Le Saint-Siège dénonce la montée de l’intolérance antichrétienne en Europe


janusz-urbanczyk

Mgr Janusz Urbanczyk, représentant permanent du Saint-Siège auprès de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), est intervenu mercredi 14 décembre au sujet de la lutte contre l’intolérance et la discrimination à l’égard des chrétiens. Voici la synthèse de ses propos, rédigée par la rédaction de Radio Vatican.

[…] Le prélat polonais a rappelé que si, heureusement, l’on n’assiste pas en Europe aux brutales persécutions subies aujourd’hui par tant de chrétiens dans d’autres parties du monde, on remarque une augmentation des manifestations d’intolérance, des crimes de haine et des épisodes de vandalisme à leur encontre, ainsi que les offenses et les insultes à cause de leurs convictions. Des phénomènes qui sont souvent sous-évalués, aussi par les médias. Est tout aussi préoccupante l’agressivité de certaines campagnes de dénigrement contre les chrétiens, taxés de bigoterie et d’intolérance parce que leurs opinions ne sont pas en ligne avec les idéologies aujourd’hui en vogue. Contre ces phénomènes, le Saint-Siège demande des « mesures législatives adéquate s» et des déclarations officielles analogues à celle adoptée en 2004 par le Conseil ministériel de l’OSCE sur la lutte contre l’antisémitisme.

Source : Radio Vatican, 15 décembre

10commentaires
  1. penelope

    17 décembre 2016 à 11 h 33 min

    notre Saint-Père est dans son rôle en prônant la paix dans le monde;ceux que nous désirons tous;cependant il soutient beaucoup ceux qui font le plus de mal les auréolant d’amour,de bonté etc…et pourtant O combien j’aimerais lui posais la question sur la mise en garde de Jésus sur les faux prophètes qui viendraient après lui;et comment croire alors sur celui qui s’est révélé plus de six cents après?

    Répondre
  2. Maurice

    18 décembre 2016 à 7 h 55 min

    La christianophobie est à tous les échelons de la société :
    il y a quelques semaines, un élu a dit à un participant lors d’une réunion alors qu’il posait une question qui dérangeait qu’il était d’un parti extrémiste.
    Ce participant ne cache pas qu’il est catholique et le revendique par des objets derrière le pare-brise de son véhicule, sur lui par la croix autour de son cou, ses tatouages, ses dires, et autres.
    Des soutiens lui ont été prodigués, mais les choses sont dites et c’est un élu qui l’a fait !

    Répondre
  3. Pingback: actualitserlande |

  4. jacob

    18 décembre 2016 à 8 h 15 min

    enfin une voix s’élève au sein de notre Eglise pour dénoncer ce que subissent les pratiquants dans leur vie de tous les jours en Europe et pour demander enfin des mesures en notre faveur? Pas sure que le message passe et soit entendu, beaucoup trop en occident se sont endurcis, préférant leur liberté désordonnée, la flatterie de leur ego et donc n’aiment pas les Chrétiens…

    Répondre
  5. Elda

    18 décembre 2016 à 8 h 21 min

    Il est bien temps de dénoncer cet anti-christianisme ! Quel retard dans la prise de conscience ! En France ça fait au minimum 5 ans que le peuple en souffre : depuis le début du mandat des socialistes, dont les lois iniques attaquent frontalement la foi des chrétiens et plus précisément les catholiques. Ceci en parallèle avec la montée de l’islam et sa protection par nos hommes politiques et la presse mainstream. Les chrétiens et hommes de bonne volonté qui se sont levés dès le début pour dénoncer ces faits n’ont jamais été entendus ni soutenus par nos prélats. La pilule est amère ! Trop tard Monseigneur, le mal est fait.

    Répondre
  6. Coralie

    18 décembre 2016 à 15 h 27 min

    Pour ” l’europe” de Bruxelles ne pas reconnaître les Racines Chrétiennes de l’Europe est de l’anti christianisme. Le reste suit, pourquoi respecter des gens qui ne se respectent pas eux même.

    Répondre
  7. Françoise

    18 décembre 2016 à 19 h 07 min

    Comme par hasard c’est un Polonais du Saint-Siège qui dénonce l’intolérance antichrétienne en Europe – j’ajouterais : occidentale.

    Répondre
  8. Gilberte

    18 décembre 2016 à 23 h 34 min

    que savent-ils du christianisme, les Français qui ne reçoivent aucun enseignement religieux ils ne font souvent que répéter les critiques lancées au début du 20e siècle par les anti cléricaux et croient bien faire dans leurs critiques. Ils ne connaissent pas plus l’islam qu’ils accueillent en suivant les opinions véhiculées par les médias(religion d’amour et de paix pour l’islam, contrainte, obscurantisme et dictature pour le christianisme, les Français sont analphabètes)

    Répondre
  9. Denis

    19 décembre 2016 à 13 h 52 min

    Pour après faire venir des foules anonymes avec des gens biens et des meurtriers dans le lot, le tout sans aucune distinction… Merci la critique captain obvious…

    Le Saint Siège ferait mieu xde s’occuper de la crise des vocations, des dérives dans l’Eglise et surtout des paroisses ou l’indivualisme ajout au manque de prêtre tue la présence chrétienne.

    Répondre
  10. G.B.

    20 décembre 2016 à 11 h 04 min

    L’intolérance chrétienne n’est pas un hasard, après la chute du mur de Berlin,le marxisme s’est propagé dans toute l’Europe.Condamné par tous les Papes,le communisme athée ne connait pas de frontière et l’Europe d’aujourd’hui s’est la copie conforme de l’ex URSS mieux adapté et plus malin,s’est tout.Vu que pour exister il leur faut des attentats et les musulmans font le sale bouleau anti mécréants, normal ils ont le même patron Satan!
    Joyeux Noël.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3333 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter