Profanation de la Madeleine : pas un délit pour le président de l’Assemblée nationale


2709306

Une lectrice (merci A. G. !) vient de recevoir une réponse de Claude Bartolone, président socialiste de l’Assemblée nationale. Notre lectrice lui avait écrit pour dénoncer l’ignoble provocation/profanation d’une Femen en l’église de la Madeleine à Paris. Voici sa réponse.

Madame, le Président de l’Assemblée nationale, Monsieur Claude Bartolone, a bien reçu votre courrier dans lequel vous évoquez le comportement d’une militante « femen ». Après en avoir pris connaissance et pris note de vos remarques, il m’a chargé de vous informer, qu’au regard de la loi du 9 décembre 1905, dite loi de séparation des églises de l’État, le blasphème que vous évoquez n’y est pas mentionné comme un délit. Je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations distinguées. Mathias Ott, chef de Cabinet

La réponse montre deux choses : la carence du droit français en matière de protection de la sensibilité des chrétiens ; la désinvolture et l’insensibilité du président de l’Assemblée nationale envers ces mêmes chrétiens. En effet, le droit français ne connaît pas le délit de « blasphème » ou de « sacrilège ». Le délit de « profanation » est entré récemment en droit français, mais uniquement pour ce qui concerne les tombes. La loi de 1905 ne réprime que ceux « qui auront empêché, retardé ou interrompu les exercices d’un culte par des troubles ou désordres causés dans le local servant à ces exercices ». L’exhibition de seins nus en public est, en principe, réprimée (article 222-32 du code pénal), mais l’application de la loi est de plus en plus laxiste en raison du nombre incalculable d’occasions, dans la publicité, en couverture de journaux, à la télévision, au cinéma, sur les plages… où sont exhibés des seins nus. Certes, le « trouble » et/ou « l’outrage » pourraient être retenus par un tribunal dans l’affaire de la Madeleine, mais, sans être juriste, je vois bien que la marge de manœuvre juridique est très étroite… Quant à Claude Bartolone, la sécheresse de sa courte réponse et l’absence d’un début d’expression de regret personnel sur le « comportement d’une militante » ou d’un mot de compassion pour ceux qui en ont été blessés, en dit très long sur les sentiments qu’il nourrit envers les chrétiens… Cela ne devrait pas, tout au contraire, nous dispenser de signer et de faire signer notre pétition au Premier Ministre pour la dissolution des Femen et l’expulsion de sa meneuse ! C’est toujours ici !

33commentaires
  1. marie bernadette

    20 janvier 2014 à 17 h 35 min

    scandaleux, mais clair…
    on n’en a que faire de ceux qui attachent de l’importance aux choses spirituelles…
    on vient à grand pas à la barbarie et au massacre de ceux qui ne pensent pas correctement… régime de liberté démocratique, qu’ils disent ! oui comme la Terreur…
    qu’attend t-on pour mettre dehors tous ces nuisibles ?

    Répondre
    • Elda

      21 janvier 2014 à 8 h 46 min

      …On attend …les urnes ! Et encore, je connais des chrétiens, catholiques, qui défendent toujours les méfaits de ce gouvernement…Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

      Répondre
      • fulgence

        21 janvier 2014 à 10 h 09 min

        Bien sûr, il suffit de regarder TC et parfois La Vie pour en être certain.

        Répondre
      • Michel

        21 janvier 2014 à 11 h 18 min

        Cela ne sert plus à rien de voter… Si vous désirer connaitre le nom du futur président de la République, interrogez le CRIF, ils ont déjà la réponse !

        Répondre
    • Bruno

      22 janvier 2014 à 0 h 24 min

      Pour faire sanctionner ce régime ubuesque par le plus grand nombre, une solution consiste à être présent sur les Blogs de chrétiens de gauche, et de leur ouvrir les yeux. on y lit n’import’nawak et on s’y ennuie ferme, mais quelques rappels bien sentis permettent aux gogo-lecteur-toujourzabonnés de se poser les bonnes questions… à bon entendeur….

      Répondre
  2. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Canal + perturbe une Messe dans une église de Paris |

  3. Sylvain

    20 janvier 2014 à 18 h 13 min

    Si je suis bien la logique de cette enflure, nous sommes cordialement invités à défequer dans les synagogues et le grand orient, nous ne risquons rien. On pourra en profiter pour se torcher avec les rouleaux….. de la thora, au pire on se prendra une prune pour exhibition, loi de 1905 oblige. On verra bien s’il y a deux poids deux mesures.

    Répondre
    • Pierre

      22 janvier 2014 à 14 h 09 min

      Punir une défécation dans une synagogue?

      Je ne suis pas sur qu’on pourrait se réfugier derrière la Loi de 1905 qui ne concerne QUE les relations entre l’Etat français et l’Eglise catholique.

      A ce sujet, si une Femen faisait la même chose à Strasbourg, je ne suis pa sûr que la position de Mr Bartolone pourrait être la même, vu que le Concordat (prussien et signé par du temps de Bismarck) y est toujours en vigueur, comme dans toute l’ex Alsace-Lorraine.

      Ceci dit, et d’une façon générale, il faut rappeler qu’heureusement pour nous tous, le Code Pénal est TOUJOURS d’application stricte, sans extension ou dérivation possible pour les juges qui doivent s’en tenir aux crimes, délits, et contraventions qui y figurent et qaui y sont définis.

      Faut-il envisager de créer un délit de profanation de lieu de culte? Pas sûr puisque la définition risque de ne pas pouvoir être la même pour tous les cultes; et le Conseil Constitutionnel risque d’y veiller au titre du principe de l’égalité des citoyens et justiciables devant la Loi. par contre les autorités de chaque culte ont toujours la possibilité, quand c’est le cas, de porter plainte pour les délits de droit commun. Tels que “dégradation”, bris de clôture et tout autre acte qui entraine des frais de réparation. Ou de nettoyage.

      Répondre
  4. juan carlos

    20 janvier 2014 à 18 h 44 min

    trouble de l’ordre public!

    Répondre
  5. zézé

    20 janvier 2014 à 19 h 08 min

    Maintenant on sait (nous les catholiques) ce que pense le gouvernement de tous les sacrilèges, blasphèmes, et autres interventions de la part des femhaines qui agissent dans les églises : RIEN ne sera jamais fait à leur encontre 1- parce qu’elles reçoivent des subventions de l’état (donc de nous) 2- parce qu’elles sont de ce fait soutenues par l’état…..donc en ce qui concerne nos églises, et ce que nous avons de plus sacré pour nous PERSONNE n’agira contre tags ou autres dégradations…. A NOUS de faire quelque chose. Prier le Saint Esprit qu’Il nous éclaire pour nous guider dans notre action.

    Répondre
  6. gaudet

    20 janvier 2014 à 19 h 30 min

    Claude Bartolone se fonde sur la loi de 1905 pour ne pas reconnaître le délit de blasphème au sens religieux le plus strict .

    Cependant en tant que président de l’assemblée nationale, il ne peut ignorer l’existence d’une autre loi bien connue celle là et très souvent invoquée par notre justice dans de nombreuses affaires, et qui réprime l’incitation à la haine contre un groupe d’hommes en raison de ses pratiques religieuses.

    A partir du moment ou une femen se livre à des exhibitions dans une église, y multiple les actes de provocation , de vulgarité insupportable, et prononce des insultes graves tant envers les fidèles qu’envers le ministre du culte présent , nous pouvons et j’en suis convaincu , nous appuyer sur cette législation précise , pour incriminer la coupable sur une base concrète et difficilement récusable !

    Par ailleurs cette même loi réprime également tout acte de détérioration contre un lieu de culte, et le fait d’avoir pissé ! sur les marches de l’autel et d’avoir déposé un morceau de viande sur ce même autel, peut à mon sens , être assimilé à une véritable dégradation et qui plus est volontaire! n’importe qui serait durement condamné s’il accomplissait un acte identique dans une synagogue ! il serait très utile de rappeler cette vérité à notre Bartolone, dont les compétences en droit , devraient être revues à la baisse , ce qui est tout de même sacrément embêtant pour un président de l’assemblée nationale !

    Enfin soulignons le fait que Mr Hollande lui même , dans sa dernière conférence de presse , a publiquement regretté l’incident de la Madeleine , en affirmant que les chrétiens avaient droit au respect , ce qui constitue une contradiction avec l’attitude indifférente et hostile de Bartolone.

    Répondre
    • Monique

      21 janvier 2014 à 14 h 23 min

      Voilà ! il y a bien plus que 2 poids 2 mesures = nos églises peuvent-être profanées puisqu’il y a séparation de l’église et de l’état ! par contre se dresser contre un humoriste … et ne rien dire ni faire contre celui (peut-être plusieurs) se torche avec notre drapeau ou le brûle : NIET! alors attendons nous à plus de méfaits après tout vu la réponse du ministre n’est-ce pas !!! c’est pas grave comme dit l’autre .

      Répondre
    • océane

      23 janvier 2014 à 14 h 49 min

      OUI, IL NE NOUS RESTE PLUS QUE LES URNES POUR NOUS EXPRIMER

      Répondre
      • Daniel Hamiche

        23 janvier 2014 à 15 h 13 min

        @océane

        Mais exprimez-vous sans utiliser de capitales. Merci.

        Répondre
  7. Scarpeace

    20 janvier 2014 à 20 h 56 min

    Les chrétiens sont aussi des citoyens. S’il n’ont pas à lutter contre la chair et le sang il doivent savoir que les esprits mauvais en utilisent beaucoup afin de les persécuter. Les urnes peuvent être aussi un moyen efficace pour lutter contre la christianophobie.

    Répondre
  8. antoine

    21 janvier 2014 à 7 h 06 min

    si savais étais une mosquée ,ça aurait étais un sacrilège ,mais là il n’y a pas de voix a espéré !!! qu’attends t’on pour “foutre ” tout ce beau monde a la poubelle !!!

    Répondre
    • Monique

      21 janvier 2014 à 14 h 32 min

      réponse à Antoine :
      Ne dîtes pas ça, vous seriez fichez comme raciste pire encore vous auriez les horreurs de la presse, quel sacrilège, avec de tels propos vous n’auriez même pas une invitation pour inaugurer une mosquée ou synagogue avec valls, reprenez-vous voyons ce serait fâcheux et puis avec la nouvelle taxe avenir les poubelles se paient + chères, non : virons les !!!

      Répondre
  9. Mizette

    21 janvier 2014 à 8 h 21 min

    Que se passerait-il si ces mêmes femens faisaient la même chose dans une mosquée ?

    Répondre
    • lesnuls

      23 janvier 2014 à 21 h 00 min

      Mizette: encore moins dans une synagogue !!!

      Répondre
  10. Jean-Marie

    21 janvier 2014 à 10 h 31 min

    Salopards de socialococos !

    Répondre
  11. c

    21 janvier 2014 à 11 h 43 min

    Ce qui prouve que les femen sont bien conseillées juridiquement parlant pour agir comme elles le font.
    D’un autre côté, il est leur action va peut-être montrer aux Français dans quel état de droit ils se trouvent et combien il y a de par les faits et les comportements des soit disant représentants du peuple, deux poids, deux mesures.
    Les femen sont finalement des révélateurs de cette république qui a commencé dans le sang et ne peut provoquer que la haine idéologique et le communautarisme par un clientélisme utilitaire.
    221 ans après l’assassinant de Louis XVI, rien n’a changé, mais malgré le lavage de cerveau dans les écoles et la propagande républicaine y compris par les historiens et la littérature, la vérité éclate encore au grand jour.
    Finalement les femen ont au moins et a contrario de ce qu’elles recherchent cette utilité.

    Répondre
  12. Geneviève

    21 janvier 2014 à 12 h 00 min

    Pour ce cumulard, seul l’argent compte. Je me demande ce qu’il dirait si des Catholiques perturbaient les tenues ou “profanaient” les temples maçonniques. Aussitôt on verrait un branle-bas de combat digne de ces guignols. Les socialistes déclareraient la patrie en danger et ressusciteraient le Comité de salut public !

    Répondre
  13. Jacques

    21 janvier 2014 à 12 h 26 min

    Réponse à Sylvain : essaye de faire ce que tu proposes et j’irais te porter des oranges en taule!

    Répondre
  14. Françoise

    21 janvier 2014 à 14 h 24 min

    Déjà lors des débats à l’Assemblée au printemps 2013 sur le “mariage pour tous” alors que les anti manifestaient à l’extérieur, Claude Bartolone avait clairement et publiquement montré dans sa façon de les conduire qu’il était favorable à la future loi, favorisant le droit à la parole des “pour”, interrompant et ridiculisant les “contre”.
    Maintenant, sa prise de position sur la profanation de l’Eglise de la Madeleine par les femhaines mériterait de faire l’objet d’un dépôt de plainte et de débats à Strasbourg ou à Bruxelles. La France y a déjà été condamnée, pourquoi pas dans le cas présent ?

    Répondre
  15. Martine

    21 janvier 2014 à 16 h 47 min

    Le sous-gouvernement socialiste montre encore une fois qu’il y a en France :
    – la France véritable, belle, ancienne et cultivée et la France des racailles et des parasites
    – un mépris TOTAL des socialistes pour la véritable France et une soumission lamentable aux racailles et aux parasites
    – un sectarisme complet des élites les poussant à favoriser les minorités nauséabondes, perverses, malsaines et ANTI-FRANCAISES
    – une dhimmitude lâche et malsaine aux islamistes, amplifiée par une justice à deux vitesses (les vrais Français et les “chances pour la France”), des lois à deux vitesses, une soumission totale aux arabes et à l’afrique, mais un racisme ANTI-FRANCAIS larvé et total de la part des gouvernements et des bobos.
    NOs anciens qui ont créé notre France, se sont battus pour ses valeurs et nous ont construit un pays riche et brillant, sont méprisés, voués aux gémonies, bafoués, et notre pays est livré à des sectaires intolérants, arbitraires, à la vue courte.
    La Fille de l’Eglise est violée tous les jours par des incultes, des barbares qui ont arrêté d’évoluer depuis la mort de leur prophète, et malheureusement par des traîtres français, incapables, haineux….. Pour eux nous sommes les “cathos arriérés” qui sentent “le moisi”……

    Répondre
  16. Gilberte

    21 janvier 2014 à 19 h 11 min

    cette lettre est une expression d’orgueil ; je traduis: le PS fait ce qu’il veut au gouvernement, il protège les insultés qu’il choisit et méprise les autres les catholiques; Il les renvoie donc au FN aux prochaines élections

    Répondre
  17. Jean-Claude

    21 janvier 2014 à 23 h 46 min

    Frères et soeurs, ils est temps de nous respecter un minimum. Quand aux frères de l’ordre Teuto, si ces faits continuent dans le temps nous prévoirons une journée de décisions. Soyez prêt. Le soleil suit toujours la nuit.

    Répondre
  18. Pascal

    21 janvier 2014 à 23 h 56 min

    Ces socialistes sont des fauteurs de guerre civile.
    Comme écrivait récemment un lecteur de Boulevard Voltaire : “le socialisme est au social ce que l’amanite phalloïde est au champignon de Paris.”

    Répondre
  19. Jean-Loup

    23 janvier 2014 à 17 h 11 min

    Bientôt …la fin …de ce gouvernement de pourrisseurs
    qui dit “bien” ce qui est “mal” et “mal ” ce qui est “bien” …

    Répondre
  20. cendrillon9221880500

    23 janvier 2014 à 22 h 32 min

    bonsoir
    je ne suis pas croyante
    mais je suis pour le respect de toute religion
    et je vois que le catholissisme est entrain de se faire “manger”
    il faut vous reveiller et crier votre indignation
    cette situation n ‘est pas normale
    mais attention aussi avos propose qui manquent quel que fois de respect
    ne jouer pas leur jeux

    Répondre
  21. Pingback: Profanation de l’église de la Madeleine à Paris par une Femen : pas un délit pour le président de l’Assemblée nationale | conseil dans l'espérance du roi |

  22. jean luc

    25 janvier 2014 à 9 h 31 min

    monsieur Bartelone aurait réagit si ce scandale avait eu lieu dans une loge maçonnique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3326 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter