Var : église vandalisée et incendiée à Puget-Ville


puget ville eglise

Comme le dit le curé, c’est un « bien triste spectacle qu’une église profanée »

Le curé de la paroisse de l’Immaculée Conception de Puget-Ville a informé ses paroissiens, par le biais de sa newsletter, des dégradations commises dans son église le dimanche 12 mars, entre 12 h et 18 h. « J’ai pu constater un autel incendié : le feu a été mis tout autour des linges qui le couvraient. La fumée remplissait l’église, écrit-il. La cire de veilleuses a été répandue devant le Saint-Sacrement avec un message que j’ai flouté, ainsi que sur le sol et sur différents linges d’autel. De la cire répandue, des bougies brisées et autres objets de dévotion répandues aux quatre coins de l’église, les auteurs ont eu soin de laisser leur marque un peu partout. » D’après le Père Éloi Legrand, il pourrait s’agir d’enfants ou de jeunes, « une trace de main de petite taille ayant été trouvée ». La gendarmerie a constaté les faits et le prêtre a porté plainte. « Au mois de juin 2016, c’était une chapelle de Cuers qui a été profanée [voir ici et », rappelle le Père Éloi Legrand, qui demande à ses paroissiens « de veiller à transmettre à [leurs] enfants l’éducation au sacré.» Ils les invitent aussi à prier «pour que les personnes responsables de ces actes en prennent pleine conscience et les regrettent».

Source : Var-Marin, 22 mars

2commentaires
  1. Rachel

    22 mars 2017 à 13 h 19 min

    Des mains de petite taille, peut-être, mais des actes d’adultes sacrilèges…

    Répondre
  2. Gilberte

    23 mars 2017 à 19 h 24 min

    les petites mains n’appartiennent pas à quelqu’un qui sait reconnaître l’autel du Saint Sacrement, les linges d’autel et les objets de dévotion. L’enfant accompagnait peut-être un adulte

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3325 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter