé de prendre cette décision.»

Une structure instable bien résistante. Pour les auteurs du blog Saint-Jacques oubliée des questions se posent. Stéphane Decayeux écrit : « Je tenais à exprimer notre profonde tristesse de voir la manière avec laquelle notre église Saint-Jacques qui, je le rappelle, n’aura pas même été désacralisée, se voit infliger une destruction si violente et totale. Et sans égard aucun vis à vis de certaines pièces du mobilier religieux (confessionnal détruit, statue endommagée toujours visible mais inaccessible aujourd’hui ce lundi au milieu des ruines ! Stéphane Cailleux se pose aussi une question importante car la structure jugée instable et menaçant de tomber rapidement n’a pas pliée aussi facilement aux coups de la pelleteuse : « Bon nombre de nos concitoyens abbevillois nous interpellent, croyants ou non, choqués de si peu de respect pour ce monument, fut-il dans un état de péril imminent ! État qui reste à démontrer à voir les moyens qu’il aura fallu et qu’il faudra encore déployer pour détruire un clocher qui risquait de chuter à tout moment ! »

Diocèse. L’économe du diocèse d’Amiens, Stéphane Duté, qui ne décolère pas, nous apprend que durant dix ans la mairie n’a rien fait pour rénover et entretenir l’église, et raconte : « L’église a été détruite. Et il y a un souci car légalement ce n’est pas possible. Il faut l’autorisation du préfet et de l’évêque. Pour qu’une église soit détruite, elle doit d’abord être désacralisée et seul l’évêque en relation avec le préfet peut l’accepter. De fait le maire d’Abbeville a considéré qu’il était au-dessus des lois car il n’a pas demandé l’avis de l’évêque. Il y a deux choses. Il y a une église qui est détruite et il y a un maire qui décide d’être au-dessus des lois. C’est à dire que la loi en France n’est pas nécessairement respectée à condition toutefois d’être dans le bon camp. Les lois s’appliquent à tout le monde sauf à ceux qui les font. Cela arrive en France depuis une quinzaine d’année. Nous n’allons pas en rester là. On va voir avec les évêques de France. On ne casse pas une église comme ça. C’est scandaleux car on ne respecte plus rien, même pas la loi. Le maire a fait quelque chose d’illégal et nous on aura un problème car on aura une église en moins. » L’abbé Jean-Louis Brunel et la communauté catholique sont sous le choc car la destruction a commencé sans que la communauté chrétienne ait été avertie

Source : La Voix de la Russie

37commentaires
  1. messager

    18 avril 2013 à 8 h 08 min

    Un tordu de plus que ce socialo
    par contre on détruit notre patrimoine de Croix et on construit à tour de bras des nids à frelons ornés d’un croissant de lune
    J’espère que le diocèse va intenter une action en justice contre le maire et ses sbires qui ont voter pour la destruction de cette Superbe église .

    Répondre
    • thierry1354

      18 avril 2013 à 16 h 02 min

      Absolument d’accord avec votre point de vue. La Conférence des Évêques de France vient de changer de Président, alors peut-être y aura-t-il des réactions plus marquantes du côté de l’Église elle-même, espèrons-le.

      Répondre
      • Remy

        19 avril 2013 à 10 h 31 min

        Hélas seul le peuple des croyants porte l’espoir, les clercs se sont livrés.

        Répondre
        • Philippe Php

          19 avril 2013 à 11 h 43 min

          Oui ! Évêque, c’est par toi que je meurs. Mais je suis d’un peuple qui ne veut pas mourir….Alors ?

          Répondre
  2. Marie

    18 avril 2013 à 11 h 43 min

    Quel style ! Combien de fois est il écrit “déconstruire” ? Détruire, c’est trop ringard ? France, qu’as tu fait des promesses de ton baptême ?

    Répondre
  3. courant

    18 avril 2013 à 16 h 25 min

    Le maire d’ Abbeville s’appelle-t-il ATTILA?Les édiles qui l’entourent,sont-ils des HUNS?Comment a-t-on pu détruire ce monument decette façon?..A la pelleteuse! Pourquoi ne pas l’avoir démantelé avec le plus profond respect….si vraiment elle devait être déconstruite. Les rosaces,gargouilles ,vitraux,statues auraient pu être vendues au profit de la commune;les autels préservés et conservés pour de futures églises dépourvues d’âmes…….AFFREUX SCANDALE!

    Répondre
  4. Romain

    18 avril 2013 à 17 h 26 min

    Il faut déposer plainte s’il y a une infraction.
    À qui appartiennent les églises de France ?

    Répondre
    • Remy

      19 avril 2013 à 10 h 36 min

      Toutes celles bâties avant 1905, c-a-d presque toutes, ont été volées par l’Etat révolutionnaire, ancêtre de l’Etat socialiste actuel, et lui appartiennent. Il y a d’autres mots moins clairs: nationalisation des biens de l’Eglise. Mais ce fut du vol, rien de plus. Résultat: l’Etat paye pour l’entretien. Et regrette tous les jours son rapt. Ou décide de détruire.
      On n’est pas laïcard pour rien.
      République socialiste soviétique française.

      Répondre
      • gregoire

        22 avril 2013 à 9 h 45 min

        j’allais dire la meme chose. l’état à volé les biens de l’église lors de la révolution. à lui d’assumer cela et non pas de détruire ce magnifique patrimoine ! l’église aurait su les entretenir comme elle a su les construire, mais ce n’est pas ce que désire l’état francais laîquard et anti catho

        Répondre
  5. Jeannot

    18 avril 2013 à 21 h 11 min

    Pas de respect de la Loi = poursuite !

    Mairie sans respect du Sacré :

    Lu sur le web:
    Selon Philippe Garel le sacré est “ce qu’il reste quand tout est perdu”, c’est “la découverte que l’ailleurs est ici-même”.
    ….
    Le sacré est synonyme d’espoir, d’authentification de l’homme en un principe supérieur, celui du monde non intelligible.

    Répondre
  6. Pierre

    19 avril 2013 à 6 h 00 min

    Dieu ,
    comment ! comment ! la fille ainée de ton Eglise a pu permettre cela sans réagir!
    avant il y avait un juda parmi tes compagnons de route , aujourd’hui nous voyons que le pourcentage est inversé. le coq va chanter pour la 3ème fois…………l’histoire va t il recommencer ?

    Répondre
  7. ankou

    19 avril 2013 à 6 h 12 min

    @ Marie :
    Déconstruire peu se dire SI… c’est effectivement une déconstruction, soit une construction à l’envers.
    Là, c’est de la destruction à “coup de pelleteuse”! Mais cela fait dans l’air du temps de ne pas employer des mots qui choque.
    Souhaitons que l’évêque ne reste pas les bras croisés… pour une fois ! Il n’y a que le premier pas qui est difficile, ensuite cela permettra de continuer pour les autres ” actes de vandalisme ” non considéré comme actes christianophobe de la part du clergé!

    Répondre
  8. rowen

    19 avril 2013 à 6 h 32 min

    Allons, allons… il n’a pas démoli mais, comme il l’a écrit et répété sur sa lettre, il a “déconstruit” , nuance ! J’attends qu’on déconstruise une mosquée ou une synagogue, juste pour voir les réactions “officielles” et informatives.

    Répondre
  9. Francesco

    19 avril 2013 à 7 h 47 min

    Dommage! Comprenez qu‘il n‘est plus possible de compter sur ces socialistes.Les chrétiens ne sont pas écoutés…Ils ont droits de s‘exprimer mais c‘est tout.Eux sont persuadés que l‘homme descend du singe…

    Répondre
  10. Marquette

    19 avril 2013 à 7 h 50 min

    Exigez que la municipalité construise au même endrpit une église identique……Grégoire

    Répondre
  11. Madjid Naït Aghi

    19 avril 2013 à 8 h 52 min

    Encore et toujuors la NOVLANGUE !
    L’auteur (ou le traducteur) de l’article insiste, et à plusieurs reprises: il parle de “déconstruction” , alors qu’on est bien face à une DÉMOLITION. J’ai fait ma carrière dans le bâtiment et je suis formel: ce n’est en rien une déconstruction.
    L’art d’enfumer son monde.
    On n’en finit plus, d’utiliser des euphémismes pour ne pas appeler un chat “UN CHAT” !!!

    Répondre
    • Olivier Renault

      19 avril 2013 à 17 h 37 min

      Bonjour, je tiens à vous dire que c’est le chef de cabinet du maire d’Abbeville qui a employé le mot “déconstruction” et ce n’est pas l’auteur de ce texte qui a fait une mauvaise traduction du chef de cabinet du maire ! C’est aussi pour cette raison que l’emploi de ce mot est sidérant !

      Répondre
  12. MAROY

    19 avril 2013 à 8 h 56 min

    Le terme déconstruire induit une RECONSTRUCTION, ainsi des châteaux en France on été déconstruit pierre par pierre pour être reconstruit à l’étranger notamment en Inde, au Japon, aux Etats Unis, etc..
    Là il s’agit bien d’une démolition c’est à dire d’une disparition, de l’anéantissement complet d’un édifice religieux.
    Si M le maire socialiste d’Abbeville par la bouche de son chef de cabinet déconstruit cette église, nous chrétiens devons l’interpeller et lui demander OU IL COMPTE LA RECONSTRUIRE sur sa commune !!! En voilà un qui va passer à la trappe au Printemps 2014…

    Répondre
    • Féret

      19 avril 2013 à 14 h 56 min

      Exact.
      Aleth.

      Répondre
  13. de Tarade

    19 avril 2013 à 9 h 18 min

    Ce n’est que justice… et je dirai même presque qu’il s’agit d’un châtiment divin: pendant des années les catholiques traditionnels du diocèse d’Amiens ont réclamé un lieu de culte. Ils étaient même prêts à faire les travaux nécessaires à la rénovation d’un lieu. Mgr Bouilleret le leur a toujours refusé. Le retour de bâton est certes amer, mais mille fois mérité. Honte à cet évêque ! et maintenant il joue les indigné par la voix de son économe! c’est une honte. Je ne me réjouis pas de la démolition de cette église, bien sûr, mais qui sème le vent récolte la tempête! Qu’il demande pardon pour son manque de charité très sélectif ( il reçoit sans problème ses “frères séparés” qui ne sont rien moins qu’hérétiques ou schismatiques) et peut être que le Bon Dieu le lui rendra!

    Répondre
  14. Michel

    19 avril 2013 à 9 h 35 min

    Le maire d’Abbeville est hors la Loi, mais ceux qui ont pour mission et pour devoir de faire respecter cette loi a priori et a posteriori le sont également.
    Les artifices de langage “déconstruire” au lieu de détruire ne parviennent pas à masquer le scandale patrimonial mis en oeuvre par les francs-macs du coin. Du passé faisons table rase c’est la ligne politique, l’idéologie du gouvernement, nous le constatons dans tous les domaines de la vie politique et sociale ; la France est aujourd’hui gouvernée comme une cellule du PCF des années 50.

    Répondre
  15. philoli

    19 avril 2013 à 10 h 33 min

    La première étape……..bouffer du curé à chaque repas et un évêque le dimanche!
    Voici la deuxième étape: détruire les églises.
    A force de se désintéresser de l’entretien des églises , aussi belles soient elles, les coûts de rénovation deviennent très lourds et un prétexte pour des imbéciles qui prônent que la seule solution est la destruction. Dans ma région, le Gers, terre des rad-socs, nous possédons un magnifique patrimoine d’églises romanes qui se “léprosent” tous les jours un peu plus et qui sont dans le plus parfait abandon. Personne ne réagit.

    Répondre
  16. mario

    19 avril 2013 à 12 h 06 min

    On sait maintenant que pour le parti socialiste au pouvoir la LOI est ce qu’il décide.
    Les opposants “minoritaires ” ont de ce fait tort.
    C’est ce qu’ avait énoncé aprés le 10 mai 1981 une instance supérieure du PS.
    Oh les bons démocrates qui se drapent dans la pleurnicherie et les coups bas quand le peuple manifeste son droit.
    Bas les masques.

    Répondre
    • VOEGTLIN Bernard

      19 avril 2013 à 13 h 28 min

      Je pense que si depuis quelques décennies les municipalités avaient fait les travaux nécessaires d’entretiens courant avec l’aide de différentes subventions (faut-il que les élus en aient eu le courage de les demandées) il ne serait pas été utile de la détruire.
      Je pense aussi que le maire devrait être poursuivi pour avoir outrepassé ses droits, il a peut-être plus envie de voir une mosquée dans sa commune

      Répondre
  17. Pingback: FRENCH Reynouard; comment ne pas finir par détester nos compatriots couards |

  18. Centaure62

    19 avril 2013 à 15 h 31 min

    C’est un véritable sacrilège ! Alors que certains élus financent la contruction de mosquées ? Ces politiciens veulent la fin de notre civilisation , c’est pas possible autrement !

    Répondre
  19. bitika

    19 avril 2013 à 15 h 37 min

    a quoi sert d’intenter des actions, de dire on aurait du.. il aurait du… quand le mal est fait ?
    il y a eu une époque, pas si lointaine dans l’Histoire de l’Homme, ce merveilleux Moyen-Age, ou le peuple francais construisait lui-meme ses Eglises et les entretenait ; aujourd’hui, nos preoccupations sont un salaire, des loisirs, des biens materiels…
    ne nous etonnons pas ;
    je vous invite a regarder les photos de ce tres bel autel en marbre…. c’est d’une tristesse :
    http://www.ebay.fr/itm/ANCIEN-AUTEL-DEGLISE-EN-MARBRE-AVEC-PORTE-TABERNACLE-A-ASSEMBLER-RESTAURER-XIXe-/111005122468?pt=FR_JG_Art_Objets_XIX&hash=item19d86bbfa4

    Répondre
  20. elisabeth de lobkowicz

    19 avril 2013 à 15 h 48 min

    Lorsqu´on a fait remarquer a Angela Merkel qu´il y avait trop de musulmans en Allemagne, elle a répondu: “Il y a surtout trop peu de chrétiens”. Si le pasteur (éveque) avait vu sortir les loups du bois il y a dix ans, ca ne serait pas arrivé. Le meme sort menacait l´église de la Cannebiere a MArseille, pour les memes raisons. Maintenant qu´il y a 500 personnes qui y prient chaque dimanche on ne parle plus de problemes techniques et de “principe de précaution”.

    Répondre
    • bitika

      20 avril 2013 à 4 h 12 min

      bien dit! et 500 qui y Prient (Paroisse Saint Vincent de Paul ou Les Reformes) avec un bon Pasteur, le Pere Michel-Marie Zanotti-Sorkine,

      Répondre
  21. Melmiesse

    19 avril 2013 à 20 h 18 min

    Pendant la révolution de 1789, des églises désaffectées furent vendues ou servirent d’entrepots , on trouvait cela scandaleux; maintenant c’est pire même les matériaux n’interessent pas la mairie, encore moins son contenu

    Répondre
  22. CORON Jean-Claude

    19 avril 2013 à 23 h 42 min

    La Russie construit des églises et la France en détruit ! Faudra-t-il appeler au secours les ex-communistes de l’ex-URSS pour empêcher qu’à la place du son des cloches de nos villes et villages, nous n’entendions plus que les hauts parleurs de l’appel à la prière des mouftis ?
    ” ami entends-tu le vol noir des corbeaux…”

    Répondre
  23. Georges

    20 avril 2013 à 3 h 10 min

    Bonjour,
    Il serait peut-être intéressant que le relateur ou transmetteur de cette information indique en rajoût, en fin de texte, l’adresse mail de cette municipalité afin que les lecteurs puissent directement communiquer au maire leur sentiment, s’ils le pensent utile ? (surtout s’ils connaissent l’Histoire et le christianisme).
    Lorsqu’il s’est agi du refus par le Maire de la construction d’une mosquée à Locminé, des mails de soutien lui ont été envoyés (surtout par ceux qui ont lu une bonne partie du Coran, de la Sunna et des hadiths …).
    Idée acceptable ?

    Répondre
  24. Gerard

    20 avril 2013 à 17 h 42 min

    La mairie d’Abbeville détruisant le patromoine de ça commune, je suis franchement étonné, dans ma commune qui compte 99 habitant ont entretien l’église comme il se doit pour quelle reste en bonne état.

    Répondre
  25. LEVILAIN JEAN-PIERRE

    20 avril 2013 à 18 h 26 min

    La lecture du rapport d’expertise me laisse perplexe. Les tassements des sols de fondations seraient de 2 mm ce qui correspind non pas à un tassement inhabituel mais à un mouvement naturel des ols au cours des saisons. Le rapport d’étude des sols exploité par l’expert est dans l’ordre actuel des études de sol où tout est dangeureux par utilisation du principe de précaution et parun soucis permanent de ne pas trendre de responsabilité. Alors il est plus simple de dire qu’il y a risque comme cela on ne pourra pas leur faire de reproche si jamais il y avait un incident. L’expert n’est pas meilleur et cetes il cite l’épure de MERY pour justifier la stabilité mais à aucun moment il n’a tracé cette épure sur un plan. Il se dédouane facilement avec une justification pseudo technique mais qui n’est que le résultat de na pas prendre de risque. Il s’appuie sur l’étude du CEBTP et elle lui va bien pour justifier la destruction sans examiner les solutions raisonnables de la reconstruction locale et limitée de maçonnerie. Hélas, où sont les personnes qui prennent en main leur responsabilité ?

    Répondre
  26. Cécilien Pelchat

    20 avril 2013 à 22 h 53 min

    Triste image-symbole de notre foi qui se déconstruit habilement depuis 1965.
    Cette démolition “physique“correspond bien à la destruction théologique qui l’a précédé depuis cinquante ans. Serons-nous capable de la reconstruire ? “`QUAND LE FILS REVIENDRA,TROUVERA-T-IL ENCORE LA FOI SUR LA TERRE ?“ Durant cette déchéance finale,la hiérarchie catholique sera accaparée par la paix sociale,non la paix des âmes. C.P. 20-04-2013

    Répondre
  27. sud

    22 avril 2013 à 17 h 48 min

    Poursuite des auteurs d’infraction et exigence de reconstruction avec les memes pierres de ce lieu de culte. N’ayons plus peur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3522 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter