La Une

Indre : professeur suspendu pour avoir « enseigné » des passages de la Bible ?

2 mars à 11:16
Commentaires (12)
  1. Avatar Charlotte Parc dit :

    Depuis le temps qu’on demande un enseignement laïc des religions, il faudra bien qu’on y vienne un jour, tant l’ignorance de tant et tant de gens (à la belle instruction par ailleurs) est faramineuse en matière de religion, y compris dans des professions à formation plutôt littéraire.
    Combien de dizaines (de centaines ?) de journalistes – et du coup de milliers ou millions de lecteurs ou auditeurs – ont découvert récemment, pour ne parler que d’une petite chose assez périphérique – que l’église catholique utilisait pour sa liturgie un lectionnaire dominical, càd une liste de textes bibliques qui reviennent régulièrement selon un roulement sur trois années, et qui sont les mêmes sur la terre entière ? (à propos de la messe à laquelle a assisté M. Fillon à la Réunion et dont la péricope de l’évangile de ce dimanche-là portait sur Matthieu 18,21-35, celle du débiteur impitoyable).
    Mais bien plus profondément, comme le signalait une contributrice de ce blogue il y a quelques jours, @Gilberte je crois, le manque de formation religieuse telle que nous l’avons connu il y a 50 ans encore, a des conséquences qui ne sont pas qu’intellectuelles, mais aussi culturelles, morales, sans parler de la sécularisation et de la misère spirituelle.
    Faire croire à des enfants que l’on peut grandir en harmonie dans son corps, son esprit et son âme, sans se préoccuper à aucun moment de spiritualité est une monstruosité, une incroyable violence faite aux enfants.
    Prétendre n’enseigner aucune religion aux enfants sous prétexte qu’ils choisiront seuls celle qu’ils voudront (ou aucune) lorsqu’ils seront adultes est une fumisterie aussi invraisemblable que le serait de ne pas parler à un enfant pour que, devenu adulte, il parle la langue de son choix. C’est au contraire, assurément la bonne manière pour qu’il n’en parle aucune et ne pense jamais !

    1. Avatar maxou dit :

      Ma petite fille va au catéchisme, auparavant sa mère ne voulait pas, elle lui avait fait la leçon que “tout ça ça n’existait pas” mais curieusement elle a changeait d’idée et la inscrite au caté, et ma petite fille est incroyablement heureuse, prendre conscience du sacré a transformée sa manière d’appréhender la vie.

  2. Avatar marie dit :

    C’est insupportable, cette dictature d’une minorité. Comment peut-on agir à l’encontre de quelqu’un sur le fondement d’une lettre anonyme? Attitude très dangereuse pour la liberté et le respect de la personne, qu’a adoptée là l’académie poussée par les esprits plus haineux de la foi chrétienne plus qu’amoureux de la laïcité.
    C’est le moment de prier pour cet instituteur au moment où nous prions pour la France.

  3. Avatar secoltine dit :

    Citer des passages de la bible (peut-être lors d’un cours de morale) semble répréhensible alors que conduire tout une classe dans une mosquée pour un cours sur l’islam (comme cela a été fait à plusieurs reprises) est parfaitement non seulement tolérable mais souhaitable ?
    La France s’enfonce chaque jour un peu plus dans l’abîme.

    1. Avatar maxou dit :

      Car à l’école laïque on apprend les 5 piliers de l’islam, il y a quelques passages dans le coran qui mériteraient pourtant d’être connus des instits concernant l’intolérance maladive de ses pratiquants!!!!!!!

  4. Avatar JPP dit :

    J’admire le courage de l’association et la veulerie pour ne pas dire la lâcheté de l’Académie et des syndicats. Au fait en 40-45 certains avaient ce même courage pour dénoncer son voisin juif . Il ne serait en rien étonnant que le délateur soit un “coallahborateur”.

  5. Avatar Françoise dit :

    Vraiment monstrueux !

  6. Avatar Coralie dit :

    Avec les analyses ADN sur la lettre anonyme, la police pourrait s’activer à retrouver le corbeau pour le mettre en prison, c’est tout ce que mérite cet infâme minable.
    Souhaitons que ce professeur retrouve rapidement son poste.

  7. Avatar Gérard P. dit :

    Hélas “Laïcité” veut dire aide aux musulmans donc ce malheureux professeur aurait due prendre des des hadith du coran?Donc un accident du travail?

  8. Avatar Gilberte dit :

    Les enfants ont raconté ce qui leur a été enseigné, les parents ont-ils mal interprété ce qui a été dit? a-t-on voulu se débarrasser d’un instituteur pour des raisons politiques? L’école n’a pas pour mission d’enseigner une religion, mais elle a une mission de culture. Jusqu’au 19e siècle, la plupart des sujets d’expression artistique que l’on trouve dans les musées ou autres lieux publics concerne la mythologie grecque et latine et la religion chrétienne. C’est à dire que ces enfants devenus adultes seront incapables de comprendre les œuvres non-contemporaines s’ils n’appartiennent pas à un milieu favorisé intellectuellement. Une professeure d’histoire de l’art me faisait part de la difficulté de faire découvrir un tableau à des enfants qui ne connaissent pas les grands épisodes de la bible, on n’avait pas ce problème il y a peu

  9. Avatar Berna dit :

    L’Académie est allée plutôt trop vite, manquant de prudence et pas très futée : elle pouvait faire sortir le loup du bois de plusieurs façons, ou arrêter le feu de la calomnie :
    – en parler déjà aux maires concernés pour connaître ce professeur sur le terrain. l’Académie connaît surtout un dossier papier ou “dématérialisé”, et le filtrage par inspection, sauf que ce professeur en était à sa 2ème année.
    – faire une enquête auprès des parents en les réunissant à l’école et les interroger en mettant les pieds dans le plat et en observant les réactions. Les personnes virulentes pourraient alors être considérées comme suspectes d’être le “corbeau”, leur demander leur avis sur ce professeur, car de temps à autre il y a bien des relations professeur-parents d’élèves, même informelles.
    – interroger les enfants, en leur montrant des tableaux,(ou toute une collection de tableaux et se les faire expliquer par les enfants), les passages qu’ils ont étudié avec ce professeur, et leur demander si ce qu’il ont appris leur ont permis de mieux comprendre ? pour leur demander si ce qu’enseigne ce professeur les intéresse. Puisque dans l’un des post ci-dessus, c’est bien l’ignorance en la matière qui rend la culture et la compréhension des œuvres, difficiles, voire inutiles ou perte de temps, car il doit enseigner ce qui devrait être déjà su.
    Si le professeur s’est permis d’utiliser ce parcours, c’était très probablement dans ce but.
    Il faut être idéologue athée activiste pour cafarder le contraire, d’autant plus que le professeur a agit en toute transparence (contrairement au corbeau) en annonçant son projet aux parents d’élèves qui ont accepté.
    Tout cela prouve que l’Académie a agi sans réfléchir, elle a été piégée, a piégé un professeur qui lui n’a piégé personne.

    1. Avatar Anne-Marie dit :

      La réaction de l’Académie est aussi indigne que celle du corbeau auteur de cette lettre anonyme. Comme tout fini par se savoir, j’espère que nous aurons bientôt des nouvelles.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services