Université Libre de Bruxelles : une fresque obscène et christianophobe dans un local


signale par un lecteurUn lecteur (merci R. F. !) m’a signalé l’existence d’une “fresque” obscène et violemment anticatholique dans un local dépendant du campus de Solbosch de l’Université Libre de Bruxelles. Cet établissement d’enseignement supérieur fut, au XIXe siècle, une réponse du Grand Orient de Belgique à la création, en 1834, de l’Université catholique de Malines. Elle se caractérise, depuis, par une haine anticatholique appuyée. L’hymne des impétrants à cette université contient toujours d’ailleurs cette phrase : « Rome craint notre vérité, tous unis contre la papauté »… Cette “fresque” représente un évêque en train de se faire sodomiser au moyen d’une grande croix en bois ! Elle a été vue voici trois ou quatre semaines et une photo en a été prise (mais elle peut être là depuis des années…). Un enquêteur, dépêché sur les lieux, m’a signalé en fin de matinée qu’elle s’y trouvait toujours. Elle se trouve dans la salle UD1 220 (bâtiment U, partie D) prêtée au cercle estudiantin de science. Ceux qui le souhaitent pourront découvrir cette “œuvre” ci-dessous. Mais on n’est pas obligé d’y aller voir.

Attention ! En raison d’un trop grand nombres de commentaires – suscités à dessein… – d’un intérêt plus que douteux et trop souvent provocateurs, les commentaires sont désormais fermés pour ce post.

5477-logo-red-680 - copie

ULB

44commentaires
  1. Onclin

    9 mars 2015 à 21 h 57 min

    Le point commun entre le « petit orient de Belgique » et les « mahométans » c’est la haine de la Croix du Christ. Pour cela ils sont frères. La petite différence, car elle n’est que petite c’est dans les moyens :
    1— Le mahométan tue en direct et détruit tout ce qui est lié à la Croix du Christ,
    2 — le « petit orient de Belgique » lui utilise toute la perfidie du mouvement laïciste, et finance en indirect tout ce qui peut contribuer à la destruction du Catholicisme.
    À chacun, leur fin sera selon leurs oeuvres.

  2. angel

    10 mars 2015 à 7 h 30 min

    C’est bien bas à l’image de charlie et de tous ces lâches qui ne visent que les cathos car avec les autres surtout avec la religion de paix et d’amour bnne jnée

  3. aldebert

    10 mars 2015 à 8 h 45 min

    Lamentable, on pourrait croire qu’une Université favorise la réflexion , la recherche et la confrontation des idées pour toujours plus de lumière grâce à l’outil de l’intelligence, hélas . Cette université dite libre se complaît dans le caniveau.

  4. Maysie

    10 mars 2015 à 9 h 20 min

    Est-ce que celui qui empale le chrétien avec la croix est un mahométan ?

  5. Maysie

    10 mars 2015 à 9 h 22 min

    Obscénité mise à part, il y a quelque chose de vrai dans cette fresque.

    • Daniel Hamiche

      10 mars 2015 à 9 h 57 min

      @Maysie

      Choquant ! Vous pourriez-préciser votre pensée ?

  6. Gérard P.

    10 mars 2015 à 9 h 29 min

    Après une”Salopperie” une autre “Salopperie et ce n’est pas fini vu la mondile révolution contre DIEU !Hélas la victoire déffinitive ne leur appartient pas!Vive le Christ Roi!

  7. Vienne

    10 mars 2015 à 10 h 28 min

    Indigne du Temple de la Libre Pensée !!

    • kanjo

      10 mars 2015 à 22 h 19 min

      Vienne
      je dirais plutôt : typique du temple de la libre pensée !

  8. Goupille

    10 mars 2015 à 11 h 26 min

    Un point commun avec Charlie : la scatologie…
    Pauvre inspiration pour une pensée pauvre.

  9. Marquette

    10 mars 2015 à 12 h 03 min

    Je me faisais une bonne idée de la Belgique, je ne la savais pas tombée si bas….. Greg

  10. mimi

    10 mars 2015 à 14 h 25 min

    Je connais un jeune français ( très intelligent mais émotif lors des concours) qui était allé dans cette université après avoir fait malheureusement 2 années de médecine sans succès pour intégrer la deuxième année.
    Aller en Belgique dans cette université s’est révélé être une catastrophe de plus.Après avoir accepté les inscriptions des jeunes français, les professeurs se sont acharnés contre ces jeunes : niveau requis extrêmement élevé, redoublement de tous les français, même chose en deuxième année, aucun français n’a fini le cursus, ils ont perdu 4 autres années.
    Cette université a tout fait pour “casser” ces jeunes, sans jamais dire que ces jeunes français étudiaient en vain.
    Tout se recoupe : des salopards…

    • Elisabeth L

      10 mars 2015 à 16 h 25 min

      Oui, c’est un principe propre à cette université.. A l’inscription vous devez cocher deux cases : “Etes vous francais?” et “Etes vous catholique”
      Si vous avez 1 oui, on vous retire d’emblée 2 points du 20 à toutes les notes finales. Si vous avec 2 oui, on vous en retire 4 et vous devez travailler à la plonge du restaurant universitaire tous les dimanches pour vous empecher d’aller à la messe….
      Je propose l’ouverture d’un observatoire contre la franchistianouniversitariophobie car c’est vraiment un scandale !!!!

      • Daniel Hamiche

        10 mars 2015 à 16 h 28 min

        @Elisabeth L

        Ce que vous dites est très grave, mais en avez-vous une quelconque preuve ou ne sont-ce que des racontars ? De telles imputations de votre part peuvent avoir des conséquences judiciaires.

        • Elisabeth L

          10 mars 2015 à 17 h 07 min

          J’en suis malheureusement la première victime Daniel. Toujours en première candi malgré mes 37 ans. Beaucoup de cloches aux doigts et problèmes cutanés (réaction allergiques au Dreft). On m’oblige chaque jour à prendre un chemin qui passe par cette fresque et en 30 ans, ils n’y a pas une fois où cela ne m’a pas fait pleurer. Merci de me lire, de votre soutient.

          • Daniel Hamiche

            10 mars 2015 à 17 h 24 min

            @Elisabeth L.

            Voulez-vous dire que cette fresque existe depuis trente ans ?!

      • mich

        10 mars 2015 à 17 h 01 min

        si autant de francais vont en belgique faire leurs études, c´est peut etre parcequ à la base il y a aussi un probleme au niveau des étude en france ( Fac, hautes écoles). on peut aussi regarder ca dans l autre sens

      • Lilli

        10 mars 2015 à 19 h 33 min

        Mais comment est-ce que vous pouvez sortir des bêtises pareilles ? Tout est faux absolument faux ! Je suis moi-même étudiante dans cette université depuis 5 ans et je suis également de nationalité française et je peux affirmer que tout ce que vous venez d’écrire n’est qu’un vaste ramassis de conneries. Comme le fait que vous laissez sous-entendre que cette fresque est là depuis au moins 30 ans… je ne sais pas d’où vous tenez vos informations mais cette fresque est bien plus récente.
        Pour ma part je suis contre cette représentation que je trouve offensante, mais ce que je trouve encore plus révoltant c’est d’utiliser cet incident pour dire que l ULB se caractérise par une haine anti-catholique c’est n’importe quoi. Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. Et ouvrez-vous un peu l’esprit il est temps que la religion cesse de prendre une telle importance dans notre société. Même si je trouve qu’il y a des moyens beaucoup plus correcte de faire passer ses idées, cette fresque reste malgré tout de la liberté d’expression !

    • mich

      10 mars 2015 à 16 h 58 min

      C’est tout de même étrange de dire ça. Surtout si on pense que pour certaines années et promotions, il y a eu presque plus de français diplômé que de belge. De plus, de nombreux francais ont terminé (médecine, dentisterie, kiné…)

    • Anthony

      10 mars 2015 à 17 h 33 min

      Madame Elisabeth L:

      L’entièreté de votre commentaire n’est que diffamation et est totalement non fondé. Avez-vous seulement la moindre preuve de ce que vous dites ?

      On peut éventuellement parler d’une adaptation difficile des étudiants français dans le cursus belge en médecine ou encore de la faiblesse de leur pré-requis. Mais de là à oser parler d’un “archarnement” de la part des professeurs contre ces étudiants français…
      Diverses nationalités sont représentées dans les différentes années d’études en médecine à l’ULB, alors pourquoi seuls les étudiants français seraient visés ? Ceci est contraire au principe de libre pensée de l’Université Libre de Bruxelles.

      De plus l’auteur de cet article n’a pas tenu compte du contexte dans lequel cette fresque a été dessinée (Cercle des Sciences, folklore et la devise même de L’ULB: Scientia vincere tenebra)

    • Onclin

      10 mars 2015 à 17 h 34 min

      @mimi : Ils ont payé d’être Français ; mais le Belge est un « gros » très « gros » complexé vis-à-vis de tous, mais surtout du Français. Le complexe est la seconde nature voir la première nature du Belge. Moi qui le suis (Belge) j’ai du quitté mon pays. Je ne supportais plus cette mentalité de M****. Vraiment une mentalité de « loser » ces Belges. « Niveau requis extrêmement élevé » alors que les professeurs ne l’ont pas eu même, ils (prof) se croient capables, mais là, c’est leur orgueil qui parle.

      • Paradoxe

        11 mars 2015 à 7 h 28 min

        Commentaire d’un étudiant en sciences à l’ULB.
        1. Il n’y a pas de discrimination envers les français, mais alors là: aucune. Ils sont traité comme toute autre élève, les professeurs n’étant même pas au courant de leur nationalité.
        2. Il n’y a pas de haine du catholique et il n’y a aucune question sur l’opinion religieuse dans le questionnaire d’entrée comme j’ai pu le lire plus haut.
        3. J’ai entendu dire que quelqu’un passait devant tout les jours… impossible, il faudrait rentré toujours dans le cercle des sciences qui est juste un local qui est en plus généralement fermé pendant les heures de cours.
        4. La personne portant le crucifix n’est pas un musulman comme j’ai pu le lire mais un “comitard”, soit un adhérant baptisé au cercle des sciences.
        5. Quand je vois certain de vos commentaires déplacé, manquant terriblement de jugement et d’esprit critique, d’association fumeuse, je comprends de mieux en mieux cette fresque et en suis presque fier! Elle ne représente pas une haine du catholicisme mais une haine du manque d’esprit critique qu’elle amène parfois.
        “Heureux les pauvres d’esprit, car le royaume des cieux leurs est ouvert”

  11. pouet

    10 mars 2015 à 15 h 53 min

    Vous utilisez l’arme du jugement et du procès d’intention.

    Se pose une question : qu’est-ce qui est le plus à craindre ? le jugement où la libre pensée ?

    L’auteur de la fresque n’est pas un “salopard”, il est peut-être catholique ! Mais une chose est sûr : il est plus ouvert d’esprit !

    SVP ! Ne vous trompez pas de débat !

    • kanjo

      10 mars 2015 à 22 h 24 min

      ce qui est à craindre c’est que la libre pensée n’est pas une pensée libre !

  12. Dec

    10 mars 2015 à 16 h 10 min

    l’autodérision aide grandement dans l’évolution personnelle de chaque individu.
    Un peu d’humour? Croyez-vous qu’ils s’adonnent a des actes rituels devant cette fresque? je ne pense pas.
    Apprendre a penser par soi même fait partie des entre autres, des enseignement de l’ULB, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de croyants, endoctrinés, qui suivent le troupeau.

    Aucune religion n’est meilleure qu’une autre, et il n’y en a certainement pas une qui soit vraie. L’Homme a toujours trouvé des interprétations aux événements qui ont marquer sa communauté ou son peuple, et ce partout dans le monde.

    Ouvrez les yeux, pensez, argumentez, accepter la critique, vous grandirez

    Auriez-vous préféré une fresque sur les croisades?

    • Daniel Hamiche

      10 mars 2015 à 16 h 29 min

      @Dec

      Imaginez un instant le portrait de votre père ou de votre mère à la place de la caricature de l’évêque et osez ensuite me dire les yeux dans les yeux que ce n’est « qu’un peu d’humour »…

      • Surrip

        10 mars 2015 à 17 h 30 min

        @Daniel

        C’est clairement scandaleux!

        [modéré] On devrait fermer cette université, ses étudiants n’ont aucun respect pour la Religion!

        • MARIGE

          11 mars 2015 à 9 h 48 min

          L’autre alternative c’est l’UCL : l’Université Catholique de Louvain.

          Pour l’anecdote, j’avais une collègue issue de l’ULB (l’Université Libre de Bruxelles) qui m’a confiée que ses profs leur répétaient tous les jours qu’ils (les élèves) étaient les meilleurs !

      • Onclin

        10 mars 2015 à 17 h 39 min

        Bien vu, je dirais plutôt, son propre portrait (photo) à la place de la caricature.

    • Onclin

      10 mars 2015 à 17 h 54 min

      « Ouvrez les yeux, pensez, argumentez, accepter la critique, vous grandirez » c’est du made in « franc-mac ». Je traduis, le made in « franc-mac »: « Ouvrez les yeux, mais comme nous, pensez, mais comme nous, argumentez selon nous, acceptez nos critiques, mais pas celle de vous pour nous, vous grandirez vers nous. ULB est un zone type “SEVESO” ou “Tchernobyl”, il faut la fuir sans plus, rien à espérer.
      Un membre gangréner on le coupe sans discuter.

  13. Gérard P.

    10 mars 2015 à 17 h 26 min

    @ Dec
    Si je vous comprends bien:”Jésus serais pour vous une fable???”

  14. Pierre

    10 mars 2015 à 17 h 33 min

    Je confirme les propos d’Elisabeth: en kiné, les Français sont rassemblés en fond d’auditoire, et ne comprennent en général pas le prof, qui en plus rédige ses examens en belge! Autant vous dire que les diplômés français se font rares….

    • Daniel Hamiche

      10 mars 2015 à 17 h 53 min

      @Pierre

      Qu’est-ce que cela veut dire « le prof… rédige ses examens en belge ». Je ne sais pas ce que c’est que le « belge ». Il y a trois langues officielles en Belgique : le français, le néerlandais et l’allemand.

  15. Gary LL

    10 mars 2015 à 17 h 55 min

    s’il y a une symbolique derrière cette fresque, seul son/ses auteur s’en souviennent… La seule chose dont on peut être sûr c’est que cette peinture a vécu et que le sujet n’est pas christianophobe : on ne se moque que des religieux, pas des croyants ou autres textes sacrés….sinon je vous invite à passer admirer cette “horreur” ou “merveille” dans le local de l’ULB où elle siège depuis une bonne décénie. il y a même un bar à 4m50 du mur et les barmen sont sympas.

    • Onclin

      10 mars 2015 à 18 h 15 min

      @Gary LL: vous êtes vraiment « lobotomisé » dans votre perception, par vos années à ULB. Les dégâts se marquent sur vos propos. Je vous conseille, une bonne discussion fructueusement catholique avec un « religieux », cela vous fera le plus grand bien.

    • Etienne

      10 mars 2015 à 22 h 34 min

      La fresque représente effectivement un religieux. Néanmoins, elle représente aussi clairement une croix. La croix est le symbole de la foi chrétienne et, à elle seule, elle résume tout. Ici, la croix est symboliquement dégradée en étant réduite à un sextoy…Donc oui, cette fresque est christianophobe. De plus, elle montre une personne (pas un lambda) dans une position avilissante (ou tout au moins considérée comme telle par l’auteur). Il est clair que l’évêque est le symbole de l’Eglise. C’est un peu un appel à la haine envers les chrétiens (noté l’aspect réjoui de l’étudiant, qui nous inciterait à faire de même).

      Haineux, vulgaire, christianophobe. C’est tout, le reste est du verbiage.

      On pourrait également ajouter que, selon la logique des étudiants de l’ULB, cette fresque est homophobe. En effet, en représentant la sodomie comme un acte dégradant, elle participe à la stigmatisation des personnes qui la pratique.

      A partir d’un moment, il faut être logique. Soit on condamne le racisme, la violence et les discours de haine pour tous…soit on les accepte pour tous. C’est ça la justice. En espérant que la société ne soit pas assez bête pour les accepter tous…

    • Françoise

      11 mars 2015 à 1 h 02 min

      Si, pour moi cette fresque est christianophobe par son impudicité et son manque de respect pour les chrétiens authentiques. Elle choque.

  16. Delanghe

    10 mars 2015 à 18 h 10 min

    Cher monsieur Daniel Hamiche,

    Il se trouve que vous vous trompez sur le sens à donner à cette fresque au goût douteux.

    Oui, un rapport frontal de haine des dogmes, quels qu’ils soient pousse l’ULB à ce genre de caricature, mais ce n’est en aucun cas la haine du catholicisme qui est en jeu, mais plutôt la valeur de la libre pensée qui est placée ainsi en évidence.

    Quant à l’esprit grivois, il a tout à fait sa place au sein d’un local étudiant digne de ce nom.

    C’est l’esprit étriqué qui est combattu, et tout catholique pratiquant que je sois, je peux certifier au regard de votre blog que vous êtes pour eux une cible de choix!

    Bien à vous.

  17. une ulbiste

    10 mars 2015 à 19 h 55 min

    Un mot : AUTODÉRISION

    Il ne faut pas voir de la haine en ce dessin, l’ulb n’est pas une université catholique mais ce n’est pas pour autant qu’il faut penser que ses étudiants sont anticatholiques.

    Avoir l’esprit ouvert n’est pas une fracture du crâne. À bon entendeur.

  18. Aristote

    10 mars 2015 à 20 h 12 min

    Les paroles sont en réalité: “Rome tremble et chancelle devant la vérité, serrons-nous autour d’elle contre la papauté”. DIEU appréciera, tout au plus ces paroles et cette fresque sont anticléricales.

  19. Gilberte

    10 mars 2015 à 20 h 33 min

    le mépris de l’évêque c’est aussi le mépris d’un être humain, il s’agit d’endormir la sensibilité et au bout de quelques années on passe devant avec indifférence. Les médecins doivent-ils mépriser les corps avant de les soigner, d’où sans doute l’euthanasie en Belgique et l’euthanasie pour les enfants malades

    • Gérard P.

      11 mars 2015 à 9 h 08 min

      @Gilberte
      Vous avez entièrement raison,l’euthansie fait penser à Hitler les tristes souvenirs et peut êtres chez nous en France pour bientôt ???

  20. Romuald

    11 mars 2015 à 8 h 37 min

    Bonjour,
    je suis Français et tiens à apporter mon témoignage également. J’ai tenté 9 fois de finir la première année de mes études de médecine dans cette université. Je n’en garde pas un souvenir des plus agréable…

    Ma foi fut agressée en permanence: Alcool à profusion, distribution régulière de préservatifs sur le campus, partage de films pornographiques entre étudiants, etc. Sans parler des fresques dans les locaux destinés aux travaux pratiques… Je pense qu’il faudrait instaurer un contrôle STRICT des moeurs estudiantins, pour lutter contre l’influence néfaste de l’esprit du Malin.

  21. Tomate

    11 mars 2015 à 9 h 41 min

    Bonjour,

    Je suis un étudiant français en Belgique. J’ai refait 2 fois ma 1ère candi mais c’était une torture psychologique car tout les jours j’entendais des chants vulgaire, encourageant la boisson et le plus grave meme des chants anti-catho. J’ai par exemple entendu ” qu’on leur disent en latin l’horreur de leur pature , des moines des sacristains et des saintes écritures”. A chaque fois que j’essayais d’étudier ces gens me hantaient et je n’ai jamais réussi

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3524 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter