Malaisie : des Bibles illégalement saisies seront rendues à leur propriétaire


J’avais annoncé ici que le 2 janvier de cette année, que la police de l’État malaisien de Sélangor avait saisi plus de 300 Bibles éditées par la Bible Society of Malaysia – et arrêté deux employés chrétiens de cette organisation – au motif d’un « usage illégitime du terme Allah par les chrétiens »… Hier, le procureur général de l’État de Sélangor annonçait qu’il n’y avait aucun fondement légal à cette saisie. Le gouvernement du Sélangor a donc décidé aujourd’hui qu’il restituerait les 321 Bibles saisies à son propriétaire, la Bible Society of Malaysia et qu’il stoppait toute autre forme de poursuite légale contre cette organisation. La date de cette restitution n’a toutefois pas été précisée. Une décision qui pourrait être interprétée comme un signe encourageant pour l’Église catholique de Malaisie et son magazine Herald dont son usage du mot “Allah” sera jugé en dernière instance devant la Cour suprême ce 23 juin.

Source : UCAnews

3commentaires
  1. Françoise

    15 juin 2014 à 23 h 20 min

    Une bougie s’allumerait-elle dans la nuit ? L’avenir le confirmera ou l’infirmera.

    Répondre
  2. Charlotte Parc

    16 juin 2014 à 10 h 50 min

    Merci Seigneur d’avoir incliné favorablement l’esprit, le cœur, l’intelligence, la droiture et le jugement de ce procureur et de lui avoir donné le courage de le publier !
    Souviens-toi de lui et ne permets pas que des musulmans fanatiques lui fassent du mal, protège-le, lui et sa famille !
    Permets que de telles décisions aient un pouvoir pédagogique dans ce pays et que les musulmans radicaux laissent en paix l’infime minorité chrétienne de Malaisie.
    Fais de même partout dans le monde où des jugements iniques ont été rendus envers nos frères et nos sœurs en persécution de leur foi dans ton Saint Nom.
    AMEN !

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      16 juin 2014 à 11 h 33 min

      @Charlotte Parc

      Je viens de procéder à la correction que vous m’avez indiquée, pour vous obliger. Je ne le ferai plus ni pour vous ni pour personne. Je n’ai pas le temps de corriger les fautes de vos commentaires. Relisez-vous tous avant de valider vos commentaires. Merci.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3259 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter