Strasbourg : tentative d’incendie et saccage d’un temple protestant, tentative d’effraction d’une église catholique


Lu dans le courrier des lecteurs de Riposte Laïque n°152 :

Ce mail juste pour vous informer de ce qui s’est passé récemment à la paroisse protestante de Hautepierre.

Le jeudi 20 mai 2010, dans la soirée, 2-3 jeunes ont mis le feu dans l’entrée de l’église alors qu’un groupe de paroissiens se trouvait à l’intérieur de l’église et qu’un jeune homme habite au-dessus. Quelques jours plus tard, l’une des femmes présente le 20 mai a croisé une fille dans le quartier et la petite lui a demandé si elle savait pourquoi son église avait brûlé. Après avoir répondu “non”, la petite lui a dit : “C’est parce que vous priez Jésus dans votre église !” Puis le vendredi 28 mai 2010, l’église a été saccagée (la Bible a été trouvée déchirée sur l’autel).

Bien sûr comme il ne s’agit que de la petite église protestante de Hautepierre et on n’en dira rien dans nos médias ! Imaginons un instant qu’il s’agisse d’une mosquée ou d’une synagogue !

Pourquoi ce mail ? Pour dire les choses telles qu’elles se passent dans ce quartier de Strasbourg haut en couleurs et pour éviter que tous les faits ne soient déformés !

(…) il faut que ça se sache. Il est inacceptable de s’en prendre à un lieu de culte quel qu’il soit ! (…)

BRECHENMACHER Mélanie, paroissienne de Hautepierre

« Le 20 mai, une douzaine de personnes priaient dans l’église, raconte à 20 Minutes le pasteur Albert Luther. Vers 22 h, elles ont senti de la fumée. Dans le hall, un feu venait d’être mis à des panneaux d’exposition consacrée à l’un de nos voyages en Israël. » Huit jours plus tard, entre 20 h 30 et 21 h, une ou plusieurs personnes s’en sont prises à l’autel installé au cœur du temple. « La Bible a été déchirée, jetée à terre, tout comme les recueils de cantiques, déplore le pasteur. Nous sommes très choqués, car pour nous protestants, la Bible est ce qu’il y a de plus sacré. C’est la présence de Dieu qui a été attaquée. Je ne peux accuser personne, mais tout cela a une connotation religieuse. L’église a été visée, ce n’est pas innocent, ils ne sont pas entrés ici par hasard. »

« Il s’agit d’actes stupides, qui, comme l’incendie d’une école, auraient pu se dérouler n’importe où », estime quant à lui Serge Oehler, l’adjoint (PS) du quartier. Ben voyons…

Les auteurs des faits n’ont pas été identifiés.

La paroisse n’avait auparavant jamais fait l’objet de menaces et entretient de bonnes relations avec les autres communautés religieuses du quartier. Le montant des dégradations est évalué à 30 000 €. Désormais, la porte du temple est fermée à clef et un homme assure la sécurité à l’entrée du temple durant le culte.

L’église catholique Saint-Benoit de Hautepierre a également fait l’objet d’une tentative d’effraction, à la fin mai.

Côme Dubois (merci à MF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3368 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter