Cartes des événements

Berlin : un individu vandalise une église dans l’arrondissement de Pankow

26 mars à 16:41
Commentaires (2)
  1. Avatar Charlotte Parc dit :

    Je tiens à préciser – pour les lecteurs catholiques peu habitués aux très nombreuses dénominations protestantes – que ce que les allemands appellent “Evangelische Kirche in Deutschland” (EKD) est le regroupement fédéral des églises protestantes que sont les Églises “évangéliques” luthériennes, réformées et unies des régions (länder) allemandes.
    C’est l’équivalent approximatif de l’EPUF (Église protestante unie de France) qui est la réunion (assez récente : 2012) des églises protestantes réformée ex ERF (càd calviniste) et luthérienne (Confession d’Augsbourg d’Alsace et de Moselle) de France .Ce sont donc les protestants dits “historiques” remontant à la réforme luthérienne et calviniste, à l’ecclésiologie multitudiniste et pédobaptiste, ce qui veut dire que vous êtes membre de ces églises parce que vos parents le sont et qu’ils vous y ont fait baptiser enfant (= pédobaptisme), exactement comme c’est le cas chez les catholiques.
    “Evangelisch” en allemand est l’équivalent français de protestants, et non pas d’évangéliques au sens français.

    En Allemagne il n’y jamais eu de séparation des églises et de l’État et donc les ministres du culte protestant (tout comme ceux du culte catholique) sont des fonctionnaires rémunérés par l’État allemand, au prorata de ce que les administrés allemands indiquent sur leur déclaration fiscale où ils sont tenus de notifier à quel culte il veulent voir leur impôt religieux versé. Les facultés de théologie, catholiques comme protestantes, sont intégrées aux universités “civiles” et délivrent des diplômes nationaux (licence, master, doctorat) reconnus par l’État.

    Alors que “évangélique” en français désigne une branche bien particulière du protestantisme, en gros les chrétiens protestants “confessants” càd baptisés par immersion sur confession de foi dont ecclésiologie est congrégationnaliste càd que chaque église locale est spirituellement, et matériellement indépendante, même s’il existe de nombreuses familles d’églises (= dénominations) où l’entraide entre églises locales est une règle de fraternité, mais non de soumission hiérarchique.

    Cette branche-là du protestantisme en Allemagne s’appelle “Freikirchlich” (adjectif allant avec “Freikirch” càd “Église libre” et “Freiwilligkeitskirchen” = église de confessants) .
    Libre de qui ? de quoi ? Libre de l’État !
    Ce sont des églises dont les ministres du culte sont rémunérés uniquement sur les offrandes de leurs fidèles et qui, en gros, correspondent aux baptistes, mennonites (= anabaptistes), méthodistes, pentecôtistes…

    Donc, en l’espèce @M. Hamiche, il s’agit tout simplement d’une église PROTESTANTE, puisqu’elle se dénomme elle-même “evangelisch” et vraisemblablement PAS ÉVANGÉLIQUE car pas “freikirchlich”!

    Pas facile à suivre, je vous le concède…

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services