Une militante “féministe” koweïtienne affirme que l’esclavage sexuel des chrétiennes est licite en islam !


Accrochez vos ceintures ! Le témoignage que vous allez voir est de madame ou mademoiselle Salwa El Matayri, une militant “féministe” koweïtienne, qui a été mis en ligne voici un peu plus de deux ans. J’ai traduit à votre intention en français les sous-titres originaux en anglais, pour que vous ne perdiez rien du grand intérêt de ce témoignage appuyé sur les meilleurs théologiens islamiques sunnites (j’ignore le point de vue des théologiens shiites sur cette question : honnêtement, je m’en fiche un peu…). Misérable théologie, et en plein XXIe siècle ! Et je vous invite, évidemment, à faire suivre ce lien à votre carnet d’adresses…

« La paix soit avec vous et que les bénédictions miséricordieuses d’Allah soient sur vous ! Je m’appelle Salwa El Matayri, je voudrais vous transmettre un message audacieux. Un commerçant m’a dit que son père lui avait fait cadeau d’une esclave sexuelle et qu’il avait l’intention de bien la traiter et que l’esclavage est permis dans l’islam. Cette histoire m’en rappelle une plus ancienne. Voici deux ans, je travaillais avec un jeune homme qui avait un goût immodéré pour les femmes. J’en étais désolé mais, à cette époque, le me consacrais à mon travail, alors que suis allée à La Mecque pour obtenir à son intention les recommandations des mouftis [théologiens musulmans sunnites] : je voulais obtenir leurs conseils pour ce jeune homme riche qui aimaient les femmes. Je leur ai demandé quelles étaient les règles concernant les esclaves sexuelles. Le moufti m’a expliqué que le moyen d’obtenir des esclaves pour un pays musulman, c’est d’attaquer un pays chrétien ou un pays non musulmans et de faire esclaves les prisonniers de guerre [bonjour les Conventions de Genève !]. Je lui ai demandé si la chose n’était pas haram [illicite] [car] une esclave sexuelle est légalement inférieure à une femme libre, une femme libre ne peut exposer en public que son visage et ses mains, mais une esclave peut être exposée nue en public, depuis son ventre et au dessus. Dans l’islam on ne peut posséder une femme libre que par un contrat de mariage, mais une esclave elle est vendue et après que le prix a été payé elle devient une propriété, l’esclave est inférieur à la femme libre. J’ai aussi posé la question à des religieux au Koweït, et ils m’ont certifié que le seul moyen de préserver un croyant musulman de l’adultère, c’était qu’il achète des esclaves sexuelles. Personnellement, j’espère que le Koweït légalisera l’esclavage sexuel. J’ai connu le cas au Koweït d’une femme d’un autre pays qui n’était pas officiellement une esclave, mais après que ses parents l’eurent reniée elle alla vivre chez une Koweïtienne : en échange elle lui faisait la cuisine et le ménage. Quand je l’ai vue, j’ai rendu grâce à Allah parce que sa situation était celle d’une esclave plutôt que celle d’une femme sans toit avançant sur le chemin du péché, c’est mieux pour elle d’avoir trouvé un “nouveau foyer” après que ses parents l’eurent rejetée. J’espère vraiment qu’on légalisera de tels cas et qu’on ouvrira la porte à l’esclavage de la même manière qu’on a légiféré sur le travail des employés de maison, parce qu’on ne peut pas tolérer que nos hommes tombent dans le piège dégoûtant de l’adultère, il vaut mieux que nos achetions des esclaves sexuelles, de Tchétchénie par exemple, assurément on peut acheter des prisonniers de guerre. N’est-ce pas mieux que ces esclaves soit vendues légalement à des commerçants Koweïtiens plutôt que d’être l’objet de trafic illégaux ? Tout ça est très normal. Un exemple digne de foi d’un propriétaire d’esclaves sexuels, est celui offert par le calife Harun al-Rashid. Quand il est mort, on a découvert qu’il possédait 2 000 esclaves sexuelles, alors qu’il n’avait qu’une épouse. C’est quelque chose dont on peut être fier ! Notre sharia l’autorise ! Et grâce à Allah, notre pays dispose de nombreux et pieux commerçants qui sont intéressés par ce type de commerce. Je souhaite toujours le meilleur avenir pour le Koweït ! »

Source : vidéo sur Youtube

16commentaires
  1. messager

    16 août 2013 à 8 h 19 min

    C’est à se demander s’ils vivent sur la même planète que nous ou alors avec un décalage qui ne pourra jamais être rattrapé tellement leurs oreilles ,leurs yeux et surtout leur mentalité est rébarbative .

    Répondre
  2. sanchez

    16 août 2013 à 10 h 23 min

    ils se contredisent dans leurs règles et leur lois car pour eux, un non musulman est un mécréant, ils se rabaissent donc à prendre une telle esclave, ils devraient”toujours selon leur préceptes” se sentir sali, rabaissés; comment les comprendre, ils sont illogiques et la seul chose qui compte pour eux, c’est de rabaisser les chrétiens quand ils ne les tuent pas.

    Répondre
  3. scaletrans

    16 août 2013 à 10 h 46 min

    Cala fait 14 siècles que ça dure, pourquoi voulez-vous que cette religion “de paix” puisse changer ?

    Répondre
  4. bbx

    16 août 2013 à 12 h 12 min

    Houpieee vive les vacances au Kowreit….

    Répondre
  5. PACHA

    17 août 2013 à 8 h 33 min

    la guerre du golfe . C’ était pour protéger quel pays?

    Répondre
  6. Daniel

    17 août 2013 à 10 h 08 min

    Je confirme les propos de cette femme :

    Le “très saint” CORAN, maintes fois embrassé par Jean-Paul II et François 1er, enseigne aux vrais croyants une sagesse que les catholiques doivent méditer afin de progresser dans leur foi et dans la vérité (dixit Vatican II) un peu prototypique puisque enseignée par Jésus, le pseudo-fils de Dieu :

    (Nota : D’une façon générale, une épouse est dotée alors qu’une esclave-concubine ne l’est pas. Une femme musulmane peut être libre ou esclave (par exemple une convertie). Une épouse doit être répudiée selon les règles (comme notre divorce, mais uniquement à l’initiative de l’homme) alors qu’une esclave est revendue.)

    AN’NISSA (les femmes) :
    verset 3 : on peut épouser jusqu’à 4 femmes mais si on ‘est pas certain d’être équitable avec chacune ou que l’on ne peut faire face aux charges de famille alors on en épouse une seule et on prend autant d’esclaves que l’on veut (ce qui en dit long sur le devenir des enfants ou sur l’avortement des enfants esclaves nés d’esclaves. L’avortement est légal jusqu’au 4ième mois pour une épouse libre (les médecins avaient observé que la fin du 3ième mois de grossesse correspondait à un risque important de fausse couche, ce qu’on explique parfaitement scientifiquement de nos jours par des relayages hormonaux mère/enfant : ils en déduisirent que l’avortement avant était licite aux yeux de Dieu. Les concubines esclaves devaient donc avorter à tour de bras afin de ne pas constituer “de charge de famille”. Y croire c’est comme si on disait aujourd’hui “puisque les moins de 25 ans ont 5 fois plus d’accidents mortels de la route, on peut en assassiner 5 fois plus que de personnes de 40 ans”.

    verset 25 : quitte à épouser des esclaves il convient qu’elles soient croyantes (musulmanes) et non “associatives” (chrétiennes ou idolâtres, qui associent des dieux au dieu unique).

    AL’MUMINUNE (Les croyants)
    verset 1&5&6 : Bienheureux sont certes les croyants … qui se préservent sexuellement … sinon avec leurs épouse ou leurs esclaves et, là, cela n’est pas blâmable (= d’avoir des rapports hors mariage puisque ce ne sont que des esclaves).

    Répondre
    • jofel

      17 août 2013 à 18 h 27 min

      @ Daniel “Le …[ maintes fois embrassé par Jean-Paul II et François 1er], enseigne …[ les catholiques doivent méditer afin de progresser dans leur foi et dans la vérité (dixit Vatican II) ” ]
      -1) Je demande des preuves de ce que vous écrivez sur ce sujet.
      [“un peu prototypique puisque enseignée par Jésus, le pseudo-fils de Dieu ” ]
      -2) Citez moi les passages qui accréditeraient cela.

      Répondre
      • Daniel

        18 août 2013 à 18 h 59 min

        Je ne cite ici que les deux textes de Vatican II en lien direct avec votre demande de citation par rapport au sujet de ce post (mais Il y a au moins un autre texte litigieux sur d’autres sujets et, surtout, ces 3 textes litigieux sont bourrés d’illogismes, de phrases ambiguës et d’affirmations contradictoires – le dogme pur mélangé à des inventions philosophico-théologiques- qui font scandale auprès de ceux qui lisent sur le fond la pensée des rédacteurs.
        NOSTRA AETATE (texte sur la religion juive et musulmane essentiellement : la partie sur le judaïsme fut écrite pour dédouaner l’Eglise de la Shoah et, pour faire bonne mesure avec les musulmans en conflit contre eux, on y mis aussi un passage sur l’Islam)

        §3- “L’Eglise regarde aussi avec estime les musulmans … Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu … Aussi ont-ils en estime la vie morale …”
        *Commentaire : Bien sur que nous regardons les autres avec estime tant qu’ils ne nous ont pas écrasés, mais pousser jusqu’à parler de vie morale (bien sur il est moral de donner l’aumône mais pour le reste, c’est un appel continuel à la violence)

        §2- Les diverses religions non chrétiennes : “L’Église catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d’agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu’elles diffèrent sous bien des rapports de ce qu’elle-même tient et propose, cependant reflètent souvent un rayon de la vérité qui illumine tous les hommes… Elle (=l’Eglise catholique) exhorte donc ses fils pour que, avec prudence et charité, par le dialogue et par la collaboration avec les adeptes d’autres religions, et tout en témoignant de la foi et de la vie chrétiennes, ils reconnaissent, préservent et fassent progresser les valeurs spirituelles, morales et socio-culturelles qui se trouvent en eux”.
        *Commentaires :
        – Faut-il respecter sincèrement “ces manières d’agir et de vivre” inscrites dans les sourates et imposées dans la charria ?? (et je vous épargne les sourates sur la guerre contre les juifs, les chrétiens et les idolâtres et sur les façon de les massacrer).
        – Faut-il, en bon fils de l’Eglise, reconnaître et préserver les valeurs socio-culturelles de la charria ??

        DIGNITATIS HUMANAE (dite sur la Liberté religieuse)
        I – Doctrine générale (s’appliquant à toutes les religions et à l’athéisme) ;
        I- §2 : “Mais la vérité doit être cherchée … , par le moyen de l’enseignement ou … de l’échange et du dialogue par lesquels les uns exposent aux autres la vérité qu’ils ont trouvée, ou pensent avoir trouvée, afin de s’aider mutuellement dans la quête de la vérité …”
        *Commentaire : Soit l’Eglise catholique avance dissimulée vers les non catholiques avec comme méthode d’évangélisation de feindre de ne pas trop savoir si elle possède la Vérité, soit ce texte dit au premier degré que l’Eglise catholique a besoin de trouver la Vérité au contact des autres croyants et athées cités dans cette même déclaration conciliaire. La première possibilité étant grossière et indigne des personnes, il faut retenir celle d’une “extrême humilité” des rédacteurs relativistes (“Qu’est-ce que la Vérité” demanda Pilate à notre Seigneur Jésus Christ qui EST la Vérité et la Vie ! De fait, 2500 ans scripturairement attestés de recherche de la Vérité ont produit des centaines de religions et d’Eglises, des dizaines d’écoles philosophiques et théologiques, des millions morts ; Qui peut attester de la Vérité s’il n’est pas le Christ, crucifié et ressuscité ? Comment l’Eglise peut-elle penser ne pas posséder toute la Vérité et ne pas devoir l’exposer sans détours par les voies modernes de la communication de masse (et en témoigner par une conduite irréprochable !)).

        I- § 4 :
        “La liberté religieuse demande, en outre, que les groupes religieux ne soient pas empêchés de manifester librement l’efficacité singulière de leur doctrine pour organiser la société et vivifier toute l’activité humaine”.
        Commentaire : Quelle “efficacité singulière à organiser la société et vivifier toute l’activité humaine” possède l’Islam sur la chrétienté ?? Pourquoi ne pas dire haut et fort la Vérité, est-ce une injure ? Cela va t’il faire plus de chrétiens morts qu’il n’y en a au moyen orient ?

        II- « La liberté humaine à la lumière de la révélation »
        (je vous met ce passage seulement pour vous illustrer ce que je dis au début sur l’incohérence des écrits)
        II- §9 :
        “Ce que ce Concile du Vatican déclare sur le droit de l’homme à la liberté religieuse a pour fondement la dignité de la personne, … Qui plus est, cette doctrine de la liberté a ses racines dans la Révélation divine, ce qui, pour les chrétiens, est un titre de plus à lui être saintement fidèles. En effet, bien que la Révélation n’affirme pas explicitement le droit à l’immunité de toute contrainte extérieure dans le domaine religieux, elle découvre (= la Révélation) dans toute son ampleur la dignité de la personne humaine, elle montre en quel respect le Christ a tenu la liberté de l’homme dans l’accomplissement de son devoir de croire à la parole de Dieu, … Tout cela met bien en relief les principes généraux sur lesquels se fonde la doctrine de cette déclaration sur la liberté religieuse. Et tout d’abord, la liberté religieuse dans la société est en plein accord avec la liberté de l’acte de foi chrétienne.
        Commentaire en rétablissant l’ordre inversé par le “En effet” et d’autre subterfuges rédactionnels, cela donne : 1°/ la liberté religieuse est consubstantielle à la dignité humaine 2°/ la dignité humaine nous est révélée dans la Révélation 3°/ donc la liberté religieuse a ses racines dans la Révélation 4°/ bien que la liberté religieuse ne soit pas explicitement dans la Révélation 5°/ D’ailleurs, la liberté religieuse est en plein accord avec le fait qu’on choisisse librement sa foi en telle ou telle religion.
        BAISEMENT DU CORAN :
        Jean Paul II embrassant le Coran (et il a fait bien d’autres choses) :
        http://forumislam.com/forum_musulman_mariage/forumdisplay.php/3-Religion?s=e398881407eb7672c41edabb2ec9f039
        http://www.catholique-sedevacantiste.com/article-32851059.html

        Benoît XVI priant vers la Mecque :
        http://www.nostra-aetate.org/BENOIT_XVI_Istanbul/B16-2.html
        Lors de sa première visite dans une mosquée (la seconde d’un pape dans un lieu de culte musulman après celle de Jean Paul II à Damas en 2001), Benoît XVI s’est arrêté sur l’invitation du mufti d’Istanbul Mustafa Cagrici devant le kiblah, la niche indiquant la direction de La Mecque.
        Debout, les bras croisés sur le ventre, il s’est livré à une méditation à côté du mufti, avant de s’incliner légèrement en direction de La Mecque. Il voulait se faire pardonner ses propos jugés Islamophobes sur l’histoire de la conquête islamique de l’Europe.

        Quant au Pape François, qui a scrupuleusement évité de parler de l’Islam et des musulmans en canonisant pour le compte de Benoît XVI les 813 martyrs d’Otrante (exécutés avec des juifs en 1480 parce qu’ils refusèrent d’abjurer leur foi catholique), il a continué par une salutation de fin du Ramadan avec un message tout en rondeurs obséquieuses. Est-ce assez pour ne pas inciter à une extermination plus massive de chrétiens et engager un dialogue réel ? Il n’ira pas plus loin que les autres papes dans le monologue inter-religieux avec la diffuse galaxie des chefs religieux musulmans. Saint-François d’Assises rencontra au péril de sa vie en 1219 le Sultan AL MAlik Al Kamil en guerre avec les occidentaux et en revint sauf. Les musulmans de l’époque étaient plus civilisés que maintenant ? Personne n’en demande tant au Pape et il faut espérer qu’il saisira les autorités onusiennes devant la stérilité de la politique obséquieuse du Vatican depuis Nostra Aetate (un demi siècle) pour faire cesser le carnage ou au moins montrer que le monde s’en moque.
        Et acceptez mes excuses pour avoir mis en une phrase écourtée tous les papes au même niveau …

        Répondre
  7. Paulette Leblanc

    17 août 2013 à 10 h 21 min

    C’est véritablement hallucinant! Il faut faire connaître ceci, le plus possible. Il faut aussi faire connaître la réalité du Coran. C’est de plus en plus urgent.

    Répondre
  8. Thècle

    17 août 2013 à 15 h 13 min

    Quelle hypocrisie ! c’est une misérable et vaste débauche sexuelles donnant bonne conscience à ces mâles dégoûtants au détriment de pauvres femmes esclaves, transformées en prostituées (gratis de surcroît comme c’est commode) soumises à toutes sortes de turpitudes…..

    Répondre
  9. jofel

    17 août 2013 à 17 h 22 min

    Tel maitre, tels disciples.

    Répondre
  10. Franhenjac

    18 août 2013 à 0 h 24 min

    Débile et pervers….et que dire du comportement de nos papes…….décevant….Moi qui espérais que ce nouveau pape serait plus lucide…eh bien…je suis décue !

    Répondre
  11. Jacqueline

    18 août 2013 à 13 h 01 min

    Aristote (384-322avJC), Politiques : au moyen-orient, tous sont esclaves, même les femmes et les enfants, sauf un seul, le chef de tribu.
    L’islam n’existait pas encore. Religion adaptée aux mœurs traditionnelles de ces pays.

    Répondre
  12. mario

    19 août 2013 à 13 h 35 min

    Rien de nouveau sous le soleil.
    C’était même le sujet favori des peintres orientalistes du XIX ème .

    Répondre
  13. Danièle

    20 août 2013 à 1 h 47 min

    Et nous sommes au 21 ème siècle !!!
    Mais que font les féministes et leur lâcheté déguisée en relativisme culturel?
    Et les bobos et leur bonne conscience de super marché, sous couvert de “tolérance!!!
    Nous sommes revenus au temps des Croisades chers collabos!
    On ne pourra pas dire que nous n’avons pas été prévenus. Ces déclarations islamistes outrancières, qui n’ont jamais évolué depuis leur naissance dans le désert , sont quotidiennes.
    Qu’attendons-nous ?
    L’Occident a mis 2000 pour arriver au “contrat social”, le concept , encore fragile d’égalité.
    Nous Occidentaux, nous nous sommes battus à chaque génération , pour les libertés. Nos ancêtres ont donné leur vie pour elles! Notre génération sera maudite par les générations à venir, parce que nous aurons dilapidé ces droits si chèrement acquis et qui devraient leur revenir.
    Nous serons honnis parce qu’un certain nombre de lâches et de traîtres auront ouvert les portes de la ville aux barbares et leurs ignominies.

    Répondre
  14. souad

    7 août 2014 à 18 h 46 min

    sei una bestia, sei un mostro! nasconditi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3368 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter