Luxembourg : une statue de saint Paul décapitée à Dalheim


Ce qui est réconfortant chez nos amis Luxembourgeois, c’est leur placidité… La statue d’un saint est décapitée, la tête retrouvée devant le domicile du curé à deux pas de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul et… « tout le monde semble dédramatiser ». On ne sait pas exactement ce qui s’est passé ni pourquoi. Et on ne veut pas le savoir, donc aucune plainte… « Si ça recommence, nous prendrons nos dispositions » affirme le bourgmestre de Dalheim, canton de Remich. Au Luxembourg, gouverner ce n’est donc pas prévoir. Vive l’Union européenne !

Les faits se sont produits il y a quelques jours déjà. Une statue de saint Paul, présente depuis plusieurs dizaines d’années à proximité de l’église de Dalheim, a semble-t-il été vandalisée. Et pour cause, on l’a retrouvée sans tête, celle-ci ayant même été déposée devant la porte de Jean-Marie Belanga, le prêtre de la commune depuis six ans. Ce dernier, contacté par L’essentiel, confirme l’information d’abord rapportée par un lecteur : « J’ai retrouvé la tête de la statue devant chez moi, ça m’a beaucoup inquiété. Je n’ai rien entendu ». Mais finalement tout le monde semble dédramatiser. La tête ayant été retrouvée et prise en charge par les services techniques de la commune pour être remise en place (l’opération est en cours), aucune plainte n’a été déposée. « Tout s’est arrangé », glisse même Joseph Heisbourg, bourgmestre de Dalheim, qui dans le même temps précise quand même que « la tête a été cassée mais on ignore pourquoi et par qui ». La symbolique du geste est « peut-être un hasard, je ne sais pas », ajoute encore M. Heisbourg. La statue se trouve sur un terrain dont la commune est propriétaire, au même titre que la maison voisine où réside le prêtre. Le tout à quelques mètres seulement de l’église historique de la commune, qui abrite des fresques du XVIIIe siècle. « On m’a rassuré, souligne M. Belanga. Mais si ça recommence, alors nous prendrons nos dispositions ».

Source : L’Essentiel, 25 avril (merci M. M. pour ce signalement)

6commentaires
  1. micheln

    25 avril 2017 à 18 h 01 min

    rien d’étonnant puisque le gouvernement anticlérical et l’archevêque jouent à la destruction de la majorité des églises au Luxembourg en introduisant une séparation à la française pire que la loi de 1905 en France. voir le site des fabriques d’église: http://www.syfel.lu

    Répondre
  2. Katia

    25 avril 2017 à 19 h 20 min

    Certainement l’oeuvre d’ un déséquilibré au Luxembourg comme en mars dernier en l’Église de Bettencourt!!
    Dans certains journaux du Luxembourg certains merdias insistent sur le fait que la tête de la statue du Saint n’était pas endommagée donc il faut en conclure que ce n’était pas si grave!!
    Pauvre monde!

    Répondre
    • Carolus Magnus

      26 avril 2017 à 10 h 29 min

      Tout à fait d’accord avec Katia !
      Le Luxembourg n’est pas encore submergé par l’INVASION !
      Mais c’est sûr: sa SOUMISSION, au regard de cette mollesse, sera très “fastoche”…

      Répondre
  3. Gérard P.

    26 avril 2017 à 8 h 56 min

    ça roupille drôlement aussi au Luxembourg,les déséquilibrés sont vraiment partout.Hélas nul n’est besoin d’être intelligent pour tout cassé,c’est le spirituel qui dérange drôlement quand l’humain se prend pour une divinité,s’est très grave,le mal du siècle!
    Maladie incurable ou délire incontrôlable,diabolique en plus ?

    Répondre
  4. Joseph

    26 avril 2017 à 9 h 28 min

    Rien n’est grave tant qu’on ne touche pas au coffre-fort. Et le coffre-fort , au Luxembourg on connait , c’est sacré!

    Répondre
  5. Gilberte

    26 avril 2017 à 19 h 08 min

    La prochaine fois c’est la tête du curé qui sera visée, en France on a eu une décapitation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3368 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter