Vol et vandalisme dans la chapelle des Marins de Saint-Valery-sur-Somme


Un tableau a été volé et des dégradations constatées, y compris une tentative d’incendie, dans la chapelle Saint-Valery dite des Marins… Les méfaits ont été commis dans la nuit du 8 au 9 juin. Le culte y est toujours – mais occasionnellement me semble-t-il – célébré.

«  Nous sommes aussi bien dépités qu’en colère. Nous nous donnons du mal, en tant que bénévoles. C’est facile pour des vandales d’aller ensuite tout détruire. » Patrick Cambray, membre de l’association de Sauvegarde de la Chapelle de Saint-Valery-sur-Somme dite des marins, est consterné. La chapelle a subi un vol et des dégradations. Une plainte a été déposée ce lundi 11 juin, auprès de la Brigade territoriale autonome (BTA) de gendarmerie de Saint-Valery-sur-Somme. «  Nous pensons que la chapelle a été visitée dans la nuit de vendredi 8 à samedi 9 juin, explique Patrick Cambray, administrateur du site […]. Pendant la belle saison, nous laissons la porte de l’entrée principale, en bois, ouverte. Elle est protégée par une grille. Celle-ci a été forcée. À l’intérieur, un cadre a été brisé : des bouts de verre ont d’ailleurs été retrouvés sur le gazon, à l’extérieur ! Un tableau (datant de 1880, au point de croix) a été dérobé. Il avait été réalisé par la grand-mère d’une de nos membres, à l’occasion de l’inauguration de la reconstruction de la chapelle, en 1880. Il n’a pas une grande valeur marchande – peut-être quelques euros sur une brocante – mais une très grande valeur sentimentale et patrimoniale. Un brûle cierge a eu les pics tordus ; des cierges ont été jetés dans l’édifice. Le Christ, en laiton sur l’autel, a été tordu. Un feu a été allumé dans la maquette de la chapelle à l’aide de cierges. Ce qui aurait pu provoquer un incendie du bâtiment. » C’est un passant qui a donné l’alerte, samedi [9 juin], vers 6 h 45. «  Il s’est étonné de voir la grille ouverte, poursuit-il. Il a prévenu un membre de l’association. » Depuis, la porte a été fermée : «  Nous allons voir quelles mesures nous allons prendre ; nous allons nous réunir avec les autres membres pour en discuter.  »

De son côté, la gendarmerie de la Somme a lancé, lundi 11 juin, un appel à témoins. Contact : 03 22 60 12 17.

Source : Courrier Picard, 12 juin

5commentaires
  1. Marie Claude

    13 juin 2018 à 15 h 30 min

    Un petit coin de paradis,la chapelle des Marins,des ex votos,le tableau brodé au point de croix par une mamy de l’avant-dernier siècle…la France d’avant,épargnée par le temps,grâce au souvenir transmis de génération en génération,qui disparaît en 1 ou 2 décennies sous les coups complices et répétés des « progressistes » et des vandales.
    Quelle tristesse!

    Répondre
  2. Gilberte

    13 juin 2018 à 20 h 13 min

    tout cela était inconnu il y a quelques dizaines d’années, les communistes n’avaient jamais profané une église .Il y a donc autre chose, des migrants ou une organisation décidée a supprimer la religion catholique ou les 2

    Répondre
  3. Gisèle

    14 juin 2018 à 0 h 56 min

    Ces actes sont les fruits de la déchristianisation . L’instigateur est bien connu ..il profite du climat ambiant . Et cela va s’accélérer si la France ne revient pas à Dieu .

    Répondre
  4. Gisèle

    14 juin 2018 à 10 h 20 min

    Gilberte bonjour .
    Je suis désolée de vous le rappeler , mais chez les catholiques ou prétendus catholiques , le sens du respect s’est quelque peu etiole .
    Les baptêmes , les mariages sont devenus des foires dans la maison de Dieu . Même avant et après la Messe …au mépris de Celui qui nous accueille et que nous sommes sensés visiter pour recevoir et partager Son Amour et Sa tendresse . Le sens du péché aussi a disparu . Chez nous , malgré la présence de 3 prêtres nous n’étions que 10 présents à la célébration du pardon avec confession individuelle . L’orgueil est il à ce point ? Que l’homme se donne le droit de ne plus se reconnaître pêcheur individuellement et choisit la facilité des paroles souvent répétées sans trop les réfléchir dans le je confesse à Dieu .
    Et pour ce qui est des choix électoraux …point de honte à voter pour des partisans de la peine de mort pour les enfants non désirés ou pour les anciens et les malades devenus encombrants et coûteux …
    Alors , ne nous étonnons pas de tous ces événements . Ils sont les conséquences de l’absence du Christ dans nos vies .

    Répondre
  5. Gilberte

    14 juin 2018 à 12 h 15 min

    @Gisèle

    l’indifférence religieuse n’est pas la haine qui pousse à détruire, une église est le bien de tous. J’ai connu des francs maçons qui étudiaient avec intérêt l’architecture de nos cathédrales, ce qui ne les empêchaient pas de détester l’Eglise. La cathédrale de Prague conservait, en 1964, en plein communisme son trésor dans sa crypte que j’avais visitée. La cathédrale de Gdansk fut reconstruite à l’identique en plein stalinisme qui persécutait les chrétiens Je suis d’accord avec vous, les baptêmes pendant la messe sont un dérivatif pour des catholiques plus ou moins croyants en la présence du Christ sur l’autel et qui s’ennuient. Le monde n’est pas seulement déchristianisé, on est en présence de sous culture et d’une culture différente comme un cancer-cellules étrangères- envahissant qui devient mortel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3259 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter