Israël : des dizaines de tombes chrétiennes vandalisées à Beit Gémal


Article paru sur le site Internet du Patriarcat latin de Jérusalem le 8 janvier. Rien ne permet pour l’heure d’imputer ce honteux acte de vandalisme.

Nouvel acte de vandalisme antichrétien en Israël. Il a visé cette fois le cimetière du monastère salésien de Beit Gémal. Les faits se seraient déroulés vers la mi-décembre. Des inconnus se seraient introduits dans l’enceinte du cimetière, situé à environ 500 mètres du monastère des Salésiens à Beit Gémal, non loin de la ville israélienne de Beit Shemesh, à l’ouest de Jérusalem. Les croix en béton et en bois de plusieurs tombes ont été brisées et jetées à terre. Aucune revendication n’a été faite ; la police de Beit Shemesh, prévenue des faits le 30 décembre 2015, a ouvert une enquête. Selon un communiqué des Salésiens, une profanation similaire avait déjà eu lieu le 27 septembre 1981. Des inconnus avaient alors brisé une trentaine de croix en bois. En mars 2014, un acte de vandalisme avait visé le monastère de Deir Rafat – où se trouve le sanctuaire de Notre-Dame de Palestine – situé là encore près de Beit Shemesh. Des graffitis antichrétiens et anti-américains avaient été découverts sur les murs du couvent, et portaient la marque du « prix à payer », groupuscule juif extrémiste.

Source : Patriarcat latin de Jérusalem, 8 janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3524 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter