Liban : manifestation de réfugiés chrétiens irakiens


La population libanaise est estimée à un peu moins de 6,4 millions d’habitants (le dernier recensement officiel remonte à… 1932 !). Selon les responsables politiques libanais, le nombre de réfugiés – palestiniens, syriens, irakiens… – qu’héberge le pays des Cèdres, représenterait entre 30 et 50 % de sa population !

Quelque 200 réfugiés chrétiens irakiens ont manifesté symboliquement dans la journée du 13 février devant le siège local de l’ONU, dans le centre de Beyrouth, afin de demander que soient examinées et accueillies rapidement leurs demandes d’expatriation en direction d’autres pays, déposées depuis longtemps auprès des bureaux compétents des différentes représentations diplomatiques étrangères présentes dans la capitale libanaise. Les affiches brandies par les manifestants et les déclarations faites par certains d’entre eux à la presse locale confirment l’impression qu’une grande partie des réfugiés chrétiens ayant quitté l’Irak n’a aucune intention d’y retourner, pas plus que de s’implanter au Liban mais qu’elle espère émigrer prochainement vers une nation occidentale. Selon des données fournies par la communauté chaldéenne locale et difficiles à vérifier, les chrétiens irakiens émigrés au Liban, en particulier après la conquête de Mossoul et de la plaine de Ninive de la part de djihadistes du prétendu État islamique, seraient au nombre d’environ 8 000 […]
Source : Agence Fides, 14 février

2commentaires
  1. Gilberte

    15 février 2017 à 21 h 22 min

    Les chrétiens d’Irak n’ont donc que l’ONU pour s’occuper de leur avenir . J’espère tout de même que le Vatican, qui est un pays indépendant ayant des nonces dans la plupart des pays, avec aussi les ambassadeurs de l’Ordre de Malte, s’occupe aussi de l’avenir des chrétiens d’Irak

    Répondre
  2. Françoise

    16 février 2017 à 18 h 58 min

    @ Gilberte : Mais le pape est revenu de Grèce avec surtout des réfugiés musulmans ! La première fois, il a emmené douze familles musulmanes uniquement, la seconde fois seulement deux chrétiens dans le lot … Peut-on vraiment compter sur le Vatican pour trouver un pays d’accueil aux réfugiés chrétiens qui vivent dans la misère et l’insécurité dans les pays limitrophes du conflit ?
    Effectivement, j’ai lu dans les journaux de l’Œuvre d’Orient que les chrétiens d’Irak ne veulent pas retourner dans leur pays car ils ont été trop gravement persécutés par l'”Etat islamique” et trahis par leurs voisins musulmans en qui ils ont perdu leur confiance.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3513 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter