Turquie : une antique église chrétienne convertie en Mosquée


L’église Saint-Sophie d’Eregli (le nom grec de cette ville est Heraclea), dans la province turque de Zonguldak, vient d’être transformée en mosquée et ouverte au culte musulman. C’est la neuvième église chrétienne, sous le vocable de Sainte-Sophie, transformée en mosquée en Turquie depuis quelques années. Cette église, qui avait rang de cathédrale, est plus ancienne que Sainte-Sophie de Constantinople, puisqu’elle fut édifiée sous l’empereur Théodose II (entre 408 et 450). Rappelons que l’église Saint-Sophie de Nicée, celle-la même où se tint le septième concile œcuménique (787), a également été transformée en mosquée.

Source : pravoslavie.ru (25 septembre)

19commentaires
  1. Sylvie

    4 octobre 2014 à 9 h 12 min

    Qu’attendre de la Turquie sinon de la voir tirer un profit du malheur qui nous frappe ?

    Répondre
  2. Gérard Prime

    4 octobre 2014 à 9 h 48 min

    Adieu Europe Chrétienne si la Turquie entre dans la communauté Européenne. Robert Shumann que dirait -il?

    Répondre
    • Onclin

      4 octobre 2014 à 15 h 57 min

      Tout à fait d’accord!

      Répondre
  3. Mr frédéric

    4 octobre 2014 à 9 h 57 min

    Paix et joie en Jésus-Christ ,
    Surtout restons unis derrière notre Seigneur Jésus , Lui l Alpha et l Oméga
    c est notre rocher et notre rempart contre le mal , la violence et la méchanceté !

    Répondre
  4. penelope

    4 octobre 2014 à 10 h 56 min

    selon mes lectures précédentes,ils ont fait de la basilique Sainte Sophie,un musée et non une mosquée,quelle est la vérité,difficile à savoir à moins de se rendre sur place.

    Répondre
    • Michel

      4 octobre 2014 à 16 h 52 min

      La basilique Sainte Sophie de Constantinople (Istanbul), qui date du VIème siècle, est devenue une mosquée au XVᵉ siècle sous l’impulsion du sultan Mehmed II [comme la mosquée de Cordoue fût transformée en Cathédrale par le roi Ferdinand III de Castille] et fut transformée en musée par Mustafa Kemal Atatürk en 1934 ; le gouvernement turc actuel envisagerait de la transformer à nouveau en mosquée…

      Répondre
    • Eric

      4 octobre 2014 à 17 h 36 min

      Il y a plusieurs églises Sainte-Sophie en Turquie, c’est ce que dit cet article. L’article ne parle pas de la basilique Sainte Sophie.

      Répondre
      • Michel

        5 octobre 2014 à 0 h 17 min

        Je répondais à Pénélope qui parlait de la basilique Sainte Sophie transformée en musée… Les autres églises Sainte Sophie ne sont pas des basiliques.

        Répondre
    • geocedille

      6 octobre 2014 à 13 h 58 min

      Le gouvernement turc a fait de la transforlation de Saint Sophie de Constantinople un thème électoral de prédilection, l’antichristianisme étant une des ficelles préférées des poliyicins turcs.
      Comme celle de Constantinople serait une provocation trop risquée (avec l’UE, la Russie, la Grèce…) il multiplie la conversion d’autres églises Sainte Sophie : Celle de Trébizonde désafectée depuis le génocide des Grecs pontiques (1916-1918) celle de Nicée (où a été défini le crédo) et aujourd’hui celle d’Héraclea.

      “Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.” Saint Matthieu 10:22

      Répondre
  5. Reine Tak

    4 octobre 2014 à 13 h 17 min

    @ Sylvie
    Qu’attendre de la turquie, dites-vous ? Mais rien, Sylvie ! Rien sinon du mal.
    Il n’y a que les naïfs pour croire que la turquie est entrée dans la coalition pour combattre le djihadisme. Elle a donné son accord, dans un but précis : s’attaquer aux Kurdes, sous couvert de faire la guerre aux fanatiques qu’elle arme en sous-main, soutient et encourage afin d’éradiquer ce qui reste du monde chrétien, tant les humains que leurs sanctuaires sur tout ce qu’elle considère comme territoire exclusivement musulman.
    Mais les Kurdes sont musulmans, direz-vous. Oui, mais comme ils aspirent à créer un état indépendant en se réappropriant une énorme parcelle du territoire actuellement turc, le gouvernement a la crainte que Kurdes de turquie et Kurdes d’Irak fassent la jonction. Il est donc important pour cet état turc d’affaiblir les Kurdes.

    Répondre
  6. roymar1050BXL

    5 octobre 2014 à 9 h 22 min

    La Turquie est maintenant entrée dans la coalition luttant contre l’EI. Mais elle a son « derrière entre deux chaises ». La Turquie fait partie de l’Otan. Elle a des bases ouvertes à ses armées dont l’armée US. Elle est aussi candidate à l’UE. Mais avec Erdoğan et l’AKP, elle a prit le chemin lent mais sûr d’un islam fondamentaliste. Elle a un passé profondément anti-chrétien, tout nous le prouve. Elle n’a toujours pas réglé définitivement le problème de sa minorité kurde. En entrant de plein pied dans les représailles contre l’EI, elle légitimerait en quelque sorte les Kurdes (qui ne sont pas tous musulmans, cf. les yézidis) qui luttent pour la constitution d’un État indépendant. Elle subit de plein-fouet l’immigration de centaines de milliers de réfugiés syriens qui sont arabes et donc source d’un futur problème ethnique. Elle agira ponctuellement comme de ces derniers jours avec le prétexte de protéger le tombeau de Suleiman Chah (grand-père du fondateur de l’empire ottoman), tombeau situé en Syrie sous garde turque et visé de destruction par les jihadistes de l’EI. Au total, il ne faut pas trop attendre d’une collaboration turque.

    Répondre
  7. Gilberte

    5 octobre 2014 à 13 h 46 min

    Les Turcs peuvent transformer les églises en mosquées puisqu’il n’y a plus de chrétiens pour les remplir; il n’y a plus de chrétiens puisqu’elle les massacres ou en fait des dhimmis. C’est aussi en Turquie que se rendent les candidats français au djihad. Pays devenu européen sans l’avis des Français

    Répondre
  8. Denis

    5 octobre 2014 à 14 h 05 min

    Un petit rétablissement de la vérité semble s’imposer…
    Et peu importe que je refuse toute complaisance envers les musulmans qui ont toujours eu la fâcheuse habitude de s’accaparer bien des chose (le zéro, l’art Omeyyade, etc.)!

    Le roi Ferdinand III s’est simplement contenté de rendre le lieu à son culte précédant l’invasion, tandis que, de son côté, ce sultan, comme par hasard, a une fois de plus détourné un lieu de culte chrétien après la chute de l’Empire Bizantin.

    (La basilique Sainte-Sophie est une ancienne église chrétienne de Constantinople du VIe siècle, devenue une mosquée au XVe siècle sous l’impulsion du sultan Mehmed II.)

    “Cordoue étant capitale d’une province romaine, la Bétique, un temple de Janus y fut érigé.
    En 572, la ville est prise par les Wisigoths. Abandonnant l’Arianisme pour le Catholicisme, ils construisent en 584, sur l’emplacement du temple, l’église Saint Vincent Martyr consacrée à Vincent de Saragosse. Par sa situation dans la ville, l’édifice finit par devenir la principale église de la cité, et résidence épiscopale. Un monastère y fut aussi édifié. Les restes en furent retrouvés lors de fouilles archéologiques dans les années 1930.
    Les premières traces de l’histoire de la mosquée de Cordoue apparaissent dans les écrits transmis par Rhazès qui rapporte qu’à l’origine les musulmans passèrent en 714 un accord avec les Wisigoths de Cordoue pour prendre la moitié de leur plus grande église située à l’intérieur de la ville. C’est l’église Saint-Vincent qui est choisie. Par la suite, toutes les églises hormis celle attenant à la mosquée seront détruites. La construction de la mosquée de Cordoue débute près de trente ans après l’arrivée d’Abd al-Rahman Ier sur la péninsule, qui, fuyant Damas et la vengeance meurtrière des Abbassides parviendra à arracher ce bout de terre aux confins du monde musulman. Selon Ibn Idhari, Abd Al-Rahman entreprend la destruction de la partie chrétienne afin de faire du bâtiment uniquement une mosquée mais permet en contrepartie aux chrétiens de construire de nouveau des églises. Le bâtiment est entièrement transformé en mosquée un an plus tard. Les ruines des églises et du temple furent réutilisées comme matériau de construction, ainsi que certains aspects architecturaux.

    Lorsque les musulmans s’établirent à Cordoue, ils exproprièrent les chrétiens du terrain de l’église Saint-Vincent, non loin du Guadalquivir, construite en 584 par les Wisigoths sur le site d’un temple romain dédié à Janus. L’émir Abd-Al-Rahman Ier ordonna d’y faire construire à la place une mosquée.

    Lorsque Cordoue fut reprise par le roi Ferdinand III de Castille, dit “le Saint”, en 1236, ceux-ci en firent à nouveau une église, comme à l’origine, puis une cathédrale.”

    Extraits de Wikipédia

    Répondre
  9. Françoise

    6 octobre 2014 à 0 h 10 min

    @ Denis : merci pour cette belle leçon d’Histoire !

    Répondre
    • Denis

      6 octobre 2014 à 18 h 14 min

      Merci pour ce lien, geocedille!
      Je savais que la Turquie se livrait aussi à ces pratiques scandaleuses dans le nord de Chypre, sur un territoire normalement grec et donc européen…
      Mais je ne connaissais pas du tout ce lieu auparavant.

      Répondre
  10. Philippe

    6 octobre 2014 à 18 h 27 min

    CONVERTIR ! – Le Christ est venu chercher des adorateurs en esprit et en vérité.
    Cet Etat turc pro-islamistes ne “convertit” que des pierres, mais il ne convertira pas nos coeurs donnés au Christ-Sauveur.
    Quelle est cette Turquie qui cache sa vraie identité derrière le titre “d’état laïc” ?
    Quelle est cette Turquie qui “réfléchit” à son engagement militaire possible avec la coalition contre les islamistes de l’EI ?
    Si les européens la font entrer dans l’Europe, ce sera l’épisode du cheval de Troie, mais en 10000 fois plus important, au dépend de l’Europe “chrétienne” !
    Vigilance et prières sont à notre menu quotidien. Ne l’oublions pas !

    Répondre
  11. Sylvie

    6 octobre 2014 à 21 h 23 min

    Le minaret rajouté est une horreur.
    Cela nous rappelle que depuis 40 ans nous avons accepté la main-mise de la Turquie sur le nord de Chypre et la démoralisation de la Grèce. Tout cela à cause de nos partis pris gauchistes .

    Répondre
  12. Gérard Prime

    7 octobre 2014 à 14 h 31 min

    Avis important aux “Génie” élites épistolaires:
    Je commence à croire que les “Religions” du XXIeme siècle se transforment en une vaste schizophrénie incontrolable!
    SVP veuillez me confirmer que mon texte est compréhensible
    Merci (Je suis disponible pour toute explications)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3522 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter