Jérusalem : à propos de l’incendie de la chapelle de l’Ascension


Contrairement à ce que signalait le Times of Israel le 8 mars, ce n’est pas une église orthodoxe qui a été victime d’un incendie criminel, mais la chapelle de l’Ascension en haut du Mont des Oliviers. La Custodie de Terre Sainte a publié une information autorisée le même jour accompagnée de photos que je mets en ligne.

Mercredi 8 mars, la chapelle de l’Ascension située au sommet du Mont des Oliviers a été endommagée par un incendie volontaire. La police mène l’enquête. Il pourrait s’agir d’un différend entre deux familles ayant lien avec le lieu saint. Une personne aurait été arrêtée à des fins d’interrogatoire. Selon toute vraisemblance, un pneu de voiture aurait été déposé sur le rocher vénéré et y aurait été incendié. L’armoire qui contient les cartes postales et objets religieux que vend une famille musulmane (autorisée par le Waqf à le faire), a elle aussi été endommagée. La chapelle de l’Ascension est un des quatre lieux saints partagés qui dépendent du Statu Quo. Le statu quo régit la façon dont les Églises s’en partagent l’usage, l’espace et le temps d’usage. Des quatre lieux saints [les trois autres sont la basilique de la Nativité à Bethléem, la basilique de la Résurrection en Vieille Ville et le Tombeau de la Vierge dans la vallée du Cédron, non loin de Gethsémani], cette chapelle est la seule qui soit sous la juridiction du Waqf, c’est-à-dire l’autorité musulmane des lieux saints. L’actuelle chapelle date de l’époque croisée. Elle a été construite en lieu et place d’une précédente détruite en 614 par les Perses. Les photos prises ce jour montrent que l’incendie a déposé une lourde suie sur les murs. Il conviendra de vérifier l’état des joints entre les pierres. Cette année, toutes les dénominations chrétiennes fêteront la montée de Jésus au Ciel, dans ce lieu saint, 40 jours après Pâques soit, en 2017, le 25 mai.

Ascension0

Asencions1

Ascension2

Ascension3

Ascension4
Source : Custodie de Terre Sainte, 8 mars

Un commentaire
  1. Françoise

    10 mars 2017 à 12 h 15 min

    Mais … la croix qui devrait trôner en haut de l’édifice a t elle brûlé aussi, ou sa non existence serait-elle un compromis entre l’autorité du Waqf et la famille musulmane qui vend des objets religieux ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3524 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter