Marawi : 15 chrétiens toujours otages des islamistes depuis plus de 50 jours


Le 23 mai dernier, un grand nombre de djihadistes du groupe Maute – sans doute au moins 500 combattants – attaquaient et investissaient la ville de Marawi, majoritairement peuplée de musulmans, dans l’île de Mindanao. Après avoir incendié la cathédrale, ils prirent en otages 15 catholiques qui sont toujours entre leurs mains cinquante jours plus tard. Selon l’évêque de la prélature de Marawi, « il ne s’agit pas d’une guerre de religion »… Mais quel est donc l’objectif du groupe Maute sinon d’imposer un régime islamiste dans l’île de Mindano au moyen de la guerre !

« Nous attendons avec angoisse de connaître le sort de nos 15 paroissiens chrétiens, otages entre les mains du groupe terroriste Maute à Marawi. La crise continue et l’armée fait le plus grand effort possible. Mais il ne s’agit pas d’une guerre de religion : nous l’avons déclaré avec clarté en tant qu’évêques des Philippines au cours de ces derniers jours ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides l’évêque de la prélature de Marawi, Mgr Edwin de la Pena, qui suit le siège de la ville, dans laquelle les djihadistes du groupe Maute, qui a prêté serment de fidélité au prétendu État islamique, continuent à demeurer retranchés dans une partie de la ville. Depuis le jour de l’attaque terroriste, lancée le 23 mai dernier, le nombre de morts dans les affrontements à Marawi a dépassé les 500 dont 392 militants djihadistes, 93 militaires et au moins 45 civils.

Source : Agence Fides, 14 juillet

3commentaires
  1. Daniel

    16 juillet 2017 à 14 h 50 min

    Un crétin cet évêque!

    Répondre
  2. Marie Claude

    16 juillet 2017 à 19 h 28 min

    Bien sûr que c’est une guerre de religion! Non seulement parce que les otages sont chrétiens ( en Europe où les chrétiens se font rares,les djihadistes s’attaquent aux civils!!) mais parce qu’ils combattent au nom de leur “religion” et pour l’imposer aux autres!! Décidément,nous n’avons pas en Europe le monopole des “évêques conciliaires”!!!

    Répondre
  3. Romain

    16 juillet 2017 à 19 h 53 min

    L’Islam étant un système politico-juridico-religieux, cette guerre revêt donc bien, au moins en partie un aspect religieux.

    Mgr Edwin de la Pena, ne faites pas l’autruche, ça ne mène à rien sinon à renforcer l’ennemi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3373 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter