Nancy : une petite Crèche “disparaît” au CHU


CHU_Nancy

Voici l’article le plus surréaliste qu’il m’ait été donné de lire depuis beau temps belle lurette. Il a paru le 21 décembre dans L’Est Républicain sous la signature de Patrick Perroto. Il narre l’exploit herculéen d’un héros des temps modernes, un journaliste de ce quotidien dont la vigilance “citoyenne” a obtenu que le CHU de Nancy ôte dare-dare un abominable symbole de l’obscurantisme : une Crèche de « 20 cm de large par une douzaine en hauteur et un peu moins en profondeur » (même pas le volume d’une boîte à chaussures) ! Héros des temps modernes, disais-je, mais qui plus est modeste car anonyme. J’ai le plus profond respect pour les dénonciateurs anonymes, et me vient à l’esprit une assez jolie histoire qui remonte aux « heures les plus sombres » de notre patrie : « Allo ? Allo ? Ah ! Mes respects M. l’officier de la Kommandantur. Ici Pierre Dupont, 13 bis rue de la Poupée-qui-Tousse, 3ème étage gauche. Sans vouloir abuser de votre temps précieux, puis-je me permettre de vous demander si vous avez bien reçu ma lettre anonyme dénonçant mon voisin Paul Durand, du 4ème étage droite, un mauvais Français qui écoute tous les soirs la BBC ? »… Il est heureux et réconfortant qu’en nos temps de veulerie généralisée un jeune héros se manifeste, même anonymement, et qu’il fasse preuve du même panache que celui du locataire du 13 bis rue de la Poupée-qui-Tousse, 3ème étage gauche. Qui oserait aujourd’hui prétendre que le flambeau de l’héroïsme ne se transmet pas entre les générations ? Vite, que le rédacteur en chef de L’Est Républicain livre à la reconnaissance générale le nom de ce bienfaiteur de l’humanité afin qu’on le propose à la Croix – oh ! pardon… – à la Médaille avec palmes des loges réunies de la Libre Pensée et de l’Extinction du paupérisme après 8 h du soir.

Source : L’Est Républicain (21 décembre)

P.S. : face aux commentaires, tous hostiles, que cet article a générés sur le site Internet de L’Est Républicain, le quotidien, courageusement, indique désormais : « Les commentaires sont clos » !

Mise à jour du 5 janvier 2015.

Piqué au vif par mon papier, l’auteur de l’article en question, Patrick Perotto, nous a adressé aujourd’hui une mise en demeure. Pour la beauté de la chose, la voici :

« Vous reproduisez sur votre site un article que j’ai écrit ; Je vous rappelle qu’aux termes de la loi vous ne pouvez publier un article dans son intégralité sans l’accord de son auteur. Seuls quelques extraits sont publiables. Je ne me souviens pas que vous m’ayez demandé une quelconque autorisation pour publier mon article. En conséquence, je vous demande de le retirer dans les délais les plus brefs sous peine de poursuites judiciaires. Pour information, dans un passé proche, j’ai déjà fait condamner deux sites internet pour les mêmes motifs. Par ailleurs, je vous informe que si vous lisez bien mon papier, je n’ai rien obtenu puisque je n’ai rien demandé. La crèche évoquée dans mon article a été retirée à la demande de la direction du CHU de Nancy et non à la mienne. Je vérifierai que vous avez bien retiré mon article de votre site. En cas de refus, sachez que vous vous exposez à des poursuites judiciaires. »

Dont acte : le journaliste n’a rien demandé. Il s’est contenté de dénoncer la présence de la Crèche au CHU. Il n’y a, évidemment, aucune relation de cause à effet entre sa dénonciation et le retrait de la Crèche… MDR.

15commentaires
  1. Maysie

    22 décembre 2014 à 9 h 16 min

    Peut-être que la directrice remettra la crèche sous le sapin.
    D’ici Noël , il reste deux jours pour accueillir le symbole de l’amour infini dans un lieu où l’on souffre.

    Répondre
  2. Gerard

    22 décembre 2014 à 9 h 27 min

    J’ai écrit au rédacteur en chef en lui exprimant mon impression ( de quoi vous dégoûter de lire votre journal si vous employez des crétins -pour rester poli- pareils)

    Je pense que on a trouvé, sinon le roi des cons , au moins un con de la semaine tout a fait acceptable

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      22 décembre 2014 à 10 h 00 min

      @Gerard

      Merci de votre démarche. Le problème avec les c… c’est l’extraordinaire difficulté à trouver leur roi. Il y a trop de prétendants.

      Répondre
  3. Gerard

    22 décembre 2014 à 9 h 28 min

    J’oubliais la décision du tribunal a été annulée et la Conseil Général a le droit de mettre une crèche!

    Répondre
  4. pierre

    22 décembre 2014 à 10 h 31 min

    “Que Rome prenne garde à la colère de ses légions”

    Joyeux Noel à tous les lecteurs de ce “blog’ue)”

    Répondre
  5. elisa

    22 décembre 2014 à 14 h 17 min

    Il y a jurisprudence quant à l’installation d’une crèche dans les lieux publics (cf Béziers) et nul ne peut s’opposer à l’installation d’une crèche dans un espace public. A bon entendeur Monsieur le journaliste, roi des couards. YOUPI…….

    Répondre
  6. michel

    22 décembre 2014 à 18 h 04 min

    pourquoi retirer nos crèches alors
    que certain font leurs prières dans la rue parmi le public ???

    Répondre
  7. Marie Claude

    22 décembre 2014 à 21 h 36 min

    Bravo,Monsieur Hamiche! En cette époque si sombre pour notre Foi et notre Patrie,vous parvenez,malgré cette triste actualité,à nous faire sourire,avec votre humour décapant! et c’est très bien ainsi car dans beaucoup de cas,l’humour peut-être
    une arme infiniment plus redoutable que la violence!
    D’autre part,au sujet de l’affiche sacrilège du club de Montpellier,celui-ci m’a retourné mon mail,assorti du commentaire habituel en anglais,disant que mon mail n’avait pas été distribué et qu’il m’était renvoyé:peu importe,je sais qu’ils l’ont RECU et LU.

    Répondre
  8. Danièle

    23 décembre 2014 à 9 h 08 min

    Ce crétin de journaliste pense avoir fait un exploit, mais la lâcheté d’une autre personne est incroyable, celui qui ne se présente pas et celui qui obéit à une bien triste actualité, ce journal mérite d’être boycoté.

    Répondre
  9. Michel

    23 décembre 2014 à 20 h 18 min

    SCOOP : Il paraît qu’à l’annonce de cet exploit, le Calife de Daech s’est écrié : “Ils sont vraiment trop forts là-bas ! Nous ne pourrons jamais les convertir !” … Mais vous savez ce qu’il advient, sous le califat de Daech, des gens qu’ils ne peuvent pas convertir : dans le meilleur des cas c’est le yatagan ! A mon avis, le valeureux journaliste s’est bel et bien mis dans la ‘dèche’ … ses jours sont comptés par Thanatos

    Répondre
  10. Christine

    23 décembre 2014 à 22 h 16 min

    il y a pire ! Depuis des mois , à l’hôpital de Saumur ( Maine et Loire ) , les médecins musulmans de l’hôpital au nombre desquels figure l’imam de Saumur , ont obtenu l’interdiction d’accès de l’hôpital a l’aumônier catholique , tradition qui perdurait depuis le moyen âge . Sans que la population soit informée . L’islamisation est en marche !

    Répondre
  11. Gilberte

    23 décembre 2014 à 22 h 53 min

    journal dictateur; va faire la loi à l’hôpital

    Répondre
  12. philippe

    23 décembre 2014 à 23 h 01 min

    rappelons que l’est republicain appartient a un groupe
    il serait bon de ne plus acheter de journaux de ce groupe

    Répondre
  13. E.Gérard

    25 décembre 2014 à 18 h 33 min

    Que les français sachent que l’on dort comme on fait son lit, Capito ! ! !

    Répondre
  14. philippe

    26 décembre 2014 à 10 h 17 min

    Que l’on supprime la prime de Noel à ceux qui refusent cette fete.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3325 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter