Pour les chrétiens syriens : viols, enlèvements, exploitation…


L’Agence Fides nous adresse ce témoignage bouleversant sur la situation des minorités chrétiennes syriennes… L’horreur au quotidien y compris pour ceux qui ont émigré. Vraiment, prier pour nos frères Syriens est une urgence absolue !

Le conflit en Syrie dégénère et frappe tous les citoyens syriens, indépendamment de leur ethnie ou de leur religion d’appartenance. Mais, comme dans toute guerre, la situation des minorités est la plus difficile. Les minorités chrétiennes sont devenues une cible facile pour les criminels et les terroristes qui ont recours aux enlèvements, aux viols, aux violences et organisent le trafic clandestin des réfugiés. C’est ce qu’affirme une note envoyée à l’Agence Fides par l’ONG aconfessionnelle Minority Rights Group (MRG) ayant son siège à Londres, organisation qui rédige chaque année un rapport détaillé sur la condition des minorités ethniques, religieuses et culturelles de par le monde.

Après une enquête capillaire conduite dans les camps de réfugiés en Syrie, au Liban, en Turquie, en Jordanie et des colloques avec les réfugiés syriens arrivés en Europe, l’organisation dénonce, en particulier, la condition des réfugiés de religion chrétienne, faisant état d’une « minorité silencieuse qui raconte des histoires poignantes de viols, d’enlèvements et de trafic d’êtres humains ».

Comme cela a été indiqué à Fides, la majeure partie des réfugiés interrogés par Minority Rights Group exprime le désir de quitter le Moyen-Orient et affirme que, pour ce faire, elle est entrée en contact avec des bandes de trafiquants d’êtres humains. « Il existe aujourd’hui un marché florissant, multimillionnaire, s’étant développé autour de la crise des réfugiés syriens » remarque l’ONG racontant certains cas spécifiques et le commerce mis en place par les contrebandiers. Un réfugié a pu « acheter un passeport suédois pour 7 000 US$ » alors qu’au Liban s’organise « une mafia de faux visas et de faux timbres » que des organisations illicites garantissent aux réfugiés afin de leur permettre de poursuivre leur voyage en direction de l’Europe.

En outre, dans certaines zones de Syrie – ont raconté des réfugiés ayant fui la Mésopotamie – « un chrétien ne peut plus signaler des injustices ou des crimes. Nous sommes otages de la croissance de l’islamisme militant et être chrétiens est suffisant pour constituer une cible ». Des réfugiés chrétiens assyriens et syriaques font mention de violences à caractère confessionnel à l’encontre des fidèles chrétiens de Deir Ezzor et d’Hassakè, en Mésopotamie, après l’arrivée des bandes de rebelles, citant des meurtres de sang froid, des enlèvements et des viols de femmes chrétiennes. « Peut-être veulent-ils vider la Syrie des chrétiens ? » se demandent-ils. Un certain nombre de prêtres de la communauté chrétienne assyrienne expriment « de graves préoccupations quant à l’avenir des chrétiens en Syrie, vu que nombre d’entre eux préfèrent émigrer devant les violences. S.B. Ignatius Zakka I Iwas, patriarche de l’Église syro-orthodoxe, affirme pour sa part : « Nous ne voulons pas qu’ils quittent le pays mais ce qui est important est qu’ils vivent en paix et que Dieu soit avec eux, quoiqu’ils fassent et où qu’ils soient ».

Source : Agence Fides

3commentaires
  1. theofrede

    14 février 2013 à 8 h 36 min

    et tous ces crime, tous ces trafics, sont le fait de gens que le gouvernement français a reconnu comme les représentants officiels de la Syrie. Monsieur Hollande sera-t-il perméable à vos prières ? j’en doute fort, cf le sort qu’il a fait aux adversaires du “mariage pour tous”
    le parti socialiste a-t-il une part des bénéfices des trafiquants ?

    Répondre
  2. athéna

    14 février 2013 à 15 h 59 min

    Que dire devant de telles horreurs, les larmes me montent aux yeux. Mais le sang des martyrs Chrétiens ne coule pas en vain ! Et là haut ils sont dans la félicité.
    Redresse toi fille de Sion et acclame ton Seigneur car il te rendra victorieuse de tes enemis.
    Quant à ceux qui en toute lucidité et connaissance de cause piétinent les enfants de Dieu, à eux les larmes, la douleur et les grincements de dents éternellement. Il est facile de l’oublier dans le brouhaha de cette vie terrestre. Souvenons-nous du riche et du pauvre Lazare des Evangiles, et gardons nos lampes allumées.
    Merci encore à l’observatoire pour toutes ces informations qui nous permettent de nous situer par rapport aux temps que nous vivons, merci pour votre courage et votre amour de la Vérité. Que notre Dieu trois fois Saint vous bénisse et vous garde.
    “NOMBREUSES SONT LES TRIBULATIONS DES JUSTES, MAIS DE TOUTES LE SEIGNEUR LES DELIVRERA.”

    Répondre
  3. Melmiesse

    14 février 2013 à 20 h 06 min

    le gouvernement français a sa part de responsabilité, responsable de mettre ce pays en feu pour des intérêts qui ne sont pas les notres

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3522 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter