Cartes des événements

Prinçay : le “cruciphobe” débouté par le tribunal administratif

23 novembre à 15:28
Commentaires (14)
  1. Avatar Daisy dit :

    Il reste encore des juges qui ont de la “jugeote” en France, Dieu merci !

  2. Avatar Charlotte Parc dit :

    Voilà la loi bien appliquée.
    Pourquoi un tel jugement en tombait-il pas sous le sens dès le premier procès ?
    Ce sont nos impôts qui paient tous ces gens de justice (hormis les avocats sauf quand ils sont commis d’office ou que le plaignant et/ou l’accusé bénéficie(nt) de l’aide juridictionnelle).
    Bonne pratique que lui faire payer sa lubie “cruciphobe” ; ça lui fera peut-être passer l’envie de procès inutiles à ce “quérulent processif” comme diraient les psychiatres.

  3. Avatar Bastet dit :

    Une façon de “compenser” l’autre décision du Conseil d’état d’accéder à la volonté de supprimer la croix au-dessus de la statue du pape Jean-Paul II.

    1. Avatar Michel dit :

      Dans un cas, c’est avant 1905, dans l’autre cas, c’est après 1905.

  4. Avatar Rouméas dit :

    “Il reste encore des juges qui ont de la “jugeote” en France, Dieu merci !”
    Vous oubliez pourtant une chose fondamentale: de quel droit les chrétiens minoritaires dans nos pays dit christianisés peuvent imposer leur symboles et autres constructions qui coûtent très très chères aux Français (impots) ???
    D’autant que si notre identité n’est pas réellement Dieu notre Père mais seulement des symboles, des objets… alors nous sommes bien misérables !!!
    Je précise que je suis chrétien qui vient à l’origine de christien nom qui a été donné par les non croyants au début de l’expansion de l’évangile dans le livre des actes des apôtres pour désigner ceux qui croyaient…

  5. Avatar Michel dit :

    Si on veut construire un néologisme pour désigner celui qui la phobie des croix, il conviendrait de parler plutôt de “stavrophobe”.
    Il n’est pas très heureux de mélanger les racines latines (“cruci”) et les racines grecques (“phobe”).

    1. Avatar Charlotte Parc dit :

      D’une certaine façon vous avez raison @Michel, car il serait logique de rester cohérent, mais une langue est vivante et elle fait ce qu’elle veut ! L’Académie renseigne, indique et entérine, elle ne commande jamais !

      Alors remarquez bien que nombre de nos mots bien français, qui ne sont pas du tout des néologismes du style de “cruciphobe” sont pourtant ainsi composés d’une racine grecque ET d’une racine latine. Exemples très courants : télévision, paratonnerre, patronyme, vélodrome, aéroport et ce ne sont que ceux qui me viennent à l’esprit en quelques secondes, il y en a sûrement des dizaines !
      Et en français tous les mots qui ont trait à la croix commence par “cruci”
      https://motsavec.fr/cruci*/dictionnaire
      Mais, désolée, par un seul ne contient ni ne commence par “stavro” ! “Stavrophobe” serait encore plus, si c’est possible, un néologisme que “cruciphobe” qui a l’immense mérite d’être de compréhension immédiate !

      De surcroit aucun des mots latins de la sémantique de la peur ne se décline en français dans des mots à l’étymologie composée (noms : terror, pavor, timor, ou verbes : formidare, vereri, mutuere) donc impossible de faire un mot composé de 2 racines latines avec comme sens “croix” et “peur” ou “horreur”.
      http://www.dhell.paris-sorbonne.fr/domaines_semantiques:sentiments:crainte

      Tenons-nous en donc à ce néologisme de “cruciphobe” parfaitement compréhensible et donc bien trouvé par @M. Hamiche, qui nous dira peut-être s’il l’a repris d’ailleurs !

      1. Avatar Michel dit :

        Je m’étais amusé par un souci de purisme étymologique et par nostalgie du grec, mais votre démonstration, @Charlotte Parc, est imparable et je me rends à vos arguments !
        Du reste je m’en étais fait la remarque à moi-même après avoir posté mon commentaire…

        1. Avatar Michel dit :

          Il existe néanmoins en français le terme de stavrophore (dans le monachisme orthodoxe grec).

  6. Avatar Marie Claude dit :

    @ Rouméas Qu’est-ce que vous racontez? où avez-vous vu que les chrétiens “imposent leurs symboles et autres constructions payés par les impôts…” Ré-ouvrez vos livres d’Histoire de France: c’est le christianisme qui a façonné notre pays jusqu’au début du 20ème siècle et malgré la révolution maçonnique de 1789.Tous les symboles dont vous parlez (croix,calvaires,statues et autres constructions,comme vous dites),ont été bâties par les fidèles ou avec leurs fonds propres,leurs dons. En 1905,le gouvernement républicain s’est approprié NOTRE PATRIMOINE,en contre partie de quoi,il s’engageait à en assurer l’entretien!!!…l’entretien,euh!! sans commentaire!et laissant aux prêtres l’usage des seuls édifices religieux. Tout le reste ,écoles,orphelinats,dispensaires,
    hospices,hôpitaux ,tomba dans le domaine
    laïc .Donc vos impôts,@ rouméas,ni les miens,n’ont rien à voir avec tout ceci.
    Mais ne vous inquiétez pas,ils serviront ,par contre ,peut-être un jour ,à construire des mosquées!
    Quant à s’identifier …aux symboles chrétiens!!!Bien au contraire,nous ne sommes pas de purs esprits,nous,pauvres humains faits de chair et de sang,nous avons besoin d’une représentation physique de ceux que nous aimons et prions(nos saints,et surtout Notre Sainte Mère la Vierge Marie) et adorons(notre Dieu en Trois Personnes,le Père,le Fils et le Saint Esprit)
    Vous vous dites chrétien,libre à vous de prier sans “intermédiaire” mais pour moi et pour beaucoup d’autres,ces “objets”(croix;statues,tableaux,musique…) sont des “facilitateurs”,surtout s’ils sont beaux, des” inspirateurs”qui aident la méditation et la prière.

    1. Avatar Odile dit :

      Bien dit! Merci pour ce petit rappel de l’histoire. La gueuse nous aura tout volé, en Vendée on n’a pas été épargnés, en 1794, les républicains pillaient d’abord avant de massacrer et dans toute la France les églises ont été fermées pendant plusieurs années, elles servaient de grange ou hangar pour ranger le foin. L’église de Notre Dame de Paris servait de culte à la déesse “raison”. En 1801, les églises ont été rendues au culte grâce à Bonaparte.
      Quand arrêteront-ils de nous persécuter ?

      1. Avatar Michel dit :

        L’église Sainte Geneviève à Paris, devenue le “Panthéon”, n’a été rendue au culte qu’un bref moment de l’histoire.
        Mais notons que son dôme est toujours surmonté de la croix !

  7. Avatar Katia dit :

    @ Marie Claude,
    Bravo pour votre commentaire plein de bon sens.
    @ Rouméas,
    Êtes -vous protestant ?

  8. Avatar cpb7977 dit :

    @ Rouméas, si j’étais vous, je demanderai la démolition de tout ce pour quoi nous payons des impots, car, finalement, nos églises “entretenues” par l’état, les chateaux qui n’ont plus aucune utilité, et tout le reste comme l’hotel des impots, les caisses de sécurité sociale et d’aides sociales, les routes, les chemins de fer etc… car tout cela est payé par nos impôts, et ne profitent qu’à une partie de la population. Ah, excusez moi, car je crois que ceux qui payent les impots et ceux qui profitent ne semblent pas être les mêmes…
    Mais que serait notre France sans ses églises et ses croix, ses châteaux, ses routes, ses chemins de fer, et surtout sa générosité ?

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre hebdomadaire et faites-la suivre à vos amis pour les alerter sur cette persécution occultée par les médias.

Pour vous abonner, c'est ici :

Sélectionner une ou plusieurs listes :