Montpellier : « incivilités » à répétition contre l’église de La Paillade


Est-il besoin de commenter cet article du Midi Libre ? Si on le lit attentivement, non, car tout y est dit… entre les lignes. Des adolescents musulmans rendent insupportable la vie des chrétiens de l’église, en forme de hangar, du quartier La Paillade de Montpellier, au point que le prêtre qui en a la charge, interroge les responsables musulmans si les chrétiens ont encore leur place dans ce quartier… Rien « d’antichrétien » dans ces faits selon le diocèse. Que lui faut-il donc ?

Un climat d’inquiétude entoure l’église Saint-Paul de La Paillade. L’édifice religieux installé au cœur du quartier est devenu, ces derniers temps, la cible d’incivilités et de petites dégradations. Un projectile, notamment, a été lancé contre l’une des fenêtres du presbytère, tandis qu’une intrusion dans le lieu de culte a été relevée.

Ces actes successifs ont conduit le père Cathala, prêtre référent de la paroisse, à adresser un message aux responsables musulmans du quartier, invités à évoquer le sujet lors de leur prêche. « Veut-on faire complètement partir les chrétiens de La Paillade ? Nous avons besoin de votre soutien et de votre amitié », écrit-il. Vendredi dernier [6 octobre], une invitation au respect des bâtiments religieux, quels qu’ils soient, a été relayée auprès des fidèles de la grande mosquée. « Il s’agit de s’adresser aux pères pour qu’ils en parlent avec leurs enfants », indique son responsable Lhoussine Tahri.

Les différents actes de petite délinquance qui ont visé l’église Saint-Paul seraient à ranger au chapitre des bêtises d’adolescents plutôt qu’à celui de méfaits à caractère résolument antireligieux. « Ce ne sont pas des faits antichrétiens. Si c’était le cas, on le dirait », explique-t-on au diocèse.

Reste, toutefois, une série de passages à l’acte qui ne doit pas être ignorée dans le contexte délicat que chacun connaît. Et c’est pour clamer leur refus de toute forme d’irrespect et d’ostracisme que les artisans du dialogue interreligieux qui existe depuis de longues années à La Paillade ont décidé de marquer le coup, samedi prochain [14 octobre] en fin de matinée.

À l’initiative des responsables musulmans, une séquence sera consacrée au nettoyage des abords de l’église et du presbytère. La fenêtre détériorée sera également réparée, avant que plusieurs prises de paroles rappellent l’indispensable respect des uns et des autres, quelle que soit leur religion. « C’est une initiative bienvenue. Il y a une longue tradition de dialogue dans le quartier. Et à La Paillade comme ailleurs, on demande le respect de tous les lieux de culte », observe le vicaire général.

Source : Midi Libre, 8 octobre (merci C. B. pour ce signalement)

7commentaires
  1. Pierre d'Alger

    9 octobre 2017 à 8 h 36 min

    Encore un exemple de déni de la réalité de la part du clergé. Son obstination à nier la haine qu’il suscite de la part des laïcistes et des musulmans n’aurait-il pas participé à faire des catholiques des brebis à “égorger” en raison du mépris de leur faiblesse ? En d’autres temps, le clergé parlait fort pour défendre les fidèles et les mobiliser pour faire face comme le firent les Cristeros et les Vendéens. https://www.amazon.fr/dp/B07568DB9T
    Courage dans votre mission d’alerte et de mobilisation.

    Répondre
  2. arthur

    9 octobre 2017 à 8 h 52 min

    Il est évident que le Curé doit également demander la protection des autorités françaises qui sont sensées assurer la liberté de culte. Maintenant entre la théorie et la pratique il y a un pas et je ne suis pas sûr que ces autorités se préoccupent de la situation.

    Le mieux seraient que les Français qui habitent encore le secteur se mobilisent et viennent en masse à la messe chaque dimanche.

    Répondre
  3. Gérard P.

    9 octobre 2017 à 9 h 57 min

    Sempiternelles attaques contre les Chrétiens ?
    Quand l’ennemi mortel se présente comme ami.
    S’est l’esprit qui anime la matière chez les musulmans conquérants avec toute les technologies utiles pour appliquer “Pousse toi que je m’y mette” pas bête pour une oumah de plus géographiquement un pesle après l’autre et la terre de France y passe,et si vous n’êtes pas contant s’est pareil, si non…Voila les arrière pensées des saintes ninouches musulmans.

    Répondre
  4. Pingback: Montpellier : l’église sans cesse vandalisée, le prêtre s’interroge : « Veut-on faire complètement partir les chrétiens ? » | La Gauche m'a tuer |

  5. Gilberte

    10 octobre 2017 à 11 h 03 min

    demander le soutien des musulmans c’est se mettre presque sous leur protection, peu à peu on devient dhimmi, pourquoi ne pas exiger la tranquillité, c’est tout le quartier qui devrait protester et porter plainte

    Répondre
    • tibob

      10 octobre 2017 à 12 h 23 min

      si les responsables musulmans s’excusent et remboursent les dégâts, c’est déjà bien! Mais la plus grande vigilance s’impose vis à vis d’une religion produisant tant de méfaits

      Répondre
  6. MARIE_FRANCE

    10 octobre 2017 à 11 h 20 min

    Pauvre France , clergé vendu , honte à eux , sous couvert de ” tolérance ” il laisse tous les jours place à l’ islam

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3513 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter