Poitiers : Noël devient Lëon…


On appréciera la grosse finesse – ou mieux, la grosse ficelle des organisateurs… Rien ne nous sera épargné.

Le vendredi 15 décembre, la maison de quartier Saint-Éloi vivre ensemble (Seve) organise une fête avant les vacances de fin d’année. Et au lieu de « fête de Noël », l’événement sera cette année intitulé « fête de Lëon » (ndlr: les mêmes lettres à l’envers). Une initiative qui a fait réagir l’association franco-russe Kalinka, dont la vice-présidente, Natalia Vasilyev, a sollicité la maison de quartier pour présenter un stand lors de ce marché. « On lui a alors expliqué le changement de nom, cela nous a fait tiquer, indique Geneviève Boutant, secrétaire de l’association. Reprendre le principe d’un marché de Noël sans lui donner son nom, c’est une espèce de négation de la fête de Noël. Cela a beaucoup choqué les Russes, très attachés à cette tradition même s’ils ne sont pas pratiquants. Je suis moi-même athée et je ne comprends pas: s’il faut respecter toutes les communautés, ce qui me paraît évident, il conviendrait également de ne pas oublier les communautés d’origine chrétienne au sens le plus large, catholiques, protestants et orthodoxes. » De ce fait, l’association Kalinka envisage de ne pas participer à cette manifestation. À la maison de quartier Seve, Thierry Moutin, directeur, tempère: « Le changement de nom, avec les lettres à l’envers, est un clin d’oeil, pour rester dans la tradition sans être en contradiction avec les idées des uns et des autres […] Cela fait parler et rend les gens curieux. Ce n’est pas une volonté d’être à fond dans la laïcité: le but est que chaque religion ou culture puisse cohabiter. » Pour autant, la fête sera bien dans l’esprit de Noël: « Lëon sera en fait un petit lutin, et ce jour-là il y aura bien le Père Noël, un spectacle sur la légende de Noël, des ateliers pour faire des cartes de Noël… On aurait pu appeler ça fête de fin d’année mais ça évoquait la fin d’année scolaire, en fait on l’appelle comme on veut. Notre but c’est d’animer le territoire, de marquer le coup avec une soirée festive avant les vacances. Chacun est libre d’y participer ou pas. »

Source : Centre Presse, 25 novembre (merci O. P. pour ce signalement)

16commentaires
  1. rasle

    1 décembre 2017 à 9 h 04 min

    les taches sont bien implantées chez les élus et autres les traitres sont légions et sans foi ni loi

    Répondre
  2. Fulbert

    1 décembre 2017 à 10 h 02 min

    La haine …qui se veut souriante .

    Répondre
  3. Centaure62

    1 décembre 2017 à 17 h 10 min

    S’ils non pas les c… [modéré] d’assumer la fête Catholique de Noël, ils n’ont qu’a purement et simplement l’annuler, et surtout de ne pas prendre de vacances de Noël, ni de primes et cadeaux ! On verra bien la vrai réaction des gens !

    Répondre
  4. P dethier

    1 décembre 2017 à 18 h 05 min

    Il organisera même un spectacle sur la LEGENDE de Noël ! Le laïciste est démasqué ! Son initiative ne vise-t-elle pas à brouiller, puis à faire disparaître les authentiques éléments culturels hérités d’un christianisme qui, lui, n’a rien d’une légende mais repose sur des faits historiques? Je suis impressionné par la capacité d’imagination que les ennemis du christianisme peuvent exprimer.

    Répondre
  5. Pierre FONGARNAND

    1 décembre 2017 à 19 h 56 min

    Lâcheté et renoncement ont toujours, mais TOUJOURS, été suivis de catastrophes. Rien ne nous sert de leçon !

    Répondre
  6. Gisèle

    2 décembre 2017 à 0 h 29 min

    Encore une escadrille ! Broum broum tut tut pouet pouet !

    Répondre
  7. Gisèle

    2 décembre 2017 à 0 h 39 min

    Ils auront beau faire , ils ne tueront jamais le Christ , puisqu’il est ressuscité dans l’Eternité .
    Alors , qu’ils se démènent , qu’ils brassent du vent , qu’ils usent inutilement leur énergie …

    Répondre
  8. Coralie

    2 décembre 2017 à 11 h 41 min

    Ce sont des gens indignes et immoraux Thierry moutin et cie qui se servent des enfants pour se moquer de la fête de Noël et de la naissance du Christ le Sauveur des hommes.
    J’espère que les gens honnêtes n’iront pas à cette infâme foire.

    Répondre
  9. Néou

    3 décembre 2017 à 13 h 15 min

    Je ne comprends pas la plupart des commentaires. Il me semble que ce sont tous ces marchés de Noël qui détournent la foi chrétienne et s’en servent à des fins mercantiles. Qu’y a-t-il de chrétien dans ces marchés ? Finalement, je me demande si ce marché de Lëon ne porte pas un nom qui reflète mieux cette inversion des valeurs de Noël : consommation à outrance plus que foi et partage.

    Répondre
  10. Françoise

    3 décembre 2017 à 19 h 30 min

    C’est le clocher de l’église qui est coiffé d’un bonnet du Père Lëon ? il faut bien cacher la croix.

    Répondre
  11. Luis Macedo

    4 décembre 2017 à 17 h 52 min

    on verra s’ils feront aussi la fête du madamar (ramadam)!

    Répondre
    • Juliette

      5 décembre 2017 à 15 h 58 min

      Oui, “Madamar”, un charmant petit lutin bardé de couteaux, d’un gilet plein de bombes, avec la sympathique et guillerette tête de mahomet, barbe et turban rigolots !!! Pour ateliers de loisirs créatifs … etc … Wait and see !

      Répondre
  12. Gérard P.

    6 décembre 2017 à 9 h 21 min

    Mais s’est écrit pour les musulmans qui lisent de droite vers la gauche,alors…

    Répondre
  13. Pingback: Crociata contro la propria identità: in Francia è vietato anche scrivere la parola “Natale” | Centro Studi del Pensiero Liberale |

  14. Pingback: “PANCIAFICHISTI” & “SATANISTI ” E L’EUTANASIA EUROPEA | Associazione Azimut |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3520 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter