Cartes des événements

La Clinique Saint-Charles de Roussillon, en Isère, a aussi changé de nom…

13 juillet à 07:35
Commentaires (6)
  1. Avatar balaninu dit :

    Ils ont déjà enlevé sur tous les calendriers (non catholiques bien sûr) le mot Saint. Leur but ?
    Nous savons que tôt ou tard les noms de villes ou villages où le mot “saint” fait partie de l’appellation de ce bout de France sera supprimé.
    En fait, si PERSONNE ne dit rien ou ne fait rien pour arrêter ces ignominies de destructions de la France, nous ne pourrons rien dire puisque nous nous serons tus pour la suppression du mot “saint” de nos cliniques ou hôpitaux. Cela commence avec des “petits riens” et puis après ?

    Nous savons par QUI nous sommes gouvernés depuis 1789 et leur vouloir et pouvoir est la DESTRUCTION de la chrétienté.

    A force de tout voir on finit par tout supporter
    A force de tout supporter on finit par tout tolérer
    A force de tout tolérer on finit par tout accepter
    A force de tout accepter on finit par tout approuver… St Augustin

    Mais ces mots vous les connaissez Monsieur Hamiche, mais il est bon de le rappeler pour certains.

    Merci à vous de nous alerter de tous ces carnages anti chrétiens qui pullulent à présent dans notre pauvre pays.

    1. Avatar Juliette dit :

      Vous avez raison Balaninu et le pire continu … connaissez vous le nouveau nom de l’Hôpital de Cannes sur la Côte d’Azur … devinez … “l’Hôpital” “Simone Weil” …
      Quand je passe devant et que je lis ce nom !
      Si vous tombez malade et même pour une urgence trouvez une autre adresse pour vous faire soigner !

      1. Avatar Brasilia dit :

        @balaninu
        “…Nous savons par QUI nous sommes gouvernés depuis 1789…”. Pas besoin de remonter à 1789. Aujourd’hui ceux qui tirent les ficelles de cette déchristianisation sont pour la plupart vivants comme par exemple Georges Soros.

  2. Avatar Charlotte Parc dit :

    Je l’ai déjà écrit ici
    https://www.christianophobie.fr/carte/mainvilliers-la-clinique-saint-francois-change-de-nom
    vous allez en trouver des dizaines à cause du phénomène des rachats par des groupes financiers et des regroupements de petits établissements privés (souvent historiquement d’origine catholique ou fondés par des médecins catholiques) qui ne pouvaient faire face à la modernisation nécessaire.

    Cette clinique-ci a changé de nom déjà en 2016, ce n’est plus un scoop !

    Elle est alors en effet rentrée dans le giron du groupe Noalys qui regroupe 4 autres cliniques de la zone Rhône-Alpes.
    Noalys, devenu propriétaire, a alors entrepris d’énormes travaux pour entièrement reconstruire la clinique, sans même garder les bâtiments achetés. Il était parfaitement légitime à donner à cette clinique le nom qu’il voulait !
    Voici un article à son sujet qui date de 8 mois déjà :
    https://www.lessor38.fr/le-chantier-de-la-nouvelle-clinique-des-cotes-du-rhone-demarre-23326.html

    La France de ce début de XXIè siècle n’est plus celle de la seconde moitié du XIXè!
    Les mentalités ont changé, les évolutions médico-techniques ont bouleversé le rapport aux soins, les exigences des patients ont considérablement augmenté, la “déchristianisation”* massive est passée par là, la société est plurielle et donc les patients ne sont plus les mêmes.

    Les chrétiens ont à témoigner, pas à imposer.
    Ils sont le levain dans la pâte, pas toute la pâte.
    J’ignore ce que donnerait un pâton de levure cuite, mais sans doute rien à voir avec un bon pain.

    Ces changements de noms ne sont que le reflet de ces situations, pas la cause.
    Ce n’est pour moi pas de la christianophobie, c’est juste une mise des pendules à l’heure, une mise en conformité de ce que sous-entend une dénomination (Polyclinique Méditerranée pour Perpignan, Clinique d’Eure et Loir pour Mainvilliers, des Côtes du Rhône pour Roussillon) avec la réalité des faits géographiques et sociaux.

    * Je n’aime pas ce terme de “déchristianisation” qui supposerait qu’à une certaine période de l’histoire de la France ou de l’Europe, âge d’or imaginaire pour certains (“c’était mieux avant”), la population était massivement chrétienne.
    Je ne le crois pas.
    Les véritables chrétiens n’ont TOUJOURS été qu’un “petit reste”, qu’une infime minorité et que la majorité de la population, elle, vivait dans un conformisme social d’aspect catholique (ou protestant dans les pays anglo-saxons), c’étaient des chrétiens sociologiques avec un vernis de comportements, voire de piété, catholiques, sans connexion réelle avec une profonde spiritualité chrétienne.
    Les deux guerres mondiales et l’avènement du consumérisme depuis 1950 ont eu raison de ce vernis. La situation est maintenant bien plus claire : en gros, il ne reste plus dans les églises que les vrais croyants.
    Certains ont vu juste des décennies avant les autres, je pense en particulier aux auteurs (Henri Godin et Yvan Daniel) de ce qui fut une “bombe” dans l’église catholique en pleine Seconde guerre mondiale et qui marqua deux générations de prêtres et de laïcs engagés “France terre de mission”. Mais les remèdes n’ont pas été à la hauteur des attentes de ces passionnés.

  3. Avatar François Théobald dit :

    Chère Charlotte Parc
    Vous me paraissez bien enthousiaste dans votre conviction que ” il ne reste plus dans les églises que les vrais croyants”. Il y a quelques mois un curé de ma paroisse disait dans un sermon “en gros” (pour reprendre votre expression) qu’il trouvait sympathique qu’il y ait des sièges vides dans l’église. (et il y en avait beaucoup). Ce curé avait bien en tête les mêmes arguments que ceux que vous développez et que l’on peut résumer par un seul mot : “élitisme”. Comment un prêtre peut-il se réjouir qu’il y ait de la place dans son église alors qu’il devrait courir les rues, les immeubles pour convertir et prier sans cesse dans son église pour remplir son église de tous ceux qui n’y sont pas, parce qu’on ne les a pas instruits. Oui il faut chercher toutes les brebis perdues. L’Occitanie cathare était bien tombée dans le même travers à savoir : croire ou plutôt faire croire qu’il y avait des “parfaits” que l’on bichonnait et les autres qu’on pouvait ignorer (sauf à leur demander de faire tourner le monde à leur service) . Comment une mère peut-elle laisser ses enfants égarés sur des voies sans issues ?
    Ö Christ nous nous croyons meilleurs ! Ne nous abandonne pas à notre orgueil !
    FT

  4. Avatar Oregon dit :

    La christianophobie en cours obéit à un plan concocté depuis des décennies par les oligarchies mondialistes et les loges maçonniques, avec la complicité active des gouvernements successifs; il s’agit d’une déconstruction méthodique et planifiée sur le long terme. Toutes les composantes judéo-chrétiennes de la société sont minutieusement gommées année après année dans l’acceptation générale. Tous les repères moraux , toute idée de transcendance volent les uns après les autres en éclat pour faire place à une société marchande dominée par l’argent. Voyant cela, beaucoup ont décidé de quitter le pays pour toujours.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Jamais les attaques anti-chrétiennes n'ont été aussi abondantes.

Aidez-nous à briser le mur du silence.

Soutenez l'Observatoire de la Christianophie