Cartes des événements

Québec : le crucifix de l’Assemblée nationale, déposé…

10 juillet à 09:18
Commentaires (5)
  1. Avatar balaninu dit :

    Il n’y a rien à ajouter vous avez tout dit M. Hamiche !

    Et après cela nous voudrions que le Ciel nous écoute ?

  2. Avatar Charlotte Parc dit :

    Le débat à ce sujet ne date pas d’hier, c’est même un marronnier à Montréal depuis de nombreux mois :
    https://journalmetro.com/actualites/national/1215157/crucifix-au-parlement-le-debat-reprend-mardi/

    La salle en question où était accroché ce crucifix va être fermée plusieurs mois pour rénovation (la dernière date de 1974) et le crucifix n’y sera pas réinstallé, MAIS il sera CONSERVÉ et bien EXPOSÉ dans un très joli endroit visible et bien fréquenté du parlement au titre du patrimoine historique de l’Assemblée nationale du Québec et cela avec l’accord -à l’unanimité même – de tous les parlementaires ; or il est extrêmement rare qu’une décision soit prise à l’unanimité, comme dans tout parlement réellement démocratique ! Alors ne soyez pas plus catholiques que les députés catholiques (encore nombreux) du parlement québécois
    https://www.cqv.qc.ca/l_assemblee_nationale_retire_le_crucifix_du_salon_bleu

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1186563/crucifix-salon-bleu-emplacement-assemblee-nationale

    Il est sûr @M. Hamiche que le verset biblique que vous citez est une parole terrible de Jésus , mais elle ne repose pas sur chacun des membres de l’Assemblée Nationale, juste sur ceux qui refusent de reconnaitre Jésus comme Seigneur et Sauveur ou le renie.

    La société canadienne, comme toutes les sociétés occidentales, est plurielle et il est légitime, selon mon avis, de ne pas imposer à ceux pour qui un crucifix ne représente rien (ou pire, représente quelque chose qu’ils détestent) un symbole qui n’a aucune relation directe (pour eux) avec leur fonction et/ou mission dans ces lieux. Ce peut même être une tentation de blasphémer mise sous leurs yeux, dont nous, chrétiens, serions coupables car “malheur à l’homme par qui le scandale arrive.” (Matt 18,7). En effet en apposant ainsi des crucifix dans des lieux qui sont des lieux publics mais ne sont pas des lieux de culte, nous poussons les non-chrétiens à pécher en leur donnant un support visuel pour dénigrer, se moquer de, s’opposer à notre Dieu …

    Ôter le crucifix de ce lieu repose sur le principe, sage, de la séparation des églises et de l’état, lequel n’est pas une invention de la loi française de décembre 1905, ni même du premier amendement de la Constitution des États-Unis (voté en décembre 1791) mais… de Jésus lui-même ! “Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.” (Luc 20,25)

  3. Avatar Gérard prime dit :

    Ce geste va coûter cher,une insulte contre DIEU tout Puissant,catastrophes sur catastrophe, et personne ne voudra comprendre vu qu’ils s’imaginent être des divinité. Les portes de l’enfer sont grandes ouvertes.

  4. Avatar karr dit :

    Voici l’aboutissement de la Révolution Tranquille ,simplement l’apostasie d’un peuple qui fut si pieux,j’imagine que les paroles françaises de l’hymne national doivent-être modifiées,:”… car ton bras sait porter l’épée,il sait porter la croix..”,plus de vocations sacerdotales et religieuses dans la Belle Province,la devise “je me souviens” s’adresse à des amnésiques!

    1. Avatar Charlotte Parc dit :

      @KARR

      Ah le “C’était mieux avant”, que ne nous ferait-il pas croire ? Comme elles devaient être vertueuses la jeunesse et la société carolingienne !

      Au, fait, expliquez-nous donc pourquoi ces Québécois si pieux n’ont-ils pas su transmettre à leurs rejetons leur si belle piété dans les années 60 du siècle dernier ?
      Sans doute pour des raisons pas très différentes de celles des Français de la même époque …

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Jamais les attaques anti-chrétiennes n'ont été aussi abondantes.

Aidez-nous à briser le mur du silence.

Soutenez l'Observatoire de la Christianophie