Non classé

Patrimoine religieux : vandalisme municipal en Anjou

29 novembre à 12:00
Commentaires (37)
  1. Avatar AlegreViajero dit :

    Oui, c’est malheureux. Dommage que cette somptueuse église ne puisse pas être déménagée… Ici, au Vietnam, il y a continuellement et en tout temps, à travers ce pays pauvre, possiblement une dizaine d’églises en voie de construction. En pays communiste, oublions les subventions gouvernementales ! Ces églises se construisent au rythme des collectes dominicales. Le salaire moyen étant nettement en dessous de 100 euros par mois, il faut des années pour les terminer. Je songe qu’à Montréal seulement, la moitié des églises ont été, ou sont à vendre. Le Cirque du Soleil en a acheté une à rabais pour son quartier d’hiver…! Ite Missa est ! Formule latine signifiant en bas latin « Allez, vous pouvez disposer ».

  2. Avatar Didier dit :

    ” Cette décision est d’autant plus regrettable que cette église est en bon état”…

    Il me semble pourtant que le problème vient plus du fait que la municipalité veut détruire cette église pour la remplacer par une autre plus moderne, car l’actuelle église dont il est question ici nécessite des gros travaux de rénovations.

    Le scandale dans cette affaire est donc plus un scandale économico politique (et de pots de vin ?) car la municipalité choisit de dépenser 600.000 € de plus pour détruire et reconstruire cette église plutôt que d’entreprendre les gros travaux nécessaires à s conservation.

    Parler d’acte christianophobe me parait donc un peu excessif

    Pour lus d’infos : http://eglise-saintegemmes.com/node/19

    1. @Didier
      Transmettez donc cette article à la Municipalité. Je suis tout disposé à publier sa mise au point…

      1. Avatar Benoit Patier dit :

        Je préside l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Ste Gemmes d’Andigné. Les “Indignés d’Andigné” – comme on nous surnomme – restent très mobilisés face à l’attitude d’une mairie bien décidée, envers et contre tous à démolir ce bel édifice. Depuis le début, la mairie fait preuve d’une mauvaise foi et d’un acharnement que nous trouvons suspect. La municipalité s’engage dans un projet de 2,7 millions (chiffre officiel) pour détruire l’église pour en construire une plus petite, en béton, sans lumière avec toit végétalisé!
        L’église de Ste Gemmes est en bon état, elle est ouverte au public, elle a été mise en sécurité il y a un an, l’électricité a été refaite il y a deux ans, la toiture et les vitraux sont récents.
        Nous nous trouvons dans le Haut-Anjou, en terre catholique. L’église est souvent pleine!
        Pourtant, le combat a dépassé la sphère des pratiquants et a réussi à unir une communauté autour de son attachement à son patrimoine.
        Nous avons besoin de vos soutiens.

        1. Avatar Longuemémoire dit :

          Bonjour à Monsieur Patier et à tous les “Indignés d’Andigné”, C’est depuis la Chine où je sejourne pour une longue période que j’apprends grâce à l”Observatoire de la Christianophobie que la municipalité (car il faut bien que le maire dispose d’une majorité du conseil municipal) veut démolir l’église Sainte-Gemmes, l’unique de votre bourg. Feu mon père (j’ai quant à moi 64 ans) ayant été “Chef de chantier” puis “Directeur de chantier” en génie civil, je sais pertinemment que la démolition puis la reconstruction A L’IDENTIQUE d’une église coûte forcément plus cher que de la restaurer, même fut-elle très endommagée; ce qui n’est pas le cas de l’église Sainte-Gemmes d’Andigné comme il résulte des nombreuses photographies récentes, tant de son extérieur que de son intérieur, qui circulent sur Internet. Si l’on vous promet la destruction de votre église suivie de sa reconstruction -si jamais elle verra le jour- pour un coût inférieur à sa restauration c’est que ne sera reconstruite qu’une chapelle (ou un cube de béton) qui vaudra à votre actuelle église que ce qu’une construction en carton-pâte vaut à un édifice en dur !! Et dire que c’est depuis le pays où je réside actuellement que je constate que certains édiles de MON pays suivent la politique des pays communistes: réduire le culte catholique puis, ensuite reduire les cultes dits protestants pour les faire disparaître… Le même ordre chronologique que suivit aussi un certain Adolf. Mon coeur saigne et mon âme chavire ! Et si votre maire vous demande, ou ironise, sur ce que je fais en tant que retraité dans le pays de Confucius, précisez-lui que j’y assure l’éducation de mon troisième enfant, conçu avec une native d’ici, afin de lui faire assimiler deux riches civilisations, dont la notre construite par nos ancêtres depuis plus de deux-mille ans et non depuis 1789. Quoique ne sachant comment concrètement vous aider, gardez courage et tenacité, votre municipalité est, pour son éventuel forfait, regardée depuis l’autre bout du monde. Un compatriote attristé (Erick Pausier)

        2. Avatar martel en tête dit :

          Que peut-on faire pour vous aider?

  3. Avatar Germain dit :

    Si les municipalités détruisent les eglises, c’est parce qu’elles sont vides et ne servent plus. A qui la faute ? Aux municipalité ou a nos concitoyens qui ne vont plus a la messe et de sécularisent…?

    1. Avatar delarousserie dit :

      Vous averiez pu avoir raison car c’est souvent la règle.
      Mais ce n’est pas le cas ici : cette église sert plusieur fois par semaine.
      Messes, mariages, baptêmes, enterrement …. Cette église est souvent pleine.

  4. Avatar De Menezes, Pedro Jose dit :

    O ideal seria de não perder esse momento de SER IGREJA, ou seja, onde está a comunidade católica viva lugar? É claro que temos fé, e aqui, o problema não é falta dela, todavia seria bom os cristãos in loco se acordassem por essa realidade, não se trata apenas de um templo material, se trata de fé letárgica. Acorda católicos franceses.

    1. Avatar Joseph dit :

      C’est quoi ce charabia ? Il serait convenable d’écrire en Français sur un site Français….!

      1. @Joseph
        Vous faites allusion, je pense, au commentaire en portugais… J’ai, en effet, hésité ce matin à le valider. Mais la langue portugaise est une langue latine proche du français. Je crois que l’on peut comprendre sans trop de difficulté le sens de ce commentaire d’un lecteur étranger qui, visiblement, ne maîtrise pas suffisamment le français pour commenter ici. Désolé de vous avoir choque de si bon matin…

        1. Avatar Francesco dit :

          Non ce n‘est pas grave puisqu‘il est chrétien et a le droit de se prononcer(même si je n‘ai pas tout compris)…c‘est une affaire lamentable de vouloir détruire un endroit où notre Seigneur lui-mème est descendu!

        2. Avatar vivi dit :

          Voici une traduction de Google (pas terrible la traduction !) mais on comprend mieux ce qu’il veut dire :
          “L’idéal serait de ne pas perdre ce moment d’être église, où est le lieu de la communauté catholique de vie ? Bien sûr nous avons la foi et ici, le problème n’est pas absence de celui-ci, mais il serait bon de chrétiens sur place si ils me suis réveillé à cette réalité, il n’est pas seulement un matériau Temple, foi léthargique. Catholique français se réveille.”

  5. Avatar Franhenjac dit :

    je suis choquée! Ne peut-on pas lancer une pétition?

    1. Avatar Francesco dit :

      Il est chrétien comme nous et lui nous respecte ainsi que le patrimoine acquis gràce à notre Seigneur!

      1. Avatar Guertner dit :

        Moi aussi je pense qu’une pétition pour le maire le conseil général , député , sénateur est une bonne idée.
        Quand leur boite mails sera remplie , cela fera son chemin …………..

  6. Avatar Valerio dit :

    Faisant une recherche sur internet on voit que ce projet date déjà de septembre 2010 . L’église n’a environ que 150 ans . Une association s’est formée pour demander de la classer “monument historique” . Il est bien sûr triste de constater que l’on doive détruire des édifices destinés à l’origine à l’adoration de Dieu, mais il est encore plus triste de constater que ces édifices sont quasi vides d’adorateurs de Dieu ! Le plus triste à mon sens n’est pas la destruction d’un lieu de culte, mais que ce soit un signe des temps : la majorité des français s’est détournée de Dieu .

    1. @Valerio et @Germain
      Vous avez parfaitement raison, l’un et l’autre, de souligner que c’est faute de fidèles que cette église, et tant d’autres, pourrait subir ce triste sort. Depuis la loi dite de « séparation » de 1905 et la spoliation de l’Église, la propriété des églises est passée aux municipalités (les cathédrales à l’État) charges à elles de les entretenir. Mais dès lors qu’une église – surtout un aussi beau bâtiment que celui de Saint-Jemmes d’Andigné – n’est plus affectée au culte par décision de l’évêque, ne conviendrait-il toutefois pas d’envisager une autre destination pour l’édifice, une destination qui serait digne : musée, salle de concert… Au moins le bâtiment serait sauvé et, même privé de sa destination d’origine – rendre un culte public à Dieu – un morceau de notre patrimoine et de notre mémoire religieux serait sauvé…

  7. Avatar Christian Chanliau dit :

    Ceci me parait assez curieux. En effet, une église, quoi qu’appartenant à la commune, si elle est affectée au culte, ne peut pas être détruite sans désaffectation. Il y a pour cela une procédure : 1° Une délibération du conseil municipal, 2° L’accord de l’évêque du diocèse, 3° L’accord du préfet du département. Si ces trois conditions ne sont pas réunies le maire ne peut rien faire. S’il passait outre, il y a recours devant le tribunal administratif qui lui donnera tort. Il y a sur ce point une jurisprudence importante du Conseil d’Etat. P. Christian Chanliau (canoniste)

  8. Avatar LA BARBE dit :

    Toute destruction est regrettable en soi. Mais il faut se poser la question pourquoi une telle décision ?
    Les mairies doivent assurer l’entretien de leurs édifices. Si un problème survient (chute de pierre, d’ardoises) et blesse une personne, elle peut se retourner contre la municipalité. Les maires des petites communes ont de moins en moins d’argent et règlent les problèmes dans l’urgence. Ce n’est malheureusement que le début du phénomène… Mais le vrai problème c’est à mon avis celui-ci : les églises sont vides de fidèles qui se détournent de la foi. Faut-il les en blâmer ? Ou plutôt faut-il blâmer ceux qui ont en charge leur salut et qui se sont détourner du vrai message de Jésus ? La situation est logique : pas d’utilisation, pas de raison d’être. Une église est faite pour qu’on y célèbre un culte, pas pour faire joli. Le combat de préservation du patrimoine religieux est indissociable d’un renouveau de la foi : un véritable réveil spirituel du pays. Alors, si Jésus Christ le libérateur est prêché, si la Bible est annoncée, les églises seront pleines à craquer. Autrement…

  9. Avatar alexandra dit :

    D’après le lien de Didier http://eglise-saintegemmes.com/node/19 la mairie dépensera 600 000 € de plus qu’une rénovation de l’église actuelle … permettez que je me pose des questions … y a t-il eu appel d’offre, l’attribution du marché a t-elle déjà été effectuée, quelles sont les motivations et arguments de la Mairie … Des recours me semblent possible pour différer la destruction.

  10. Avatar elisabeth de lobkowicz dit :

    Quand on parle du vietnam il faut ajouter que lq-bas, quand on démolit une église, c´est pour y mettre un super-marché…et les chrétiens se éfendent par des manifestations durement réprimées. Cela peut durer des années, et les protestations ne cessent pas, malgré la répression.

    1. Avatar AlegreViajero dit :

      Je peux parler du Vietnam car j’y demeure depuis trois années. En tant que pratiquant quotidien, ayant un peu voyagé, mais surtout ayant quelques prêtres amis parlant français, je ne crois pas que la répression soit importante au niveau des églises ou de la pratique de la foi. Le temps des martyrs (120) est terminé depuis longtemps. Par contre, si un employé de l’État épouse une catholique, il est congédié. Si un employé de l’État a un troisième enfant, il est congédié. Il y a interdiction de discuter ouvertement de catholicisme dans les écoles ou universités. Si un élève catholique manque ses cours le Jour de Noël, il risque gros. Voilà pour la répression.

      Pour ce qui est des supermarchés, ils sont d’abord très, très rares, à l’exception des grandes villes. Et il n’y a aucun centre d’achats au Vietnam – à ce que je sache. Il me faudrait donc une référence plus précise d’une seule démolition d’église au profit d’un quelconque commerce…! Je ne sais pas si c’est déjà arrivé, mais de là à généraliser, il y a une marge…

      Je peux cependant témoigner que les églises sont fréquentées 7 jours sur 7. La messe matinale est aux environs de 5 heures (la mienne à 4:45h) et 17 heures. Le samedi soir et le dimanche, toutes les églises sont bondées ! Et je parle de très grandes églises… Même 5 minutes à l’avance, on reste debout derrière. La moyenne d’âge de tout ce beau monde…? Environ 25 ans, 30 tout au plus ! On prie et on chante avec cœur et poumons. Les prières commencent 15 minutes avant la messe. Après la messe, ce n’est pas la course vers les motos… on prie encore à genoux quelques minutes de plus en silence.

      Voilà pourquoi il faut ici constamment construire de nouvelles églises. Et on se marie, et on fait des enfants. Il y a au Vietnam au moins 1000 séminaristes en stages. J’ai déjà assisté à une ordination de 12 dans leur jeune vingtaine ! Les 200 prêtres du diocèse qui concélébraient autour de l’évêque avaient en moyenne 40 ou 45 ans !

      J’ai beaucoup voyagé en Amérique Latine et en Asie, je peux affirmer que le Vietnam, même avec environ 10 % de Catholiques seulement (un peu moins de 10 millions), c’est, à mon avis, le pays le plus catholique au monde !

      Je suis édifié. J’y retrouve mon Québec catholique des années 50 et 60 ! C’était sans doute de même en France.

  11. Avatar C.B. dit :

    L’article mis en lien par Didier montre que, contrairement à ce que pense Germain, cette église est encore ouverte au culte en avril 2012 et régulièrement fréquentée pour la messe hebdomadaire.
    Je ne comprends pas comment la municipalité peut être seule décisionnaire, alors qu’elle n’est pas affectataire de ce lieu.
    D’après les commentaires de l’article en lien fournir par Didier, la commune renâcle à assumer les conséquences de la loi de 1905. Mais à l’époque, les communes n’avaient pas demandé leur avis aux utilisateurs avant de les spolier.
    Je présume que si l’église est détruite et reconstruite, le nouvel édifice échappe à la loi de 1905 et est entièrement à la charge des fidèles…
    Ici http://www.latribunedelart.com/destructions-daeur-tm-eglises-des-victoires-et-de-nouvelles-menaces-article003563.html on apprend que cette église est encore en bon état (“elle n’est pas en état de péril”), qu’il y a visiblement des querelles de devis…
    Ici http://www.democratie-royale.org/article-destruction-de-l-eglise-de-sainte-gemmes-d-andigne-102988385.html on apprend qu’a été déposée “une demande de procédure de classement de l’édifice au titre des Monuments historiques.”

  12. Avatar Henry de Lavaux dit :

    Il y a un autre cas en Anjou, dans les Mauges : l’église de Gesté. Engagée depuis cinq ans par le précédent maire (qui en a perdu son élection au Conseil général de 2008), poursuivie par le maire actuel, la démolition est empéchée par une association qui s’est pourvue en justice et qui ne renonce pas. Le curé était naturellement d’accord pour démolir !

  13. Avatar Francesco dit :

    La loi de 1905 permet en revanche à toutes sortes de sectes de s‘introduire dans les corps politiques et décisionnaires ….de la haute finance qui ont renié le Christ sous toutes ses coutures (alors qu‘il n‘y a toutefois pas de couture)

  14. Avatar Francesco dit :

    Bravo et merci!

  15. Avatar delarousserie dit :

    Oui, il y a des paroissiens de St Gemmes d’Andigné sur ce blog.
    Ils peuvent vous assurer que cette église sert et abrite une paroisse vivante.
    Comme je le disais plus haut : messes, baptêmes, mariages, enterrements … cette église est souvent pleine.
    Ce projet de “déconstruction”/reconstruction est une insulte faite au contribuable.
    Le curé soutient la mairie dans son funeste projet. Il préfère la “pierre vivante” .
    Que décidera notre évêque : nous ne le savons pas !

    1. Avatar Francesco dit :

      Il n‘y a pas de pierres vivantes sans lieu de culte adéquat…attention aux attaques sournoises de nos élus régionaux,nationaux voire même internationaux…la magouille n‘a pas de frontière..pourquoi ne pas prèvenir l‘ADFI de. ce que nos élus appartiennent

      1. @Francesco
        Pourriez-vous préciser pour nos lecteurs ce qu’est l’ADFI ? Merci.

        1. Avatar Francesco dit :

          Bien sur, l‘ADFI est l‘association pour la défense des familles et de l‘individu pour les protéger contre les sectes,tout simplement. La plupart de nos élus appartiennent à des sectes sans quoi ils n‘auraient pu devenir élus…Quand la certitude est acquise alors il est possible de saisir l‘ADFI.

  16. Avatar JEMET dit :

    J’admire l’église de mon village et combien elle est un repère dans le paysage. Non, nous ne voulons pas que notre patrimoine religieux disparaisse. Je suis avec vous pour la protection de ces beaux monuments.

  17. Avatar Jean-Baptiste Astier de Villatte dit :

    Il n’ est pas tolérable qu’ un Maire bénéficie d’ un tel pouvoir: bon nombre d’ entre eux, au nom de leur statut ont des prétentions qui dépassent largement leurs compétences: avant tout ils devraient se référer aux hommes de l’ art dans chacun des domaines dont ils sont les garants: en particulier en terme architecturale, ils s’ octroient le droit de démolir l’ oeuvre d’ un auteur, architecte qui devait avoir à son époque LUI une parfaite compétence. Nul n’ est autorisé à détruire l’ oeuvre d’ autrui: tant celle de l’ architecte que celle des donateurs que celle des ouvriers qui ont bâti l’ édifice dans un soucis d’ éternité. La grosse MERDE qui va remplacer cet édifice ne mérite très certainement pas de remplacer le mysticisme de l’ édifice actuel. Cette municipalité est à bannir, son attitude est haïssable.

    Par contre que l’ on construise un nouvel édifice avec coeur en un autre lieu; notre société en a la ressource. Par contre que l’ on construise un nouvel édifice comme on construirait une salle polyvalente: NON.

  18. Avatar Bertrand Duquesne dit :

    Cette église va être détruite avec l’accord de tous, mais elle va être reconstruite sur un projet différent car bien sûr plus moderne, mais plus adapté au culte avec un accès handicapé etc.
    Ce projet a été discuté avec l’ensemble des acteurs locaux.
    Il ne s’agit donc en aucun cas de “vandalisme”, mais de choix politique. après on peut préférer les édifices anciens, mais ce n’est pas du “vandalisme” municipal.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services