La Une

Malicornay : tous les parents d’élèves soutiennent le professeur suspendu

10 mars à 10:59
Commentaires (12)
  1. Avatar arthur dit :

    IL est probable que la maçonnerie (qui n’a rien de franc) soit derrière cette affaire.

  2. Avatar Romain dit :

    Il faudra un jour faire le ménage au sein de l’inspection académique !

    La France est un pays chrétien, j’espère que cela finira par être inscrit dans la Constitution.

    La laïcité est la séparation des pouvoirs et non le rejet du christianisme dans la sphère privée. par contre les autres religions, du fait de la spécificité chrétienne de la France, doivent passer au second plan.

    Les chrétiens se sont trop longtemps aplatis devant la franc-maçonnerie, il va falloir que ça change : commençons par les urnes !

    1. Avatar Benouze dit :

      Chrétiens aplatis devant la franc-maçonnerie et l’islam radical en France depuis belle lurette.

  3. Avatar Charlotte Parc dit :

    Que TOUS les parents d’élèves de cette classe soutiennent en chœur l’instituteur de leurs enfants doit être un grand réconfort pour ce maitre et une raison de rendre grâce à notre Dieu !

    Ce qui est toujours incompréhensible et imprévisible, ce sont les réactions des autorités dans l’Éducation Nationale.
    Il leur faut parfois des mois avant qu’elles ne réagissent après par exemple un signalement de suspicion d’inceste détectée par une enseignante sur l’une de ses élèves, alors que la machine s’est emballée en quelques jours il y a quelques années à propos d’un enfant cambodgien auquel sa mère avait appliqué un traitement traditionnel contre le rhume (des frottements énergiques de la peau avec du “Baume du Tigre” laissant des traces comme celles des ventouses) et que ce traitement avait été pris par l’institutrice et la directrice de l’école pour de la maltraitance. Cela était allé jusqu’au tribunal où les parents risquaient de se voir retirés leurs 3 enfants. Heureusement les certificats médicaux produits par différents médecins que j’avais alertés ont convaincu le juge et un non-lieu a été rendu. Mais ni les enseignantes, ni l’administration de l’Éducation Nationale ne se sont jamais excusées auprès de la famille et les parents, modestes ouvriers d’usine, en ont été pour leur frais d’avocat et de justice.

    Dans cette affaire-ci il faudra tirer au clair qui sont les dénonciateurs, faux parents d’élèves de ce “mystérieux collectif” anonyme.

  4. Avatar betsynette dit :

    Je trouve que ce qui serait normal pour l’enseignant c’est qu’il sache , qui a fait cela, pour pouvoir, lui, porter plainte pour diffamation contre ces personnes, venant de l’éducation nationale plus prompt à faire apprendre le gender, qu’un beau texte.Beaucoup de chose à nettoyer en France.

  5. Avatar Gérard P. dit :

    Collectif s’est le mot magique des marxiste-léninistes ou l’international s’est le genre humain,ou tout est noyer dans la masse populaire.
    La lettre anonyme n’est pas un délit?
    Histoire bizard comme magouille!

  6. Avatar Xtoffe dit :

    Une méthode qui n’a rrien a envier à la loi sur le blasphème au Pakistan … dénonciation = condamnation !
    Un véritable révélateur de la détermination de l’éducation nationale.

    1. @Xtoffe

      Comparaison n’est pas raison. Il y a eu, certes, une dénonciation (anonyme…) mais pas de « condamnation ». L’enseignant est suspendu sans perte de salaire.

      1. Avatar Etienne dit :

        Une suspension donne cependant à penser que la faute est grave et qu’il faut, préventivement, protéger les élèves.

        Comme si la Bible n’était pas une des oeuvres fondamentale de l’humanité.
        Comme si une étude, ici ponctuelle, de la Bible était une insulte à la laïcité, ou à l’Islam.

        Refuser qu’on étudie, ici ponctuellement, la Bible, n’est-ce pas une manifestation d’antisémitisme (pour l’Ancien Testament), et/ou une manifestation de christianophobie (pour le Nouveaau Testament) ?

        Enseignant en retraite.

        1. Avatar Etienne dit :

          Merci de lire “oeuvres fondamentales”…

        2. @Etienne

          J’ai écrit à deux reprises ce que je pensais de cette “suspension”. Ce n’est pas la supposée “faute” qui est grave mais la suspension ! Tous les parents d’élèves de cette école publique dénonce cette suspension. Tous les parents d’élèves avaient été avertis de cette étude sur des textes de la Bible. Aucun n’y a trouvé à redire. Les écoliers pas davantage ! On ne suspend un enseignant qu’en cas de suspicion d’inconduite sexuelle – c’est un authentique principe de précaution – et certainement pas pour un enseignement sur la Bible dont les tous les parents avaient été préalablement informés.

  7. Avatar Gilberte dit :

    que contenaient les leçons du maître? était-ce la foi en Dieu, ou les mythes fondateurs ( le paradis perdu, le déluge, a fuite en Egypte) ou la vie autrefois au Moyen-Orient, ou les psaumes et la littérature? L’Education nationale va-t-elle mettre la bible à l’index? ce serait une provocation
    Lorsque j’ai débuté dans l’enseignement, le directeur de l’école où je suis arrivée, au cours d’une conversation m’avait dit: le directeur de l’école de la commune voisine est victime de lettres anonymes à l’inspection académique pour raisons politiques, il a fait face, j’en ai aussi à l’Académie, vous en aurez également pour d’autres raisons. Je pensais que les temps avaient changé, à tort

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services