L’affaire de la « chemise brûlée » mobilise les chrétiens égyptiens


Après le passage de la folie haineuse et destructrice des islamistes, il ne reste rien des commerces chrétiens de Dahshur…

Pour la chemise d’un musulman malencontreusement brûlée par un chrétien, c’est tout un quartier chrétien de Dahshur qui est mis à feu et à sang et brûlé par des musulmans (voir ici, et encore ). Est-ce cela la R.A.T.P. ? Où sont les véhémentes protestations des organisations musulmanes dites « représentatives » en France et ailleurs – pour ne rien exiger du Service des relations avec l’islam… – ? Folie et hypocrisie règnent dans l’indifférence objective, pour ne pas dire la complicité subjective, des “grands” médias… Écœurant. Les coptes égyptiens eux, qui ont une assez longue expérience de la “cohabitation” avec les musulmans, ne se laissent pas faire : ils protestent et ils manifestent avec un courage qui nous donne une bonne leçon. « Dès lors que 120 familles chrétiennes, terrorisées, avaient déjà fui le village la veille [de l’émeute principale], leurs commerces et leurs maisons ont été des cibles faciles pour la tourbe qui a procédé à un nettoyage par le vide et pillé tout ce qui pouvait l’être », raconte Wagih Jacob, un militant chrétien. « Les forces de sécurité qui étaient sur la scène du crime pendant ces événements, n’ont absolument rien fait ».

L’Église copte orthodoxe a publié le 3 août un communiqué dénonçant les responsables officiels « pour n’avoir pas fermement réagi face à ces événements ». L’Église « exige l’arrestation rapide des auteurs [de ces crimes], la garantie d’une protection pour les coptes du village, leur retour chez eux et des indemnités financières pour tous ceux qui ont subi des dommages ».

Les badauds musulmans observent les incendies. Tout ce qu'ils savent faire, c'est prendre des photos…

Beaucoup de chrétiens considèrent les événements de Dahshur comme la perpétuation de la politique de punition collective des coptes, qui existait sous le régime de Moubarak. Ancienne députée au Parlement du Caire et aujourd’hui professeur de Droit Georgette Qellini s’interroge : « On nous a précédemment dit que c’était l’ancien régime et les services de sécurité qui excitait la sédition pour détourner l’attention des vrais problèmes auxquels le gouvernement devait faire face. Aujourd’hui, l’ancien régime a disparu, et qui sont désormais les coupables ? Nous refusons fondamentalement la punition collective des coptes. Simplement parce que je partage la religion d’une autre personne, je devrais en payer le prix en perdant ma maison et mon emploi ? ».

Le Pasteur Safwat El-Bayadi, président de la Communauté Évangélique d’Égypte, confirme que ce principe de punition collective des coptes prévaut que parce qu’aucune loi, aucun système répressif n’existent pour punir ces auteurs de crimes contre les coptes.

« Comment est-il possible qu’à cause d’une chemise brûlé, c’est tout un village qui l’est ? », s’interroge Mgr Anba Thodosius, évêque de Gizeh, qui a envoyé hier une délégation de son clergé auprès du Président élu Mohamed Morsy pour exiger « le retour des familles qui ont fui le village, la mise en jugement des responsables, des compensations pour les pertes des victimes chrétiennes et le retour de la stabilité et de la sécurité dans le village ».

Des dizaines de membres de la Fédération de la Jeunesse copte de Maspero et de la Coalition des Coptes d’Égypte ont manifesté mercredi et jeudi derniers devant le Palais présidentiel et la quartier général de la Sécurité de Gizeh pour protester contre les événements de Dahshur : ils ont crié des slogans hostiles au Président Morsy et aux Frères Musulmans.

Fadi Joseph, fondateur de la Coalition des Coptes d’Égypte nie que les événements de Dahshur soient liés à des conflits interreligieux – comme l’a honteusement laissé entendre l’Agence France Presse, parlant d’un échange de jets de cocktails Molotov, façon bataille de Fontenoy… Ce qui s’est passé, c’est une attaque organisée et systématique contre les chrétiens, mais des groupes de militants islamistes. À méditer…

D.H.

Source : Assyrian International News Service

 

9commentaires
  1. gaudet

    3 août 2012 à 21 h 27 min

    je suis intimement persuadé que la liquidation des chrétiens d’égypte est programmée depuis longtemps.

    Le choix ultime qui leur sera offert sera donc identique à celui qui fut proposé aux populations européennes d’algérie vers la fin des années 60 c’est à dire simplement la valise ou le cercueil

    vouloir continuer à vivre en chrétien nécessitera donc de quitter l’egypte pour toujours , mais la destination finale demeure encore totalement inconnue ! et l’europe encore protégée ( mais cela ne va pas durer ) restera t elle pendant longtemps une possible terre de repli, de refuge et de sécurité pour l’ensemble des chrétiens d’orient menacé de génocide, en réalité rien n’est moins sur!

    autrement dit , dans leur volonté de survivre , les chrétiens d’orient n’auront pas à choisir entre le cercueil ou la fuite , mais bien entre la lutte armée ouverte ou la mort finale!

    AMEN!

    Répondre
  2. jejomau

    3 août 2012 à 22 h 32 min

    Le terroriste Morsy et sa clique de nazillons “Frères musulmans” viennent à l’instant de déclarer qu’ils feront tout pour protéger les touristes qu’ils appellent à venir en Egypte du fait de l’effondrement de cette économie…

    Nous répétons, quant à nous, que les chrétiens doivent continuer d’exercer un boycott total envers ces pays musulmans.. Ce n’est que comme çà qu’on arrivera à aider finalement nos frères coptes et le peuple Egyptien. Aussi paradoxal que celà soit.

    PS : En parlant de tourisme, les Frères Musulmans avaient émis l’idée de raser les pyramides il y a quelques mois. Dire qu’ils sont fous est une litote…

    Répondre
  3. jofel

    4 août 2012 à 1 h 19 min

    Devant ces comportements islamiques dénués de toute dignité humaine, et du manque total de réprobation de leurs semblables en occident, il serait vain de croire encore à un islam “modéré” qui ne peut être selon le Coran, mais plutôt latent.

    Répondre
  4. Bergé- Bourbon

    4 août 2012 à 1 h 35 min

    Ce que vivent les Coptes Egyptiens, c’est ce qui
    nous attend en France.Et chez nous aussi c’est programmé,
    avec la complicité active de la classe politique, des médias,de l’Université..Il faut entrer en résistance,
    car nous ne pouvons compter que sur nous – mêmes.

    Répondre
  5. MILLO

    4 août 2012 à 9 h 04 min

    Bravo à tous, cela est vraiment de véritables réflexions
    justes, qui doivent être méditer. Merci

    Répondre
  6. Nazratat

    4 août 2012 à 11 h 20 min

    Il n’y a pas d ‘ “ISLAM MODERE” !!!Ils feront tout pour dominer notre OCCIDENT , utilkiseront tous les stratagèmes ‘( gentillesse , douceur ,démocratie, laïcité ,etc …)bref tout pour nous ” endormir ” et nous éliminer PHYSIQUEMENT !donc méfiance et résistance !

    Répondre
  7. Pingback: RCS » Blog Archive » Qu’est-ce que le Ministre de l’Intérieur a profané hier soir à Montauban ? … |

  8. Melmiesse

    4 août 2012 à 20 h 01 min

    bravo aux Coptes qui manifestent et réclament justice; en France les illusions de la plupart des catholiques persistent; les musulmans ne connaissent pas la responsabilité personnelle, seule la ouma compte ou les chrétiens en sont exclus donc punitions collectives; la photo des commerces serait à diffuser largement en France

    Répondre
  9. doye

    4 août 2012 à 20 h 45 min

    je suis entièrement d’accord avec les commentaires ci-dessus..il nous faut réagir si nous chrétiens ne voulons pas de ces PERSÉCUTIONS car si nous ne nous défendons pas MAINTENANT peut-être pas nous mais NOS ENFANTS SERONT VOUES A METTRE LE VOILE OU MOURIR !!!!! L’ISLAM modéré n’existe pas pour ces Islamistes et frères musulmans….. et il va disparaître bientôt en France….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3231 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter