Cartes des événements

La christianophobie n’existerait-elle pas pour le Nouvel Observateur ?

28 avril à 07:32
Commentaires (7)
  1. Avatar Rachel dit :

    Oui, l’article du Nouvel Observateur nie la persécution des chrétiens et, comme un grand nombre qui est loin de l’Église, n’en sait rien, c’est facile de mentir sur les faits.

  2. Avatar Sentinelle dit :

    Le journal (ou le site) sous l’appellation Le Nouvel Observateur n’existe plus depuis 3 ou 4 ans . Il se dénomme désormais “L’Obs” .C’est un journal qui se veut de gauche et qui a fait son temps; il était assez en vogue dans les années 70 /80 mais n’est plus lu que par peu de monde. Pour y avoir posté quelques messages j’ai pu mesurer la difficulté qu’il y avait à se faire publier lorsque ces derniers étaient favorables au christianisme.

    1. @Sentinelle
      Il n’a donc pas changé l’adresse de son site depuis : https://www.nouvelobs.com

  3. Avatar Bastet dit :

    Une “foison de pétitions” : 2.

  4. Avatar Charlotte Parc dit :

    Il faut dire que le terme “christianophobie” construit à l’instar d'”islamophobie” , “homophobie” ou encore “xénophobie” est une mauvaise construction car sa signification, selon ses racines, serait “peur irraisonnée des chrétiens ou du christianisme” comme “agoraphobie” est la peur irraisonnée de se trouver sur une place ou un espace découvert, la “claustrophobie”, la peur irraisonnée de se trouver dans un espace clos, “l’arachnophobie” la peur irraisonnée des araignées, la “nosophobie” la peur irraisonnée d’avoir une maladie etc. … je vous passe le cortège innombrable des névroses dont beaucoup sont rares (heureusement !) ou assez étranges comme la “cuniculophobie” : la peur irraisonnée des lapins. Si si, ça existe et ça pourrit la vie de ceux qui en souffrent.

    Il ne s’agit évidemment pas de cela dans la “christianophobie” mais d’anti-christianisme agressif. Comme il y a antisémitisme lorsqu’on s’en prend à des Juifs pour la seule raison qu’ils sont juifs Et cela toujours dans le but d’humilier les tenants du christianisme et de les rejeter de façon intolérante. Les manifestations de ce rejet allant de la plus petite insinuation ou la plus insignifiante des attaques de symboles jusqu’à la persécution féroce, l’emprisonnement sans autre cause que la foi chrétienne, la torture et le meurtre des chrétiens.

    Il faut bien prendre garde de ne pas ranger dans la christianophobie la critique philosophique ou théologique, de la foi ou de la vision du monde, de “l’idéologie” chrétiennes.
    Chacun a le droit de défendre ses idées, dans le respect des personnes qui professent des idées différentes.
    Il est indispensable que nous, chrétiens, fassions toujours la différence entre les idéologies et les personnes qui y adhèrent, entre le péché intolérable et les pécheurs toujours appelés à contrition et capables de repentance jusqu’à leur dernier souffle (souvenons-nous du brigand crucifié à côté de Jésus) , mais nous devons exiger la même chose des contempteurs de notre foi.
    Ils ont parfaitement le droit de ne pas croire ce que nous croyons, Ils ont le droit de le dire, de tenter de démontrer que nous avons tort, et de tenter d’en convaincre qui ils veulent, mais ils n’ont pas le droit de s’en prendre à nos personnes, d’aucune façon, ni aux biens et symboles attachés à notre foi.
    Ne pas reconnaitre que, dans le monde occidental où nous vivons actuellement, il y a depuis bientôt deux siècles une inexorable montée de l’anti-christianisme ou “christianophobie” est un déni politico-intellectuel grave derrière lequel il y a sans doute, à tout le moins, une ignorance crasse et, au pire, une volonté certaine de cacher l’inavouable.
    Et que dire du silence assourdissant des médias occidentaux “mainline” sur la gravissime persécution de chrétiens dans le monde, le christianisme étant et de très loin, le religion la plus persécutée au monde.

    1. @Charlotte Parc

      Quoi qu’on pense du vocable “christianophobie”, il est et depuis plus de douze ans entré dans le champ sémantique contemporain non seulement en France mais dans le monde entier – j’en ai donné moult exemples dans un récent dossier du périodique catholique L’Homme Nouveau. Son sens est aujourd’hui clair pour tout le monde, et il traduit non pas la peur du christianisme mais bien sa haine.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services