Non classé

Est-il devenu interdit de convertir au Christ au Sénégal ?

9 décembre à 11:48
Commentaires (8)
  1. Avatar tom dit :

    Inutile de tourner autour du pot: il est tout simplement interdit d’être un non musulman dans un pays à majorité musulmane. Au mieux on est “toléré”. Ce mot doit être compris dans sa version littérale et non le sens que lui donne aujourd’hui la novlangue. Et là les mots comme “discriminations” et “stigmatisation” prennent à leur tour tout leur sens et leur véracité. Mais tout ceci les Français ne tarderont pas à le comprendre par le vécu: il faut juste une petite cinquantaine d’années à tout casser.
    Cela me fait penser à l’histoire d’un ami Egyptien copte qui me racontait qu’il avait du lui et sa famille abandonner son logement en urgence et sans rien avoir derrière car ses voisins musulmans ne supportaient pas l’idée que de l’eau impure puisse dégouliner de son linge pendu à la fenêtre sur le leur. Il a du abandonner son domicile après des menaces de mort crédibles sur lui et ses enfants. Voilà: c’est cela la tolérance musulmane.

  2. Avatar Apostat Kabyle dit :

    L’article dit “Le vrai crime de José Dasylva est d’être brésilien”. Je dirai autrement: son crime est de ne pas être musulman!
    L’islam, partout où il domine, ne tolère pas les autres. Dernièrement, c’est en Algérie qu’il y a eu des histoires similaires. On en a profité pour renforcer la loi qui “protège” ces pauvres musulmans. Bien avant le renforcement de la loi, le prosélytisme autre que musulman était interdit dans ce pays. Aujourd’hui, l’Etat se donne les moyens de mettre en prison “légalement” tous ceux qui ne sont pas dans le moule islamique. Religion de paix et de tolérance???

  3. Avatar Joseph dit :

    [modéré] ! Nul doute qu’il s’agit d’une religion sataniste !

  4. Avatar Jallade dit :

    Les Talibés puent, sont sales, vêtus de haillons. Tôt le matin, ils se répandent par groupes dans les rues, aux carrefours, stations service… Souvent avec une grosse boîte de conserve vide sous le bras, ils mendient un peu de riz, un bout de pain, quelques pièces. Certains sont vraiment très jeunes, l’âge de rentrer à l’école primaire.
    D’où viennent-ils ? Une version : des parents ayant du mal à joindre les deux bouts se débarrassent de leurs enfants en les refilant à des « cheikhs ». Pour aider à comprendre cette situation : j’ai bien connu un Sénagalais, sans travail depuis longtemps, un électricien ayant perdu son emploi pour vol de matériel, qui avait 9 enfants (et 2 femmes). Celui là, un indécrottable voleur : une fois, je l’ai vu passer en calèche (il y en avait beaucoup dans cette ville, Louga, -où j’ai vécu deux ans en 2003/2005-, qui faisaient le taxi), avec un lit ; il venait de voler le lit de sa propre mère, que j’aimais beaucoup…
    Je cite l’article : « Je m’attendais plutôt à des histoires de pédérastie et pédophilie dégoulinantes de sperme et de sang. » Je confirme ces histoires dans le milieu des Talibés ; la presse ne se fait que très exceptionnellement l’écho de ce genre de choses, dont se rendent coupables les « cheikhs ». Les Talibés, un scandale oublié alors qu’il est quotidiennement sous les yeux des Sénégalais. Et évidemment, ils n’apprennent rien, même pas le Coran.
    J’avais sympathisé avec un Talibé, plutôt jeune chef de bande goguenard, et dur. Il faisait régner l’ordre chez les autres quand ils se disputaient quelque trésor. Je l’appelais « Chef-Talibé ». Régulièrement, je lui donnais de l’argent (et ce n’était pas des piécettes…) et j’achetais de la nourriture pour lui et ses copains. Je vivais avec une Sénégalaise, elle n’était pas du tout d’accord avec mon comportement vis-à-vis des Talibés. Si j’avais été seul, j’aurais bien été capable d’en héberger 2, 3, 4 … (je suis un peu fêlé), au moins histoire qu’ils apprennent ce qu’est prendre une douche.
    Pour me retrouver accusé de « détournement de mineurs » comme ce pasteur Brésilien ?
    J’ai eu finalement des ennuis avec la justice sénégalaise, pour de toutes autres raisons (liées à mon boulot), tout aussi incroyables, mais ceci est une autre histoire…
    Pour ce qui de voitures de chefs de confréries, c’est du genre aussi long qu’une voiture de président des Etats-Unis. Témoignage oculaire.

    Addendum : signification du mot « talibé ». Ce mot vient de l’arabe « talaba », demander, désirer, requérir. Tâlib signifie « étudiant », « élève » (mais il y a un autre mot, plus usité pour « élève »). A l’origine, « tâlib » est le demandeur ou étudiant de « science » coranique. Pluriel : toullab et aussi talabah, cf. les Talibans d’Afghanistan.

  5. Avatar Amie5978 dit :

    C’est toujours la même chose : témoigner sans prosélytisme. C’est exigeant mais c’est ça qui porte de vrais fruits…les catholiques sont bien plus forts dans cet exercice, même si parfois les brebis s’impatientent à la porte de l’Eglise….
    C’est aux musulmans eux-mêmes, devenus adultes de se convertir, quitte à fuir leur pays….

    1. @Amie5978
      Il me semble que le mot “prosélytisme” vous fait peur. Il ne le devrait pas. Mais il est vrai qu’il en va du prosélytisme comme du cholestérol : il y a le bon et le mauvais…

  6. Avatar Melmiesse dit :

    En lisant, je finis par regretter que le Soudan ne soit plus colonisé! ces enfants ont vraiment perdu en éducation et dignité de naître dans ce pays aujourd’hui

  7. Avatar Michèle dit :

    Si les apôtres avaient voulu “témoigner” sans prosélytisme, il n’y aurait pas de christianophobie: il n’y aurait pas de christianisme du tout…on serait bien tranquille, pas vrai?

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Jamais les attaques anti-chrétiennes n'ont été aussi abondantes.

Aidez-nous à briser le mur du silence.

Soutenez l'Observatoire de la Christianophie