Sangatte : vols, dégradations et tentative d’incendie criminel dans l’église Saint-Martin


signale par un lecteur - copieUn lecteur (merci S. G. !) m’a transmis un lien vers un article signalant des dégradations graves commises dans l’église Saint-Martin de Sangatte (Pas-de-Calais), une ville où se pressent de nombreux “migrants”. Un autre intérêt de l’article de Nord Littoral est de nous apprendre que cette église a connu de nombreux autres actes de vandalisme ou de profanation. Je l’ignorais…

L’église Saint-Martin à Sangatte a encore été victime de vols et de dégradations. Le 16 septembre, un début d’incendie a été constaté. « On a vraiment frôlé l’irréparable », déclare Arlette Bourdon, bénévole de la paroisse Pentecôte Blanc-Nez. La bénévole s’occupe depuis bien des années de l’entretien et de l’ouverture des portes mais aussi du catéchisme. Elle effectue aussi des rondes en supervisant le mobilier et en visitant la sacristie. Bougies cassées, chaises volée, mobilier déplacé sont devenus réguliers. « J’en étais arrivée à effectuer plusieurs rondes par jour parce que des personnes venaient prendre l’argent des troncs, c’est insupportable. Je vis dans la crainte perpétuelle de constater des dégradations surtout depuis décembre dernier, où l’église a été fracturée et que des individus ont dérobé une statue ancienne de la Vierge, le précieux calice en or, des anciens candélabres et le tabernacle en marbre qui a été désinséré de l’autel. » La bénévole énumère les autres dégradations multiples, antérieures. « La porte d’accès par le sentier de l’église a été totalement cassée, la municipalité en a effectué immédiatement son remplacement mais quelle dommage, elle datait du siècle dernier. Et quelle frayeur pour moi parce qu’à mon arrivée, les voleurs étaient encore présents et m’entendant, se sont enfuis par l’arrière du bâtiment », souligne-t-elle, une fois encore très peinée par sa nouvelle découverte. Ce 16 septembre, alors qu’elle est de retour pour fermer les portes vers 18 h, elle constate immédiatement que se dégage de l’église de la fumée. Elle aperçoit que des bougies cassées jonchent le sol, que les petites décorations ont été décrochées. Une épaisse fumée entoure l’autel de bois et de marbre, les napperons ont été allumés, le tabouret en bois et l’entourage de l’autel comportent les traces d’un début d’incendie qui aurait pu se propager facilement par le biais du mobilier en bois et des tapis de moquettes. Tristesse et consternation envahissent Arlette qui en avertit immédiatement l’abbé Pierre Poidevin, la mairie et les services de police. Le lendemain, la police scientifique s’est déplacée sur les lieux pour constater les dégâts. « (…) Le fait d’imaginer que l’on puisse venir détruire ou dérober les biens de l’église Saint-Martin m’inquiète beaucoup. Et fermer les portes est inconcevable, c’est un lieu de culte qui fait partie de notre patrimoine. Nous allons donc peut-être devoir envisager de mettre en place un nouveau dispositif avec des horaires différents et une présence effective de paroissiens, en plus des rondes de police » a déclaré Arlette Bourdon, espérant que le calme reviendra, rapidement à Saint-Martin.

Source : Nord Littoral, 18 septembre

7commentaires
  1. Gilberte

    20 septembre 2015 à 21 h 25 min

    Sangatte est à 2, 3kms de Coquelle ou se trouve le départ du tunnel, gare de départ pour l’Angleterre, la jungle des migrants n’est pas loin, mais il ne faut pas avoir de jugement à-priori

    Répondre
  2. Charlotte Parc

    21 septembre 2015 à 5 h 31 min

    Une situation certes insupportable, mais sans relation, à mon avis, comme vous semblez à demi-mot le suggérer, avec l’existence des “jungles” des migrants.Que feraient les migrants de tels objets alors qu tout leur bien tient dans un sac à dos ? Comment pourraient-ils les négocier alors qu’ils ne parlent pas, pour l’immense majorité, un mot de français ?

    Je pense plutôt à des bandes bien organisées de voleurs-receleurs qui ont leurs filières d’écoulement de ce genre de biens.
    Plus que de la christianophobie, c’est de la délinquance.
    Si nous laissions nos maisons et appartements aussi ouverts que les églises catholiques, imaginez la situation…

    Il faut évidemment fermer les lieux de cultes en dehors des offices ou des permanences où sont physiquement présentes des personnes qui dissuaderont par leur simple présence de tels fauteurs d’actes similaires.

    Répondre
  3. betsynette

    21 septembre 2015 à 7 h 13 min

    ces migrants sont des lâches qui au lieu de défendre leur pays fuient, et viennent créer le bazar dans les autres pays.

    Répondre
    • Charlotte Parc

      21 septembre 2015 à 9 h 31 min

      @betsynette
      Ah, bon ?!!!!
      Alors Marie, Joseph et leur bébé Jésus ont été de parfaits lâches qui ont fui leur pays pour se réfugier en Égypte. Que n’ont-ils courageusement résisté à Hérode ?

      Tout comme d’ailleurs l’avaient été des siècles plus tôt des dizaines (centaines ?) de milliers d’Hébreux venus se réfugier en Egypte pour cause de famine. Ces milliers de lâches qui auraient du rester en Palestine pour cultiver une terre desséchée !

      Et encore avant ça, Abraham , qu’est-il venu faire en Palestine, lui le patriarche du sud de la Mésopotamie (= sud de l’Irak actuel ), sinon trouver une meilleure situation ailleurs que dans son pays ? Quel lâche, pourquoi n’a-t-il pas cherché à développer le sud de la Mésopotamie ?

      Et encore avant ça, Adam et Eve ont bien été chassés du paradis terrestre pour émigrer ailleurs, non ? Bon, ils n’avaient pas trop le choix et en plus c’était de leur faute !

      Ne vous souvenez vous pas d’avoir lu un jour :
      “Tu n’exploiteras ni n’opprimeras l’immigré” (Exode 22,20 et 23,19)
      “La justice sera la même pour l’immigré et l’autochtone” (Lévitique 24,22)
      “Vous aimerez l’étranger comme vous-mêmes” (Lévitique 19,34)
      “tu aimeras ton prochain comme toi-même”(Lévitique 19,18) ?
      Et qui Jésus appelle-t-il le « prochain » ?
      L’histoire du bon Samaritain ne vous dit rien ? Relisez-la : Luc 10,25-37 en vous souvenant que les Samaritains étaient des étrangers (pourtant tout proches d’eux et de leur culture) honnis des Juifs.

      Lisez aussi cet article :
      http://www.christianismeaujourdhui.info/articles.php/la-bible-eclaire-le-debat-sur-l-immigration-4588.html

      Votre commentaire @betsynette est d’un ostracisme, d’un racisme et d’une dureté de cœur dans son jugement qui ne peuvent en aucun cas être rattachés à l’enseignement évangélique qu christianisme.

      Répondre
  4. Denis F

    21 septembre 2015 à 12 h 33 min

    Betsynette, ce bon sens finira par s’imposer de lui-même…
    Sinon, que les chrétiens continuent à se laisser faire,et, finalement, c’est bien dommage que jamais un fidèle n’ait été enfermé dans une église à laquelle de gentils étrangers auront mis le feu au préalable…
    Charlotte Parc, lisez-vous Riposte catholique aussi?
    Vous devriez, car nombreux ont été les évêques faisant preuve d’un peu plus de bon sens face à l’invasion de réfugiés qui n’en sont pas du tout!
    Quoi qu’il en soit, je me permets de vous rappeler que la grande différence des catholiques est d’avoir un Nouveau Testament pour guide.
    Parce qu, si on en revient uniquement à la Bible, alors n’hésitons pas non plus à nous en prendre à nos ennemis!!!
    De toutes les façons, je préfère mon Prochain à l’Autre, et je ne contribuerai pas aveuglèment à notre extermination…

    Répondre
  5. Maurice

    21 septembre 2015 à 13 h 50 min

    Êtes-vous sûr de ce que vous venez de commenter ?
    Les juifs ont été se réfugier en Égypte ?
    Ont fui leur pays la Mésopotamie ?
    Et le pompon : Adam et Ève qui migre après avoir été chassée du paradis. C’en est à se pisser dessus en riant ! (je viens de me changer)
    Vous en avez encore beaucoup des comme ça ?
    Dans quelle bible avez lu ça ? Une nouvelle version des témoins de jojo ? Ils aiment l’arranger à leur sauce.
    Betsynette à tout à fait raison, ses migrants sont des lâches qui fuient leur pays au lieu de le défendre contre un envahisseur comme nous l’avons fait en Europe il y a 70/75 ans. Armons-les et formons-les sur place pour qu’ils libèrent leur pays.
    Les chrétiens d’orient ne veulent pas partir, des prêtres le disent : ce n’est pas la solution, même s’il y en a qui le font.
    Dureté de cœur ? NON ! lucide de ce qui va nous arriver et que nous devrons faire … rester et faire face ! Je me suis préparé.

    Répondre
    • Charlotte Parc

      22 septembre 2015 à 5 h 36 min

      @Maurice

      Êtes-vous sûr de ce que vous venez de commenter ?
      >>> OUI !!! Mille fois OUI !!

      Les juifs sont allés se réfugier en Égypte ?
      >>> OUI !! Genèse 42,1-2 puis toute la suite du récit en particulier quand Joseph, le frère vendu comme esclave devenu premier ministre du Pharaon les fait tous venir pour qu’ils échappent à la famine qui sévit dans tout le Moyen-Orient Genèse 46
      Ils ont même été déportés à Babylone ensuite (récit dans 2 Rois et 2 Chroniques)

      Ont fui leur pays la Mésopotamie ?
      >>> OUI Abraham avec toute sa tribu et ses troupeaux, le père de tous les Hébreux !!! Lisez Genèse 12

      Et le pompon : Adam et Ève qui migrent après avoir été chassés du paradis.
      >>> OUI !!! Le déplacement d’un territoire à un autre, c’est bien ça la définition d’une migration, non ? Lisez Genèse 3, 23-24

      Dans quelle bible avez lu ça ?
      >>>> Dans la TOB, la Bible de Jérusalem, la Bible en Français Courant, la Bible Parole de Vie en français fondamental, les vieilles Sacy et Crampon, la Bayard, la Chouraqui, la Segond, la Semeur, le NBG, les vieilles Osterwald et Darby, celle du rabbinat de Zadoc Khan, par exemple. Et imaginez-vous que j’ai même celle du Nouveau Monde, mais je reconnais qu’il est fort rare que je l’ouvre ! Je dois avoir pas loin d’une quinzaine de traductions françaises différentes à la maison et je vous garantis que tous les épisodes que j’ai cités sont dans toutes ces versions-là.
      Si, si, vérifiez donc !

      Quoi qu’il en soit, je me permets de vous rappeler que la grande différence
      [>> différence par rapport à quoi ou à qui ?]
      des catholiques est d’avoir un Nouveau Testament pour guide.
      >>> Mais il sert également de guide PRINCIPAL à ma foi chrétienne et il me semble l’avoir abondamment cité et je le citerai encore plus pour étayer ma conviction du comportement qu’un chrétien doit avoir face aux étrangers selon ce que demande l’Évangile :
      Jésus est né dans une étable, parce que ses parents, en voyage, n’avaient pu être reçus nulle part (Luc 2, 7). Il a vécu, dès sa naissance, la difficulté d’être en dehors de ses « frontières ». Il fut aussitôt conduit en exil, par crainte d’Hérode (Matt 2, 13-23). “Venu parmi les siens, les siens ne l’ont pas reconnu” nous affirme Jean 1,11. Plus tard, au cours de son ministère public, Jésus demeure surtout au sein de son peuple, mais il reconnaît cependant que les étrangers aussi sont sujets de la tendresse de Dieu. Quelquefois ils donnent l’exemple dans leur manière d’y répondre : lisez Luc 4, 22-30 (Veuve étrangère de Sarepta dans le pays de Sidon qui nourrit Élie) ; Luc 7, 1-10 (histoire de la guérison du serviteur du centurion romain) « Je vous le déclare, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi » ; lisez encore la parabole du Bon Samaritain Luc 10,25-37 ; lisez aussi Mt 8, 5-13 (un autre centurion romain dont Jésus guérit l’enfant) ; Luc 17, 18 (histoire des 10 lépreux guéris, seul l’étranger rend grâce) : « Il ne s’est trouvé, pour revenir rendre gloire à Dieu, que cet étranger ! ». Sur la croix, c’est un centurion romain qui reconnaît qui il est : Marc 15, 39 : « Vraiment, cet homme était fils de Dieu ». À vrai dire, Jésus a vécu tout son ministère public dans son propre pays en s’y sentant comme un étranger : “Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête.” Matt 8,20 et “Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison” Matt 13,57.

      -Savez-vous à qui s’adressent les lettres du grand Saint Paul ? A part les quatre lettres à ses amis Timothée (qui n’était qu’à demi-juif), Tite (non juif, vraisemblablement grec) et Philémon (un Grec) rien qu’à des étrangers ! Si, si : les Romains, les Grecs de Thessalonique, de Corinthe, de Philippes, de Colosses et à des habitants de l’actuelle Turquie : les Galates, les Éphésiens. Et ce n’est même pas Saint Paul qui a écrit l’épitre aux Hébreux !

      -Au fait que faisait le grand Saint Jean dans l’île grecque de Patmos lorsqu’il rédigea l’Apocalypse ? Il y était réfugié en raison de la persécution implacable des Romains ! Encore un lâche qui a fui son pays !

      Comme vous pouvez le constater, le Nouveau Testament, ce n’est pas rien pour moi ! C’est même surtout sur lui que je m’appuie pour juger le commentaire de @betsynette fort peu évangélique.
      Car le Nouveau Testament est même CAPITAL pour assoir mon éthique chrétienne dont un des socles réside dans les “Béatitudes” Matt 5,3-11 “heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde” autrement dit “Heureux ceux qui ont pitié des autres, car Dieu aura pitié d’eux.” et un autre socle est ” Aime ton prochain comme toi-même.” Matt 22,39

      Mais que serait le Nouveau Testament sans l’Ancien ? Que serait toute la construction théologique et doctrinale de l’Église catholique sans l’Ancien Testament? Tout dans l’Ancien Testament annonce et amène à Jésus et à la Rédemption. Comment la Rédemption serait compréhensible sans une juste compréhension de la Chute dont le récit se trouve dans le premier livre de l’Ancien Testament ?
      Puis-je vous renvoyer au catéchisme de l’Église catholique (site du Vatican, je ne peux pas mieux faire !)
      http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_PS.HTM § 121, 122 et 123

      “L’Ancien Testament
      121 L’Ancien Testament est une partie inamissible de l’Écriture Sainte. Ses livres sont divinement inspirés et conservent une valeur permanente car l’Ancienne Alliance n’a jamais été révoquée.
      122 En effet, ” l’Économie de l’Ancien Testament avait pour principale raison d’être de préparer l’avènement du Christ Sauveur du monde “. ” Bien qu’ils contiennent de l’imparfait et du provisoire “, les livres de l’Ancien Testament témoignent de toute la divine pédagogie de l’amour salvifique de Dieu : ” En eux se trouvent de sublimes enseignements sur Dieu, une bienfaisante sagesse sur la vie humaine, d’admirables trésors de prière ; en eux enfin se tient caché le mystère de notre salut “.
      123 Les chrétiens vénèrent l’Ancien Testament comme vraie Parole de Dieu. L’Église a toujours vigoureusement repoussé l’idée de rejeter l’Ancien Testament sous prétexte que le Nouveau l’aurait rendu caduc.”

      Vous avez parfaitement le droit @Maurice de ne pas avoir la même vision que moi de la façon dont doivent être traités les émigrés /immigrés que je déduis de ma lecture de la Bible tout entière, Ancien ET Nouveau Testament, mais vous n’êtes pas autorisé à déformer ce que la Bible dit et dont vous ne paraissez pas avoir une connaissance sinon approfondie, au moins précise, et pas même semble-t-il, de votre propre catéchisme !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3524 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter