Israël : un monastère catholique attaqué au cocktail Molotov et souillé de tags


Une attaque particulièrement vicieuse contre un établissement chrétien en Terre Sainte, nous est rapportée par la presse (ci-dessous un extrait d’un article du quotidien La Croix). Probablement, ses auteurs sont des juifs israéliens réunis dans ce groupe informel nommé « Le prix à payer » (Tag Price) qui s’est déjà signalé et à plusieurs reprises au cours de ces douze derniers mois (voir ici, ici, , et encore ) par de semblables actions contre des établissements chrétiens.

Un cocktail Molotov a été lancé contre le monastère catholique de Beit Jamal, près de Beit Shemesh, dans les collines de Judée, en Israël, a annoncé une porte-parole de la police mercredi 21 août 2013. Des images de caméras de sécurité montrent le feu brûler pendant plusieurs minutes, mais sans s’étendre à la végétation ni au mobilier en bois.

« Des graffitis en hébreu ont également été gribouillés sur les murs, sur lesquels on peut lire “mort aux goys” [non-juif, NDLR] et “vengeance” », a précisé Luba Samri dans un communiqué. « La police enquête sur toutes les pistes, dont des motivations nationalistes », a-t-elle ajouté.

Les Sœurs de Bethléem, qui habitent le monastère près de la ville de Beit Shemesh, ne se sont pas rendu compte de l’attaque jusqu’au mardi 20 août, lorsque des visiteurs sont arrivés et ont constaté les dégâts, précise le quotidien israélen Haaretz. Mercredi 21 août, le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, s’est rendu sur place et a condamné l’incident (…).

Source : la-croix.com, Haaretz

5commentaires
  1. gaudet

    22 août 2013 à 10 h 59 min

    L’islam moderne retient à juste titre notre attention, à cause de l’ensemble des crimes atroces commis dans le monde contre la chrétienté, en application stricte des lois de la charia.

    Cependant nous ne devons pas perdre de vue, que le judaïsme talmudique lui même , peut à l’occasion se manifester en qualité d’adversaire dangereux de notre Eglise catholique. En effet je possède un ouvrage historique très informé, intitulé les “miracles eucharistique du saint sacrement , ou on présente plusieurs cas avérés de profanations eucharistiques dont les coupables n’étaient pas des musulmans ou des franc maçons, mais de vrais rabbins juifs de l’époque médiévale. La plupart du temps , ces forfaits furent découverts et les auteurs de telles horreurs , furent la plupart du temps conduits à la peine capitale, par la justice séculaire de ce temps.

    C’est la raison pour laquelle nous ne devons nous étonner de ces poussées de violence antichrétienne chez les juifs, et surtout en Israël , ou la conscience d’appartenir à un état vraiment confessionnel , est de nature à aggraver le nationalisme, le sentiment d’orgueil religieux , et donc favoriser des actes de haine antichrétienne , incontrôlables

    Répondre
    • theofrede

      23 août 2013 à 9 h 13 min

      ce genre d’incident est la preuve à lui seul qu’Israël n’est pas le défenseur de l’Occident chrétien, contrairement à ce que les medias et une propagande insidieuse tentent depuis sa création de nous faire croire; les chrétiens étaient bien plus en sécurité dans l’Irak de Saddam Hussein, dans la Syrie de la famille Assad avant la crise actuelle, dans l’Egypte de Moubarak, dans la Libye de Kadhafi qu’ils ne l’ont jamais été en Israël

      Répondre
      • Konrad

        26 août 2013 à 0 h 18 min

        Les faits que vous rapportez sont vrais mais je trouve que votre commentaire est plus normatif que crédible : l’immense majorité des juifs (qui sont nos aînés dans la Foi) et des musulmans ne se comporte pas comme les “allumés” qui sont cités dans la presse et ceux dont les massacres aveugles sont constamment développés (mais toujours très succinctement) par les télévisions.

        Répondre
      • Jean

        30 août 2013 à 11 h 31 min

        Effectivement. On peut aussi citer l’Iran, la Corée du Nord, la Chine, le Soudan, le Yémen, l’Inde, et bien d’autres où tous ceux qui font profession de christianisme sont “bien” traités : à coups de menaces de mort le plus souvent mises à exécution avec la protection de l’état (pour les agresseurs)… Bravo pour votre connaissance du phénomène de la persécution anti-chrétienne… si peux dire, amicalement.

        Répondre
  2. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Le patriarche latin de Jérusalem condamne la profanation antichrétienne du monastère catholique |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3513 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter