Languedoc-Roussillon

Nimes : il avait étalé des excréments dans une église, une « continuité artistique » pour l’avocat

Commentaires (2)
  1. Avatar jacques Charles-Gaffiot dit :

    nous vivons vraiment chez les fous ! Cette noble avocate aurait pu également paraphraser saint Irénée de Lyon : “la gloire de Dieu, c’est l’homme de boue!”.

  2. Avatar philippe paternot dit :

    cette avocate aurait du nettoyer cette oeuvre d’art

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services