Royaume-Uni : discrimination contre une association étudiante chrétienne


Le Balliol College, fondé en 1263, fait partie de cette constellation d’établissements d’enseignement supérieur qui composent l’Université d’Oxford fondée, peut-être, dès la fin du XIe siècle. La devise de l’Université d’Oxford est Dominus illuminatio mea, c’est-à-dire le Seigneur [ou l’Éternel] est ma lumière, premier verset du psaume 27 attribué à David. Souvenons-nous de cette précision pour la suite…

Chaque année, à la rentrée universitaire, le Balliol College organise une sorte de foire pour présenter aux nouveaux étudiants, sur des stands, tout ce qu’il offre comme activités. Toutefois, cette année, l’association organisatrice de cette foire a décidé d’en bannir la présence de la Christian Union, une association d’étudiants chrétiens présente dans la plupart des universités du Royaume-Uni. Le motif de cette interdiction a été précisé par Freddy Potts, un étudiant ayant les fonctions de vice président du Balliol’s Junior Common Room, organisateur de cette foire : la présence d’un stand d’étudiants chrétiens serait offensante pour les nouveaux étudiants ne partageant pas cette foi… Prions pour que le Seigneur illumine, aussi, le jeune Freddy Potts !

Source : The Daily Telegraph, 10 octobre

5commentaires
  1. Etienne

    11 octobre 2017 à 12 h 40 min

    L’argument de ce vice-président est tellement stupide. Peut-il être sincère ?

    Répondre
    • Romain

      11 octobre 2017 à 18 h 08 min

      C’est évidemment un argument hypocrite qui ne trompe personne.
      Il peut d’ailleurs être aisément retourné contre son auteur : la présence de M. Freddy Potts dans un établissement dont la devise est “Dominus illuminatio mea” est offensante pour les chrétiens !

      Répondre
  2. Maurice

    12 octobre 2017 à 7 h 03 min

    Une question se pose :
    y a-t-il d’autres stands religieux ? (clairement affiché ou non)

    Répondre
  3. Nicholas Tate

    12 octobre 2017 à 10 h 30 min

    J’étais étudiant au collège de Balliol au commencement des annèes 1960. Ce n’était pas, et ce n’est pas toujours, une espace laïque : il y a une chapelle, une chorale, et un aumônier de l’Eglise de l’Angleterre. Dans la chapelle il y a une plaque commémorative pour Adam von Trott zu Solz, ancien elève, chrétien, un des chefs du complot raté contre Hitler en juillet 1944, et pendu par les Nazis. Donc j’étais tellement choqué de lire ce reportage sur ce qui avait lieu récemment à mon ancien collège. Mais il y a des bonnes nouvelles. Tous les autres étudiants du collège se sont soulévés contre le comité qui a fait cette décision intolérante et dans une réunion ils ont voté unanimement contre cette ‘violation de la liberté d’expression’ . A l’avenir le ‘Christian Union’ aura les mêmes droits de toutes les autres associations d’être répresenté à cette foire (Catholic Herald, 10 octobre 2017). Pour une fois c’est un résultat que je trouve rassurant.

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      12 octobre 2017 à 11 h 31 min

      @Nicholas Tate

      Merci de cette bonne nouvelle ! Comme quoi, il ne faut jamais rien lâcher, jamais, jamais, jamais…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3466 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter