Cartes des événements

Blois : encore un mésusage d’un symbole chrétien

9 mars à 08:10
Commentaires (5)
  1. Avatar Françoise dit :

    Aucun des apôtres de Jésus et Jésus lui-même n’était femme. Ces détournements sont une insulte au christianisme.

  2. Avatar NOUMEA dit :

    Tous ces gens, qui participent de quelque façon que ce soit à ces sacrilèges, iront en Enfer.
    J’en ai assez de toutes ces humiliations.
    C’est la faute du Vatican qui ne fait pas le ménage comme il faudrait, à commencer par sa cité.

  3. Avatar Gilberte dit :

    Marthe Richard avait fait fermer tous les bord… il y en a un de réouvert

  4. Avatar GERARD Prime dit :

    En effet la bataille pour le paradis terrestre du mondialisme athée fait rage. La foire aux sataniques folies n’est pas terminé,la route qui mène en enfer n’est pas seulement pavée de bonnes intentions mais aussi le sexologique en fait partie, vu qu’ il et possible de détruire une nation par le sexe. Mai 68 et les gilet jaunes même combat, la révolution s’est aussi de Satan!

    1. Avatar Thierry Chancerel dit :

      J’ai mal devant ce nouveau sacrilège ! On ne respecte rien malheureusement…

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Jamais les attaques anti-chrétiennes n'ont été aussi abondantes.

Aidez-nous à briser le mur du silence.

Soutenez l'Observatoire de la Christianophie