Cartes des événements

Église Saint-Jacques de Grenoble : le point

Commentaires (2)
  1. Maurice dit :

    Ce qui est désolent, c’est que l’anarchie prône la tolérance comme le christianisme, d’ailleurs, il y a des anarchistes chrétiens !

    1. NOUMEA dit :

      Chrétien pratiquant, je suis tout à fait d’accord avec vous : sous prétexte de tolérance, les chrétiens laissent faire, se contentant de s’indigner et de dire mielleusement : “il faut prier pour ces personnes qui ne savent pas ce qu’elles font”… Peut-on prier pour le Diable, le Démon ou Satan ? Peut-on prier pour ses suppôts, ses adeptes sous leurs formes ?
      Doit-on continuer à nier l’existence des œuvres de Satan sur terre par l’intermédiaire de ses adeptes déclarés ou non ? Qu’ils soient satanistes, gauchistes-athées ou anarchistes, musulmans ou autre ?
      Cette phrase du Christ : “Père, pardonne-leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font”, Lui Seul a le droit de la formuler.
      Et à notre époque, nous, chrétiens, nous devons pas rester passifs devant des faits graves répétitifs que la justice préfère ignorer (mais surtout, ne touchez pas à une mosquée ou une synagogue ou un temple bouddhiste) .
      Notre siècle, contrairement à celui du Christ, n’a aucune excuse, du fait qu’en Europe, tout le monde sait lire, écrire, compter et est allé à l’école au moins jusqu’au CAP ou Brevet et a été “éduqué”.
      En plus, avec tous les livres, les émissions des médias, les voyages, etc…, nul n’est sensé ignoré que le geste contre une église chrétienne, de quelque nature qu’il soit, est une profanation.
      Et donc, les chrétiens doivent se défendre et défendre leur foi, comme cela fut quelques siècles plus tôt.
      Je déteste cet angélisme chrétien nouveau, propagé, distillé par l’hérétique pape du Vatican actuel.
      Il fourvoie les chrétiens en les incitant à rester passifs et à se contenter de “prier pour les pauvres pommés”.
      Ces “pauvres pommés” ne le sont pas tant que ça.
      Ils ont choisi leur voie, ils la suivent.
      Ce mot “tolérance” est devenu honni dans mon vocabulaire et je l’ai banni à jamais depuis plusieurs années.
      Il ne veut plus rien dire, puisqu’il est galvaudé, détourné de son éthique.

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services