Myanmar : disparition de deux vicaires catholiques


mong-ko-600x313

Les prêtres Dom Dawng Nawng et La Jaw Gam Hseng, vicaires paroissiaux catholiques, sont portés disparus depuis le samedi 24 décembre au soir où ils ont été vus, pour la dernière fois, près d’une base militaire de l’armée du Myanmar, du nom de Byuha Gon (colline stratégique) dans la ville de Mong Ko dans le nord de l’État de Shan. Il est très probable que les deux prêtres ont été enlevés par l’armée. Ils venaient, en effet, d’accompagner trois journalistes sur les lieux où l’armée avait détruit une église catholique début décembre. Ils ont disparu sitôt publiées dans la presse les photos de ce reportage…

Source : Morning Star News, 29 décembre

Mise à jour du 4 janvier, 9 h 15 : un article rectificatif et plus détaillé est consultable ici

2commentaires
  1. Gilberte

    30 décembre 2016 à 22 h 33 min

    il y a tout de même eu 3 journalistes pour publier dans la presse les méfaits de l’armée. La disparition des prêtres c’est pour intimider ceux qui voudront dénoncer les crimes de l’armée. Aung San Suu Kyi avait fait naître de l’espoir, mais l’armée reste la force habituelle

    Répondre
  2. Françoise

    30 décembre 2016 à 23 h 04 min

    L’armée birmane est capable de persécuter violemment les chrétiens tout comme elle assassine la minorité Rohinga … musulmane. Et Aung Song Su Ki ferait la sourde oreille. Dommage pour un pays qu’on croyait débarrassé de la junte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3333 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter