Eure-et-Loir : 62 tombes vandalisées dans le cimetière des Étilleux


Et les vandales sont… trois gamins de 9 ans ! Toutes mes félicitations aux parents…

Le cimetière des Étilleux a été saccagé, dimanche 14 mai 2017, par des enfants du village. Ils ont 9 ans et pas d’explication. Des croix métalliques cassées en deux, des pots brisés, des plaques en marbre fracassées et des objets de culte en plusieurs morceaux. C’est la scène découverte au cimetière, par un agent de la commune des Etilleux, dimanche 14 mai 2017, vers 18 h. Quelques heures plus tôt, trois enfants de 9 ans, deux garçons et une fille, ont pénétré dans l’enceinte, entourée de champs, en bordure de route. Le portail vert n’était pas fermé à clef pour permettre aux familles de visiter leurs défunts. Les trois gosses sont allés vers la partie ancienne du cimetière. Les mineurs ont arpenté les allées désertes, ont alors plié au moins treize croix métalliques qui ont fini par se briser. Ils ont ensuite détruit au moins huit personnages, six pots, des supports, des décorations et huit plaques […] Les auteurs de ces dégradations de 62 tombes, ont été identifiés et auditionnés par les gendarmes. Leur motivation reste inexpliquée, précise le procureur, Rémi Coutin. La municipalité est atterrée par ces dégradations. Le maire, Rudy Buard, a dit sa consternation. « Au-delà de l’atteinte aux familles des défunts, c’est le patrimoine de la commune qui a été détérioré de manière irrémédiable, avec des objets funéraires ou des croix qui dataient d’avant le XIXe siècle ». L’un des enfants s’est présenté en mairie pour s’excuser : « Je lui ai dit qu’on ne pouvait pas pardonner ce qu’ils avaient fait compte tenu de l’ampleur des dégâts. Je lui ai répété que c’était comme s’ils avaient craché au visage de toutes les familles des défunts. » L’identification des propriétaires de tombe sera longue.

Source : L’Écho Républicain, 16 mai (merci A. L. pour ce signalement)

 

dsc-2879_3221537

10commentaires
  1. Charlie Bedeau

    23 mai 2017 à 12 h 11 min

    Au XVIIIème siècle les intélauds, pour faire peuple, se lancèrent dans la sociologie politique. Les Académies organisent des débats, distribuèrent des Prix. Des personnages considérables participèrent.

    Dans la France Supermacronique, post-Hollandesque il ne serait pas inutile de mettre au concours cette question :

    A quoi servent les cimetières ?

    Répondre
  2. Marie Claude

    23 mai 2017 à 12 h 37 min

    Les générations perdues “héritières” de Mai 68…Non seulement la Foi religieuse,l’amour de la Patrie,le sens du Sacré,mais même le simple respect dù aux anciens,aux défunts…tout cela a été jeté à la poubelle des vieux trucs ringards.Et pendant ce temps,les Ténèbres s’épaississent autour de nous!

    Répondre
    • Coralie

      23 mai 2017 à 20 h 16 min

      Oui, tout cela sont les fruits du Concile Vatican II.

      Répondre
  3. Katia

    23 mai 2017 à 14 h 29 min

    Vous avez raison Daniel “félicitations aux parents” qui ont laissé seuls leurs enfants de 9 ans aller se promener …dans le cimetière!!
    Pendant ce temps les géniteurs en ont profité pour aller faire quelques courses !!
    Ces enfants ne sont pas bien entendu responsables de leurs actes puisque la loi les protège car étant mineurs mais les parents eux sont responsables de leurs enfants et des profanations que leurs chères “têtes blondes’ ont causés!
    Voilà donc les conséquences de ce monde sans valeurs et sans Dieu!

    Répondre
  4. Charlie Bedeau

    24 mai 2017 à 8 h 21 min

    Monsieur XXX, un haut gradé du Grand Machin de France, vient de déclarer que les adeptes de Monseigneur Lefebvre n’étaient pas de ceux qui balancent des bombes dans les réunions d’enfants [C dans l’R du 23 Mai].

    Enfin une bonne nouvelle christianophile !

    Répondre
  5. Ceris

    24 mai 2017 à 8 h 59 min

    Est-ce-que les familles des enfants devront payer les réparations ? Est-ce-que les enfants seront “pardonnés” s’ils donnent quelques journées de travail d’intérêt public ? Auprès de la mairie, ou d’un hôpital pour enfants malades, ou…

    Répondre
  6. Etienne

    24 mai 2017 à 9 h 47 min

    Que les sanctions à charge des parents incapables soient exemplaires et largement publiées.
    Cela permettra peut-être un effet dissuasif.

    Répondre
  7. Gilberte

    24 mai 2017 à 22 h 39 min

    Ces enfants ont en eux un fond de violence, ils se défoulent où ils feront le plus de dégâts; sans doute inconsciemment pour que l’on s’occupe d’eux car livrés à eux-mêmes. J’ai connu cela , un enfant qui frappait ses camarades dire “ce n”est pas la peine d’appeler ma mère elle s’en fiche” et effectivement, la mère appelée dit qu’elle perdait son temps, elle avait pris 10mn de congé dans son entreprise!!
    Les enfants de Fatima étaient seuls à garder leur troupeau, mais c’était une autre éducation

    Répondre
  8. Gisèle

    24 mai 2017 à 23 h 54 min

    Ces enfants ont été élevés sans Dieu . Qu’ont ils entendu de la bouche des adultes qui les entourent ?
    Complètement déconnectés de la vie réelle …téléspectateurs assidus …le bien, le mal, pff il y a longtemps que ces notions n’existent plus !
    Et puis, il y a le ” locataire d’en bas ” qui fait son beurre en se servant de ces petits égarés . Lui, ne l’oublions pas . Il attend son heure, tapi dans l’ombre .
    Oui, une punition qu’ils ne seront pas prêts d’oublier, et quelques jours dans un centre d’enfants très malades .
    Quant aux parents, une lourde amende et une condamnation à quelques travaux d’intérêt général .

    Répondre
  9. Gérard P.

    25 mai 2017 à 8 h 42 min

    Tout cela est le résultat de la mentalité anti-cléricale depuis 1789 et l’athéisme en mode de la peste rouge marxiste, une vrai aliénation. Lénine disait: Gâter la jeunesse,par le sexe,etc…est elle vous tombera dans les bras.
    S’est réussi en apparence!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3513 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter