Irak : un couple de chrétiens assassinés à l’arme blanche


À Bagdad, dimanche 5 décembre, des hommes armés ont fait irruption dans une maison tuant un couple à l’arme blanche, mari et femme tous deux chrétiens.

Radio Vatican nous apprend qu’ils avaient vendu leurs biens pour aller s’installer dans le Nord, une région plus tranquille. Ils étaient revenus dans la capitale il y a deux jours pour régler certaines questions administratives. Ce meurtre est le dernier en date d’une longue série d’attaques sanglantes contre la communauté chrétienne.

“Les gens ont peur”, a souligné l’archevêque catholique de Kirkouk, Mgr Louis Sako, sur Radio Vatican. “Les chrétiens sont minoritaires en Irak. Quand l’un d’entre eux est enlevé ou assassiné c’est toute la communauté qui a peur. Les chrétiens se sentent seuls ; ils ont besoin d’être soutenus.” Selon Mgr Sako, l’Irak a besoin de la présence d’une force internationale puisque la police irakienne semble impuissante à assurer la sécurité.

En attendant l’exode des chrétiens d’Irak se poursuit vers l’Europe, l’Amérique, l’Océanie. Des centaines de familles chaldéennes ont cherché refuge ces derniers jours en Turquie. D’autres, très nombreuses également, ont opté pour le Kurdistan Irakien, dans le Nord du pays. Cette région risque à terme d’être confrontée à une urgence humanitaire. Plusieurs experts tirent cette sonnette d’alarme : ce flot doit être accompagné et contrôlé. Une aide financière aux autorités régionales du Kurdistan est souhaitée.

Une délégation d’évêques irakiens sera reçue les 14 et 15 décembre au Parlement européen à Strasbourg. Nous serons au Parlement européen où nous exposerons notre situation réelle et où nous ferons entendre notre voix à l’Europe en racontant notre peur mais aussi notre intention de ne pas quitter le pays”, a déclaré le vicaire patriarcal chaldéen de Bagdad, Mgr Shlemon Warduni, à l’agence de la conférence épiscopale italienne SIR.

La délégation sera composée de Mgr Warduni, des archevêques syro-catholiques de Bagdad, Matti Shaba Matoka, et de Mossoul, Mgr Georges Casmoussa.

Côme Dubois (sources : AED, Radio Vatican, Zenit, SIR)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3373 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter