Nice : incendie criminel dans l’église Saint-Pierre-de-l’Ariane


p37_02

Un lecteur, que je remercie, vient de m’envoyer sur la messagerie interne de notre page Facebook cette coupure de presse. Elle est extraite de Nice Matin d’hier et l’incident qu’elle relate remonte à vendredi 23 septembre. Il s’agit de l’église de la paroisse Saint-Pierre-de-l’Ariane dont le curé est le Père Patrick Bruzzone. L’Ariane est un quartier sensible de Nice. Rassurons-nous, comme l’écrit Nice Matin, ce n’est qu’un fait divers…

14459718_622460384593981_474246792_n

Mise à jour à 15 h 44.

3commentaires
  1. BRUNIER Jean-Marie

    26 septembre 2016 à 9 h 54 min

    Méditez:
    Madjmû‘ al-Fatâwâ (Théologien) & cf. Compilation de Fatwa (36 volumes) : 22/162: « Églises et synagogues ne sont pas les maisons de Dieu. Seules les mosquées sont les maisons de Dieu. Ce sont au contraire des lieux où l’on fait preuve de mécréance, même s’il arrive qu’on y évoque le nom de Dieu. En fait, les temples sont à l’image de leurs fidèles. Comme leurs fidèles sont impies, ce sont alors des maisons d’impiété. »

    Répondre
  2. Maysie

    26 septembre 2016 à 15 h 19 min

    La prudence du communiqué est en effet patente :
    1 l’auteur de la tentative est totalement indéterminé . Il correspond à une équation à 2 inconnues QUI et POURQUOI. De quoi disposons-nous pour la résoudre?

    2 nous disposons du temps : hier à 12h30 ; nous disposons du lieu : la petite chapelle du Saint Sacrement dans l’église de l’Ariane

    3 nous savons que le Père Patrick ne devait pas être loin puisqu’il a été alerté par l’odeur de brûlé. Et qu’il n’était pas seul puisqu’il a réussi à éteindre le feu avec l’aide d’un paroissien. Ils ont même pu se procurer de l’eau ainsi qu’un ou plusieurs seaux .

    4 nous savons que l’auteur est un pyromane. Mais cela ne nous apprend rien en dehors du fait qu’il a mis le feu à un paravent de bois ce qui a noirci une icône du Christ

    5 ce qui est plus intéressant est la réflexion de la paroissienne qui évoque des tensions entre la communauté gitane ( chrétienne ) et maghrébine ( musulmane )

    Solution de l’équation :
    Un musulman ( maghrébin ) voulant atteindre un chrétien ( gitan ) dans ce qu’il a de plus cher, l’icône du Christ et de plus sacré, la présence réelle.

    Répondre
  3. Rotil

    27 septembre 2016 à 19 h 11 min

    C’est devenue une vraie décharge nice

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3321 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter