La Une

États-Unis : un pasteur insulté par un professeur sur un campus

26 avril à 18:21
Commentaires (12)
  1. Avatar Maurice dit :

    Ce professeur descend peut-être du singe, en tout cas il en a les comportements en éructant de cette manière comme nous pouvons le voir lors de diffusion, ses animaux ont de tels comportements pour intimider leurs adversaires ; heureusement ce pasteur est humain et attendu qu’il se calme.
    Un simple communiqué de la part de l’université ?
    Il recommencera ! !

  2. Avatar Sylvie dit :

    C’est très drôle !
    La colère d’un homme à qui on veut faire croire qu’il n’est pas un animal ! Et qui prouve qu’il en est un !

  3. Avatar Frère Élie dit :

    L évolution à pour but que. D IEU n existe pas le monde c est fait tout seul

  4. Avatar Gérard dit :

    Bonjour,

    Je ne vois pas en quoi l’évolution n’est pas compatible avec Dieu?
    Elle est un outils que Dieu utilise chaque jour. Nous ne faisons que décrire cet outils.
    Et ce professeur, même s’il se comporte comme un imbécile ici, a raison. L’évolution est un fait. L’Eglise Catholique n’a plus aucun problème avec cela!

  5. Avatar Koudjo dit :

    On ne dirait pas que cela se passe dans le pays qui se dit champion de la liberté.

  6. Avatar Marie dit :

    L’évolution est créatrice. C’est la solution trouvée par Bergson. Elle combine évolution et création.

  7. Avatar Nicolas dit :

    On peut croire aussi en une evolution inspiree par Dieu. On peut croire dans la theorie de l’evolution tout en n’etant par Darwiniste mais theiste et meme Chretien.

  8. Avatar Jean-François dit :

    Que l'”Observatoire” recense et dénonce les actes et les propos qui relèvent de la haine anti-chrétienne, c’est tout à son honneur. Toutefois, quant à l’incident ci-dessus rapporté, je me trouve en désaccord avec la présentation qui en est faite. Ce pasteur, qui se tient sur le campus d’une université, donc d’un lieu de recherche et de savoir, pratique la provocation en brandissant un panneau dénonçant comme un “mensonge” (“a lie”) ce qui n’est, Monsieur Hamiche, ni une “doxa”, ni un “dogme”, mais une constatation scientifique. C’est le pasteur qui est le “dévôt” d’une mythologie créationniste qu’une lecture intelligente, donc allégorique, de la Genèse, ne saurait plus justifer. Dans un message adressé à l’Académie Pontificale des Sciences en octobre 1996, le pape Jean-Paul II lui-même a déclaré : “Aujourd’hui, près d’un demi-siècle après la parution de l’encyclique (il s’agit d'”Humani generis” de Pie XII), de nouvelles connaissances conduisent à reconnaître dans la théorie de l’évolution plus qu’un hypothèse”. Ne nous étonnons pas que la Révélation chrétienne soit tournée en dérision si elle s’obstine à interpréter littéralement ses fondements scripturaires. Je comprends, ô combien, l’irritation du Professeur Boster. Peut-être s’est-elle exprimée avec brusquerie, mais, si j’avais été le doyen de sa faculté, j’aurais pris énergiquement sa défense. Enfin, la dernière phrase de l’article est intellectuellement malhonnête. En effet, les paléo-anthopologues n’affirment nullement que l’homo sapiens descende du singe, mais que tous deux ont un ancêtre commun.

    1. Avatar kafirpride dit :

      Tout à fait d’accord avec vous Jean-François! Je dis la même chose dans mon post avec des mots différents.
      Il est navrant que des chrétiens souscrivent à de telles élucubrations sans chercher à aller plus loin que la portée symbolique des textes.
      Ce faisant ils se mettent au même niveau que ces “savants” de l’islam qui croient encore aujourd’hui que la terre est plate! ce qui est tout bonnement au delà du ridicule.

    2. Avatar Charlotte dit :

      @ Jean-François
      “En effet, les paléo-anthropologues n’affirment nullement que l’homo sapiens descende du singe, mais que tous deux ont un ancêtre commun.”
      Alors là, pour le coup , en voilà une hypothèse !
      Aucun fossile n’ a jamais été retrouvé pouvant l’étayer ! C’est juste un argument, une hypothèse théorique. Il n’y aucune démonstration emportant la conviction de tous les scientifiques spécialistes à ce sujet.

      Il y a beaucoup de malhonnêteté intellectuelle de tous les côtes, je veux dire créationniste et évolutionniste, car on se trouve forcément d’un côté ou de l’autre de la barrière.

      Si on est un chrétien créationniste littéraliste, et il y en a autant chez les catholiques que chez les protestants, on diabolise les évolutionnistes comme étant d’épouvantables athées (on fait d’ailleurs Darwin athée, ce qu’il n’était en réalité pas) ou, presque pire, on les considère comme des chrétiens “libéraux” – et il y en a autant chez les catholiques que chez les protestants – ça se remarque moins chez les catholiques car ils sont sensés être d’accord avec le Magistère (ce qui est loin d’être le cas en réalité, même dans les hauts degrés de la hiérarchie !) , alors que les protestants n’ont “que” la Bible comme autorité. Et alors on passe pour d’ignorants crasses, d’attardés, d’indécrottables traditionalistes chez les tenants chrétiens de l’évolution.

      Si on est un chrétien scientifiquement éduqué (ou manipulé ?) on juge que la Genèse ne peut être interprétée qu’allégoriquement (Tiens, tiens ! certains livres bibliques ne seraient qu’allégoriques alors que d’autres seraient historiques, …..qui fait la distinction, avec quelle autorité ? Qui décide de la valeur de quel texte dans la Parole de Dieu ?) et l’évolution est alors considérée comme un acquis scientifique évident avec lequel on doit faire correspondre la Bible, quitte à en déformer ou interpréter de façon tirée par les cheveux certains passages. Et on passe pour un faux-frère, un soi-disant chrétien, un athée qui s’ignore, un égaré chez les chrétiens tenants du créationnisme .

      Mais dans les thèses des créationnistes purs il y a aussi des arguments scientifiques très probants auxquels les évolutionnistes ne donnent aucune explication scientifique claire.
      Par exemple, des roches éruptives du Mount St Helens ont été datées aux radio-isotopes marqueurs de dates longues comme étant vieilles de millions d’années alors que l’éruption de ce volcan des Montagnes Rocheuses date du 18 mai 1980 ! Lisez cette
      [très mauvaise] traduction à ce sujet http://www.creationism.org/french/lavadome_fr.htm

      Moi je suis chrétienne protestante, plutôt fondamentaliste (je crois que la Bible EST la Parole de Dieu et que tout ce qu’elle contient EST la Vérité ) et je suis de formation scientifique sans compétence particulière concernant l’évolution, mais je sais aussi que la Bible n’est ni un manuel de géologie, ni de biologie et que si la Genèse nous dit que Dieu fit le monde en 7 jours, je le crois, mais je me pose la question de savoir si ces 7 “jours” furent des jours de 24 h de notre horloge , même si de chacun d’eux il est écrit ” il y eu un soir et qu’il y eu un matin, tantième jour “. Car la même Parole de Dieu dit que “devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour ” 2 Pierre 3,8 !

      Je pense que le Créateur est parfaitement capable de créer … l’évolution ! Même s’il est écrit “Dieu créa …. tous les animaux vivants qui se meuvent …selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce.” Genèse ne nous dit rien de comment Il a créé ! Peut-être bien en les faisant évoluer d’une espèce à l’autre. Peut-être que lorsqu’il a “inventé” et créé le vivant , ce qui marchait pour une espèce il l’a mis en place d’une autre façon un peu différente pour une autre, ainsi on retrouve les mêmes principes de “vivant” chez un grand nombre d’êtres vivants. Notre Dieu aime l’ordre, mais il aime aussi la diversité, il a créé le monde avec une incroyable diversité, qui pourtant présente une incroyable unité. Unité ne veut pas dire uniformité.
      Mais la Bible ne nous dit rien du comment. Ce n’est pas son propos. Le propos de la Bible est de nous exposer l’inimaginable amour du Créateur pour sa Création et tout spécialement pour le sommet, le point d’orgue de cette Création qu’est l’image de Lui-même qu’il a créée : l’être humain. Le propos de la Bible est de nous raconter cette grande et unique histoire de la Création, la Chute, la Rédemption, et les étapes de Jugement vers la restauration de tout l’univers souillé par la Chute et vers l’Éternité, dans la présence de Dieu, de la Création renouvelée.

      Et pour en revenir à l’article de M. Hamiche, il a raison de soulever le problème de l’incroyable intolérance de ce professeur de l’université ; si ce pasteur juge, sans doute comme bien des étudiants de l’endroit, que les enseignements sont trop orientés d’une certaine façon, c’est son droit et son droit le plus absolu de le faire savoir, ça s’appelle la liberté d’expression, surtout dans un pays qui a la constitution qu’il a ; il ne faut pas raisonner avec notre mentalité “laïque” française totalement étrangère à l’état d’esprit américain.
      Son intervention pousse les étudiants à réfléchir à ce qu’on leur enseigne de manière critique. A ne pas gober pour argent comptant tout ce qu’ils entendent, mais à se comporter comme les chrétiens de Bérée, à chercher à vérifier ce qu’on leur dit (Actes 17,11) .

      Et de toute façon ce doyen d’université était parfaitement dans son rôle en rappelant à cet enseignant qu’on ne doit, de toute façon, quels que soient les torts et quelles que soient les raisons, jamais se comporter de cette façon, ni dans le fond, ni dans la forme !

      Ce qui est incroyable, c’est qu’il faille rappeler à l’ordre un professeur d’université comme si c’était un gamin dans la cour de la maternelle !

  9. Avatar kafirpride dit :

    En désaccord total sur cet article et la façon dont il traite l’évolution. Dire aussi que “l’homme descend du singe” est une phrase que Darwin n’a jamais prononcée et qui a été utilisée depuis pour détruire la théorie de l’évolution de façon malhonnête et tendancieuse.Ceux qui l’utilise encore aujourd’hui démontrent ainsi qu’ils n’ont rien compris à ce qu’est réellement l’Evolution qui ne fait que dire que l’Homme et les singes ont eu à un moment de l’histoire de la planète, un ancêtre COMMUN. Il en est de même pour tous les êtres vivants qui se rattachent tous à un ancêtre commun unicellulaire.
    Quand un de ces créationistes américains se trouve remis à sa place par un professeur qui lui, sait de quoi il parle, il n’y a pas lieu de s’insurger sur le fond car ce dogme créationniste est véritablement un naufrage de l’esprit et de la pensée humaine qui fait un tort énorme à ceux qui croient en Dieu.
    Que ce prof ait perdu son sang-froid est peut-être regrettable mais ô combien compréhensible quand on connait la stupidité sans fond de ces élucubrations créationnistes!

    1. Avatar Charlotte dit :

      “l’Evolution qui ne fait que dire que l’Homme et les singes ont eu à un moment de l’histoire de la planète, un ancêtre COMMUN. ”
      Et ben oui, allons-y, Evolution avec un grand E, comme les chrétiens mettent un grand C à Création.
      Et alors ce postulat n’est que, redit autrement, la même chose que ce que @ Jean-François a écrit.
      « En effet, les paléoanthropologues n’affirment nullement que l’homo sapiens descende du singe, mais que tous deux ont un ancêtre commun. »
      Et bien, je vous ferai la même remarque qu’à lui :
      Ce n’est qu’une hypothèse ! Rien qu’une hypothèse !
      Elle a pour elle une certaine forme de logique, d’élégance, de séduction, mais pas le début du commencement d’une démonstration probante emportant la conviction de tous les scientifiques spécialistes à ce sujet.
      Il faut être honnête et reconnaitre qu’elle n’est qu’une hypothèse, jusqu’à nouvelle preuve.

      M. Hamiche a raison de parler de “doxa” à propos des thèses évolutionnistes, c’est la bien-pensance du moment, le soi-disant “scientifiquement-correct” ; on se fait mal voir en étant créationniste. C’est faire preuve d’une grande naïveté (“Il faut beaucoup de foi pour être athée”) , ou d’une grande malhonnêteté intellectuelle que dire que le créationnisme est un “naufrage intellectuel” . De très éminents universitaires, qui ont acquis leurs diplômes de façon aussi honorable que les tenants des thèses évolutionnistes, sont des créationnistes.

      La science avance avec des hypothèses qu’elle réfute ou démontre progressivement. Tant qu’elles ne sont que des hypothèses, ce ne sont pas des certitudes. Et même si les certitudes des opposants à l’évolution ne sont pas de bon aloi pour certains scientifiques, puisqu’établies premièrement sur des convictions de foi, il faut honnêtement reconnaitre qu’elles ne manquent pas de fondements scientifiques certains, sur lesquelles justement butent les scientifiques évolutionnistes.
      Au risque de rejouer l’affaire Lyssenko, il est hautement préférable de se tenir dans la vérité des faits et observations confirmées, sans ostraciser les éléments qui ne correspondent pas à ses préjugés … religieux ou autres.
      Foi et raison ne sont pas inconciliables, il n’y a pas de choix à faire entre Dieu et Darwin, auquel on fait dire aujourd’hui ce qu’il n’a jamais écrit. L’être humain ne peut se passer ni du travail des scientifiques ni de son Créateur. Il y a dans certaines énonciations du créationnisme un énervant dogmatisme intégriste qui fait fi de la science, mais il faut tout autant se méfier d’un certain scientisme tout autant dogmatique ! Au stade des connaissances actuelles, il devrait plutôt s’établir un dialogue (surtout au niveau universitaire) , au Moyen-âge on parlait de “disputatio”, entre les penchants des deux bords dont l’axe principal de recherche devrait être le sens de l’existence humaine.
      Mais au vu du comportement de cet universitaire américain, on est loin de ces dispositions iréniques !!!!

      Un bon outil de réflexion a ce sujet est le livre du théologien (et néanmoins scientifique) dominicain Jacques Arnould “Dieu versus Darwin: les créationnistes vont-ils triompher de la science ? ” chez Albin Michel

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services