Toulouse : une exposition blasphématoire heureusement arrêtée


Un article vraiment rigolo, publié le 5 juillet sur le blogue Art Media Agency : « Un article paru dans le Journal des Arts nous apprend la fermeture de l’exposition consacrée à l’artiste Soasig Chamaillard qui se tient à la galerie toulousaine Alain Daudet. Le travail de cet artiste repose sur le détournement de statues de la Vierge Marie, qui se retrouve travestie en Barbie ou en plombier d’un célèbre jeu vidéo. Après plusieurs agressions verbales et menaces diverses, la galerie a été contrainte de céder aux pressions d’une poignée de catholiques ultraconservateurs. Alain Daudet avait pourtant défendu le travail de son artiste en arguant que des œuvres bien plus choquantes ont été créées tout au long de l’histoire de l’art. »

On sourit à cette phrase : « la galerie a été contrainte de céder aux pressions d’une poignée de catholiques ultraconservateurs » ! Si seule une « poignée » de protestataires suffit à arrêter ces abominations, alors je trouve cela très encourageant ! Tout cela pour dire qu’on a raison et le devoir de ne jamais rien laisser passer. Protester, ça paye ! J’avais déjà épinglé cette “artiste” ici et si vous voulez avoir une idée de ses “œuvres”, c’est là !

Source : Art Media Agency

15commentaires
  1. Gerard

    12 juillet 2013 à 12 h 15 min

    Cette grande artiste aurait essayer de faire de même avec des images de Mahomet. Sûr qu’elle aurait insisté beaucoup moins longtemps.

    Répondre
    • michele Dans

      13 juillet 2013 à 7 h 05 min

      vous savez que
      ces “grands artistes” respectent trop l’islam!

      Répondre
    • theofrede

      13 juillet 2013 à 9 h 32 min

      il n’existe pas d’images de Mahomet : c’est interdit par la loi musulmane

      Répondre
      • Daniel Hamiche

        13 juillet 2013 à 9 h 38 min

        @theofrede

        N’avez-vous pas entendu parler des “caricatures” de Mahomet ?

        Répondre
        • theofrede

          15 juillet 2013 à 2 h 03 min

          bien sur que si
          le moins qu’on puisse dire est qu’elles étaient totalement interdites par la loi islamique

          Répondre
  2. Stanis

    12 juillet 2013 à 23 h 52 min

    Merci pour cette bonne nouvelle, pourvu que cela continue.

    Répondre
  3. Olav

    13 juillet 2013 à 8 h 22 min

    Jésus, lui, supportait sans les maudire les quolibets de ceux qui le paraient d’un sceptre de roseau et d’une couronne d’épines !
    Sourirons-nous quand des « poignées » de protestataires voudront faire abattre les croix des pharmacies puis celles des églises sous prétexte qu’elles sont blasphématoires selon leur religion ?

    Répondre
    • Tchetnik

      13 juillet 2013 à 11 h 42 min

      Jesus a dit aussi que ceux qui auront honte de Lui ici bas, il en aura honte dans le royaume des Cieux.

      Jesus a supporté des insultes et des quolibets qui lui étaient personnellement adressés, mais Il a aussi incité et les Apôtres après Lui, à défendre la Foi quand elle est moquée et attaquée.

      Vous pouvez à ce sujet (re)lire Saint Jean Chrysostome qui a écrit des choses assez claires.

      Pour ceux qui veulent faire abattre les croix des églises, en effet, on trouve outre les musulmans “religion de paix et d’amour” des athées qui sont aussi assez croquignolets rayon leçons de moraline républicaine. Ici, la remarque est HS. Il ne s,agit pas de destruction mais de caricature en vue d’offense à un groupe de croyants.

      Les mêmes offencses, quand elles visent une certaine communauté tal;mudique incriticable, sont en général suivies de la plus grande desapprobation de la part même de ceux qui voudraient les imposer aux Chrétiens au nom de cette fallacieuse liberté d’expression.

      Répondre
    • Garsaud

      19 mars 2016 à 11 h 39 min

      Pour les églises cela se fait actuellement.

      Répondre
  4. Jacques

    13 juillet 2013 à 8 h 57 min

    Peut on me dire ce qu’il y a dans la tête de cette provocatrice qui essaie de se faire une notoriété parmi les “idiots de service” G

    Répondre
  5. Jean-Marie

    13 juillet 2013 à 11 h 21 min

    Et oui… sus aux pourceaux !!!

    Répondre
  6. C.B.

    13 juillet 2013 à 18 h 11 min

    Même avec beaucoup d’habitude des “petits cacas” d’élèves de maternelle devant lesquels il est d’usage de s’extasier, on peut se demander si ce que produit cette “artiste” relève d’autre chose que de la plaisanterie de potache mal inspiré; pour un enfant ou un adolescent, c’est navrant (mais on peut se contenter d’en sourire), pour une adulte, ça peut paraître plus inquiétant: ça se soigne, docteur?
    Il serait intéressant de savoir ce qu’en pense Aude de Kerros.

    Répondre
  7. Tchetnik

    13 juillet 2013 à 21 h 46 min

    Cette “artiste” n’en est pas à son coup d’essai et a fait parler d’elle il y a quelques années si je me souviens bien.

    Avec exactement le même genre de provoc’ à deux kopeck.

    Comme quoi, son imagination ne semble pas être sa qualité première.

    Répondre
  8. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Blasphème à Toulouse : un site catholique allemand reprend les informations de L’Obs… |

  9. Pingback: Commentaire à chaud #7 | Libérez les Vierges Marie! | Bloggo ergo cogito et sum |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3316 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter