Pakistan : un adolescent chrétien maintenu en prison pour “blasphème”


Partager des posts sur Facebook quand on est chrétien peut coûter la liberté… Un jeune chrétien est déjà en prison depuis six mois pour un motif futile et il n’est pas près d’en sortir.

La décision du tribunal de Kasur, à 50 km de Lahore, est tombée comme un couperet le 7 février : Nabeel Masih restera en prison ! Les avocats du jeune garçon de 16 ans avaient pourtant fait valoir qu’il devait être remis en liberté sous caution, étant donné son âge et l’absence de condamnation antérieure. Mais le juge a rejeté leur demande. Nabeel a été arrêté le 18 septembre 2016, dénoncé par Akhtar Ali. Celui-ci avait déposé plainte à la police en affirmant : « Nabeel a cautionné et partagé une photo diffamatoire de la Kaaba, le sanctuaire musulman de La Mecque. » Suite à cet incident, les chrétiens du quartier avaient quitté les lieux pendant un temps, par peur des représailles. « C’est juste une erreur : Nabeel est un jeune ouvrier illettré et n’a rien contre les musulmans », a précisé son cousin Imran, 24 ans. Le 3 octobre, lors de la première comparution devant la Cour d’appel, la mise en détention de Nabeel avait été contestée par la défense, menée par Aneeqa Maria Anthony : « Je suis convaincue que ce garçon n’a commis aucun délit. Il est innocent et l’accusation contre lui ne peut être prouvée. » Au contraire, l’avocat du plaignant avait maintenu qu’il s’agissait d’un cas de blasphème. Par ailleurs, Aneeqa Maria Anthony dénonce les menaces proférées par 80 personnes envers la famille de Nabeel pendant le procès, ainsi que les intimidations qu’elle a subies. « Vous devriez savoir que le Pakistan est un État islamique. Vous n’avez pas à défendre un criminel. Faites attention à vous et prenez vos distances », lui a dit un avocat de la partie adverse. Pour sa sécurité et celle de la famille de Nabeel, la défense demande que la suite du procès se tienne à Lahore.

Source : Portes Ouvertes, 15 février

3commentaires
  1. Romain

    16 février 2017 à 17 h 07 min

    “…Par ailleurs, Aneeqa Maria Anthony dénonce les menaces proférées par 80 personnes envers la famille de Nabeel pendant le procès, ainsi que les intimidations qu’elle a subies…”

    Quand, en France, les interlocuteurs soigneusement choisis par les médias nous répètent à satiété que les musulmans violents sont une petite minorité, c’est de la propagande et du mensonge.

    Répondre
  2. Françoise

    17 février 2017 à 12 h 29 min

    Pauvre garçon, c’est épouvantable !
    À quand les sanctions internationales contre le Pakistan pour christianophobie aggravée ? Les mondialistes s’en moquent.

    Répondre
  3. Maysie

    18 février 2017 à 8 h 57 min

    Il a raison ce jeune garçon . Le fait que la société islamique cherche à le broyer , est aussi un signe qu’il a raison. La Kaaba est une grosse pierre habillée. Comme le Coran.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 4900 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter