Syrie : un jeune chrétien tué et décapité par des islamistes


Encore une horreur en Syrie…

Des militants islamistes ont tué et décapité un jeune chrétien, en blessant grièvement un autre. L’épisode, qui a eu lieu le 8 janvier dernier, a été porté à la connaissance de Fides seulement maintenant par un prêtre du diocèse d’Homs. Les deux hommes, Firas Nader (29 ans) et Fadi Matanius Mattah (34 ans), se rendaient en voiture d’Homs au village chrétien de Marmarita lorsqu’un groupe de cinq djihadistes armés a intercepté le véhicule et a ouvert le feu. Une fois arrivés à la voiture, les miliciens, constatant que le plus âgé portait une croix au cou l’ont décapité, plantant la croix dans son cœur. Ils se sont ensuite emparés de l’argent et des documents, laissant le plus jeune à terre, blessé, croyant qu’il était mort. Ce dernier, témoin oculaire de la scène, est parvenu par la suite à se mettre à l’abri, arrivant à pieds dans la petite ville d’Almshtaeih, avant d’être évacué sur l’hôpital de Tartous. Des fidèles sont parvenus à récupérer le corps de Fadi Matanius Mattah, le portant à Marmarita où la communauté chrétienne locale endeuillée a exprimé sa profonde indignation. Selon un communiqué envoyé à Fides par la Fondation de droit pontifical Aide à l’Église en Détresse, la violence à l’encontre les chrétiens de Syrie, suite à la détérioration de la situation sur le terrain, pollué par la présence de milliers [de membres] de factions islamistes, devient actuellement « l’une des pires persécutions subies par les chrétiens en ce début de troisième millénaire ». Selon les derniers rapports, plus de 600 000 chrétiens – soit un tiers du total des fidèles syriens – ont évacué leur domicile ou trouvé refuge dans les pays limitrophes. Les responsables chrétiens confirment l’exode massif des chrétiens de Syrie, qui pourrait sérieusement compromettre l’avenir des chrétiens au sein de la nation. Ainsi que l’indique l’AED, à Homs, Marmarita et Hamat, la population syrienne, dont de nombreux chrétiens, vit dans une situation de grave gêne et a urgemment besoin de nourriture, de chauffage, d’abris et de médicaments à cause du froid qui aggrave la crise humanitaire créée par le conflit.

Source : Agence Fides

6commentaires
  1. gaudet

    16 janvier 2014 à 18 h 20 min

    Cet épisode tellement tragique nous permet d’évaluer la distance qui sépare la réalité au combien atroce, des évangéliques exhortations apostoliques de notre bon pape François, qui nous pousseraient presque à croire qu’il est déconnecté du monde réel.

    Faudra t il vraiment que les fidèles catholiques soient assassinés en plein milieu de la place St Pierre par des musulmans , pour que le pape et la curie romaine, se décident à présenter de l’islam, une image beaucoup plus à la mesure de l’épouvantable mouvement de violence extrême que ces gens là répandent sur le monde ?

    Répondre
    • zézé

      18 janvier 2014 à 16 h 23 min

      Je crois malheureusement, qu’il faudra ce genre de chose horrible pour que le Pape en particulier, se “réveille”… c’est peut-être de cela que voulait parler le “fameux” message de Fatima ?

      Répondre
    • jean

      19 janvier 2014 à 11 h 53 min

      et dire que HOLLANDE voulait aider ces intégristes qui sait ce qui nous arrivera demain?

      Répondre
  2. Denis

    16 janvier 2014 à 19 h 58 min

    “constatant que le plus âgé portait une croix au cou l’ont décapité, plantant la croix dans son cœur. ” Maintenant, placez-vous dans Allah. quel sentiment nourrit-il? La JOIE dans son cœur. Ses fidèles adorateurs ont fait SA volonté.

    9 :5. Mais quand les mois sacrés seront terminés, alors luttez et tuez les païens partout où vous les trouverez, et saisissez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscades (de guerre), mais s’ils se repentent, accomplissent la Salat et de et de pratiquer la charité régulière, puis ouvrir la voie pour eux, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

    Coran 8:12 : Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitez-les).

    Coran 47:4 : Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru, frappez-en les cous (décapitatez-les).

    Allah, quel dieu d’amour ! Et ses fidèles, quel ardeur dans leur obéissance ! Quel zèle ! Bravo !

    Répondre
  3. Jean-François

    17 janvier 2014 à 20 h 13 min

    Puisque l’Islam est, paraît-il, une “RATP” (religion d’amour, de tolérance et de paix), il reste à attendre de ses partisans, que l’on dit “modérés”, qu’ils se désolidarisent des assassins du jeune Firas et manifestent leur généreux soutien aux Chrétiens de Syrie.
    Quel naïf je fais…

    Répondre
  4. sylviehoubouyan67187600

    18 janvier 2014 à 1 h 02 min

    Que dire sur les horreurs de l’Islam ! Elles rejoignent en Syrie les horreurs de la guerre et du banditisme. Et nous n’y pouvons rien. Mais chez nous, dans les écoles des banlieues où les musulmans sont nombreux, certains enseignants dénoncent l’hégémonie musulmane au niveau des enfants. Et cela nous pouvons peut-être exiger de Peillon qu’il le fasse cesser.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 4900 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter