Cartes des événements

Perversité de la Loi de séparation : quatre thèses catholique du Père Michel Viot

10 décembre à 08:00
Commentaires (9)
  1. Avatar Gérard P. dit :

    La laïcité en 2017 signifie aide à l’islam.Il est claire que séparation de l’église Catholique de la République veut dire domination et contrôle négative par l’Etat en vu de faire disparaître la religion à long terme!
    Les Lois Allemandes sont au contraire favorable positivement à la religion Catholique.

  2. Avatar Fulbert dit :

    Pour un catholique , voilà qui est clair et juste. C’est ainsi qu’ont du le ressentir les catholiques, citoyens français, qui s’opposèrent aux inventaires en 1905.Hélas leurs adversaires sont tenaces , comme animés de haine à l’égard de la religion catholique et, ce, à travers les générations à l’image d’un certain leader “insoumis”.
    En 1905 si les catholiques avaient suivi l’exemple des protestants après la révocation de l’Edit de Nantes, la guerre de 1914 fût perdue dès la bataille de la Marne .Les chiffres des combattants français d’Août 1914 privés des catholiques qui se seraient exilés sont sans appel.Au contraire les catholiques , souvent issus de familles nombreuses firent leur devoir avec le clergé dont beaucoup, expulsés, revinrent faire le devoir de patriote.
    La victoire obtenue , compte tenu des sacrifices de tous , on pouvait croire à l’apaisement de la guerre religieuse , essentiellement anti-catholique et malgré le rétablissement des relations diplomatiques avec le Vatican , les radicaux , Herriot en tête relançaient leurs attaques au prétexte de l’Alsace Lorraine ,de nouveau françaises, disposaient d’un régime concordataire .
    Chaque jour la laïcité est un voile qui se veut pudique mais il cache mal la haine de la religion catholique .(seule à en faire les frais)
    Confusion des idées et des valeurs esprits qui font de la “modernité” un pont aux ânes obligatoire.
    Ainsi en a-t-il été des” manifestations pour tous ” qualifiées par nos médias (d’Etat)Fulbert de “France moisie” !

  3. Avatar Françoise dit :

    Pourtant Jésus a dit “Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu”. Mais si la séparation de l’Eglise et de l’Etat signifie spoliation des biens de l’Eglise, alors NON !

  4. Avatar de Larminat dit :

    Ne tournons pas autour du pot:la destruction de l’Eglise Catholique est une volonté inscrite dans l’histoire en France de la révolution de 1789 à nos jours. Elle débute avec la constitution civile du clergé, puis dans la mort du roi très chrétien,enfin au moyen de toutes les lois et actions des gouvernements successifs avec plus ou moins de violence pour reprendre ces temps ci de manière visible dans le cadre de la disparition programmée par le mondialisme des religions et des nations: le mot d’ordre est “tout détruire de l’héritage gréco-romain et chrétien”

  5. Avatar Alain.B dit :

    Je chrétien, catho de “gauche” je fais les funérailles, le cathé, je donne un coup de main pour les baptêmes et le peu de mariages qu’il y a dans la paroisse, mais je suis à 100% pour la laïcité et notre chapelle appartient à la mairie, qui nous fait tous les travaux nécessaires, par exemple remplacer la porte de l’église auquel on avait mis le feu, on accueille des luthériens qui n’avait pas de lieu pour leur célébrations

  6. Avatar Bastien dit :

    @Alain.B

    C’est quoi un chrétien, catho de “gauche” ?
    Peut-on être chrétien et en même temps de gauche qui est une notion politique étrangère à toute idée de Dieu ? C’est le mariage de la carpe et du lapin. De grâce, ne mélangeons pas les genres.

  7. Avatar Gilberte dit :

    J’avais un professeur d’histoire qui expliquait que les gouvernements du 19e siècle s’appuyaient sur 3 forces: l’armée, la police et la religion suite aux révolutions et grâce au concordat de 1801 arraché à Pie VII. Ainsi on voit encore la Chine communiste désirant intégrer l’Eglise catholique dans le parti des patriotes.
    D’après MGR Affre dans son entrevue avec Louis Philippe qui lui aurait dit “Archevêque, souvenez-vous que l’on a brisé plus d’une mitre, il lui aurait répondu: “que Dieu conserve la couronne du roi, car on a vu briser bien des couronnes”, en 1846, à la fête du roi
    Le cardinal Pie a conclut un entretien avec Napoléon III ” si le temps n’est pas venu pour Jésus Christ de régner, le temps n’est pas venu pour le gouvernement de durer” c’était en 1868
    À la fin du 19e siècle, la république s’est sentie assez forte pour se passer de la religion, grâce ses écoles et ses universités, et maintenant ses médias , elle est suffisamment forte pour se passer de la religion, la laïcité est devenue, la chasse aux croix, aux crèches, et bientôt peut-être aux chrétiens (un début avec le scandale des décorations et le colonel Henri)

  8. Avatar Charlotte Parc dit :

    “Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu” Luc 20,25

    “Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne sois pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est pas d’ici-bas.” Jean 18,36

    Deux fortes paroles de Jésus, on ne peut plus claires qui ne prêchent pas pour l’établissement d’une église chrétienne qui dominerait toute la terre, même pas un seul territoire de toute la terre.

    “Quant à nous, nous sommes citoyens des cieux : de là, nous attendons ardemment la venue du Seigneur Jésus-Christ pour nous sauver.” Philippiens 3,20

    La loi de 1905 en France a brisé le monopole archi dominateur de l’église catholique qui ne pouvait supporter des croyances différentes des siennes, elle ne tolérait pas même à l’époque des façons de croire chrétiennes différentes de la sienne propre et encore moins l’absence totale de croyance religieuse.
    Si cette loi avait été si mauvaise, croyez-vous que les Français s’en seraient aussi bien accommodés dans leur immense majorité ? Depuis plus de 100 ans on constate que les Français ont approuvé cette loi avec leurs pieds : ils ne vont plus dans les églises. C’était autre chose qu’un repli frileux sur elle-même que portait alors l’église catholique dont les Français avaient besoin ; elle ne le leur a pas apporté, ils sont allés chercher ailleurs et n’ont souvent rien trouvé d’autre et se sont réfugiés dans le matérialisme et le consumérisme : ce qui est dramatique.

    De toute façon À QUOI CA SERT DE SE LAMENTER comme le fait Michel Viot ? On ne refera pas 112 ans d’histoire de France autrement qu’elle s’est faite dans la réalité. Gémir sur le “bon vieux temps”, le “c’était mieux avant” n’a aucun sens, car on ne remonte pas le temps, il faut aller de l’avant en sachant d’où l’on vient et surtout où l’on va dans l’espérance du retour de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ qui nous prendra pour toujours dans son royaume éternel où tout sera renouvelé. Je relis l’Apocalypse en ce moment. Un monument d’espérance !

    Alors mettons-nous tous à genoux et PRIONS ! Retroussons tous nos manches et ANNONÇONS VRAIMENT L’ÉVANGILE, la bonne nouvelle du SALUT EN JÉSUS-CHRIST. Jésus a quitté notre terre en nous laissant une mission précise : “Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.” Matthieu 28,19 Jésus ne nous a pas demandé de prêcher l’église catholique du XIXe siècle ni les doctrines de tels ou tels conciles !

    Au surplus cette loi que bien des catholiques stipendient en la qualifiant de spoliatrice, est devenue pour ces mêmes catholiques une incroyable aubaine financière : c’est l’État ou les communes qui financent l’entretien des églises, autrement dit les impôts de tous, chrétiens catholiques ou d’autres confessions et surtout non-chrétiens. Bon d’accord, c’est du patrimoine culturel que tout le monde peut visiter et admirer. Hum, voire… En tout cas son usage est quasi exclusivement réservé au culte catholique qui quasi seul en bénéficie car seul est l’affectataire de ces lieux dont il aurait été spolié. Comment l’église catholique entretiendrait-elle ces édifices aujourd’hui, au prix des devis d’une toiture de cathédrale ? Ou d’une simple porte d’église de campagne dans un bourg de 400 habitants dont 3 vont encore plus ou moins régulièrement à la messe ?
    Il faut être un peu réaliste.

    1. @Charlotte Parc

      Je regrette votre message que je trouve déplacé et fort injuste. Mais je n’y répondrai pas sur le fond. Ce blogue, comme je m’échine à le dire et à le redire, n’entend pas entrer dans les polémiques inter ou intra ecclésiales.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services