Patriarches de Syrie : « Condamnez ces agressions ! »


Déclaration conjointe des patriarcats grec-orthodoxe, syriaque-orthodoxe et grec-melkite catholique d’Antioche et tout l’Orient.

« Dieu est avec nous ; écoutez toutes les nations et soumettez-vous ! ».
Nous, les patriarches Jean X, patriarche grec-orthodoxe d’Antioche et tout l’Orient, Ignace Ephrem II, patriarche syriaque-orthodoxe d’Antioche et tout l’Orient, et Joseph Ier Absi, patriarche grec-melkite catholique d’Antioche, d’Alexandrie et de Jérusalem, condamnons et dénonçons l’agression brutale qui a eu lieu ce matin contre la Syrie, notre pays si cher, par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, selon les allégations de recours aux armes chimiques par le gouvernement syrien.

Nous élevons nos voix pour affirmer ce qui suit :

1. Cette agression brutale constitue une violation manifeste des lois internationales et de la charte des Nations unies, car il s’agit d’une agression injustifiée contre un pays souverain, membre de l’ONU.

2. Nous souffrons de constater que ces bombardements aient été perpétrés par de puissants pays auxquels la Syrie n’a causé aucun préjudice d’aucune sorte.

3. Les allégations des États-Unis et d’autres pays selon lesquelles l’armée syrienne utilise des armes chimiques et que la Syrie est un pays qui possède et utilise ce type d’arme, sont injustifiées et non étayées par des preuves suffisantes et claires.

4. Le calendrier de cette agression injustifiée contre la Syrie sape le travail de la Commission d’enquête internationale indépendante, sur le point de se rendre en Syrie.

5. Cette agression brutale détruit les chances d’une solution politique pacifique et entraîne une escalade de la violence et davantage de complications.

6. Cette agression injuste encourage les organisations terroristes et leur donne un élan pour poursuivre leurs actes barbares.

7. Nous demandons au Conseil de sécurité de l’organisation des Nations unies de jouer son rôle en apportant la paix au lieu de contribuer à l’escalade des guerres.

8. Nous appelons toutes les Églises des pays qui ont participé aux frappes, à remplir leurs devoirs chrétiens, selon les enseignements de l’Évangile, à condamner cette agression et à appeler leurs gouvernements à s’engager dans la protection de la paix internationale.

9. Nous saluons le courage, l’héroïsme et les sacrifices de l’Armée arabe syrienne qui protège courageusement la Syrie et assure la sécurité de son peuple. Nous prions pour les âmes des martyrs et la guérison des blessés. Nous sommes convaincus que l’armée ne s’inclinera pas devant les agressions terroristes externes ou internes ; elle continuera à lutter courageusement contre le terrorisme jusqu’à ce que chaque centimètre de la terre syrienne soit purifié du terrorisme. Nous saluons également la position courageuse des pays alliés de la Syrie et de son peuple.

Nous offrons nos prières pour la sécurité, la victoire et la libération de la Syrie de toutes sortes de guerres et de terrorisme. Nous prions également pour la paix en Syrie et dans le monde entier, et appelons à renforcer les efforts de réconciliation nationale dans le souci de protéger le pays et de préserver la dignité de tous les Syriens.

Source : page Facebook de Assyro-chaldéen l’histoire continue, 14 avril

10commentaires
  1. Gilberte

    15 avril 2018 à 13 h 41 min

    Je retiens d’abord cette affirmation n°8 concernant les devoirs des chrétiens, c’est vrai qu’il n’y a pas de réaction de l’Eglise catholique, et en reprenant tout les différentes parties, on en mesure tout le bon sens

    Répondre
  2. Gilberte

    15 avril 2018 à 13 h 43 min

    toutes les : correctif; et non tout les..

    Répondre
  3. marie

    15 avril 2018 à 18 h 31 min

    Honte à nos gouvernants pour cette agression que rien ne justifie si ce n’est une manipulation étrangement semblable à celle qu’initièrent, une fois encore,les USA contre Saddam Hussein et l’Irak.
    Le but était mauvais, les résultats ont été mauvais.
    Et l’histoire recommence….
    Comment peut-on entrer en guerre sans nous demander notre avis?
    J’ai mal d’être française avec des politiques aussi déplorables.

    Répondre
    • Etienne

      15 avril 2018 à 22 h 42 min

      Cette manipulation est bien rodée.
      Elle a été utilisée pour Alep.
      Elle sera encore utilisée, le moment venu pour Idlib.

      Plus largement, il s’agit de montrer aux ennemis régionaux de la Syrie que la fin de la guerre n’est pas pour demain, que les battus d’aujourd’hui peuvent encore gagner.
      (A ce sujet, il paraît qu’Israël n’est pas satisfait de la prestation.)

      Il s’agit aussi de montrer la valeur du matériel : bon à acheter pour frapper le Yémen, et demain l’Iran.

      Répondre
  4. marie

    15 avril 2018 à 18 h 35 min

    Nous demandons pardon à nos frères d’Orient.

    Sommes-nous encore dans un pays de droit? Si nous ne ne sommes pas capables de respecter le droit international?

    Nous devons nous lever contre cette grave infraction au droit international, nous lever pour défendre le droit du peuple syrien à se gouverner seul.

    Répondre
    • Marie Claude

      15 avril 2018 à 22 h 38 min

      @Marie….Hélas!Que pouvons nous faire?
      L’anti-France a installé à l’Elysée un fou dangereux et c’est l’ensemble des Français qui en subit les conséquences.
      Malheureux Syriens qui croyaient voir enfin le bout du tunnel!

      Répondre
  5. Marceau

    16 avril 2018 à 9 h 37 min

    L’hypocrisie est un hommage du vice à la vertu . C’est ainsi qu’on habille une mauvaise action . Humanitaire ? Et ces gens là ne se sont jamais offusqués des bandits qui mutilaient en Sierra Leone , « manche courte ou manche longue » . Il faut dire que les monstres vendaient les diamants volés à bon prix . Pourquoi interrompre un si juteux trafic ( pour les acheteurs).
    Depuis Waterloo, les dirigeants français sont traumatisés par l’Angleterre , Napoléon III a fait la guerre de Crimée , entraînée par l’Angleterre qui ne voulait pas de la Russie en Méditerranée, entre les deux guerres la politique étrangère de la 3ème république se faisait à Londres ;en dépit des coups tordus de cet « allié » en Syrie à l’encontre du mandat français de la Sdn.
    La France protectrice des Lieux Saints ?tant qu’elle ne gêne pas les intérêts britanniques protestants ou n’offense pas le sectarisme franc-maçon.
    C’est pour cela que le petit chien joint ses aboiements aux molosses .

    Répondre
  6. Pingback: Au nom de notre devoir d'état [ MAJ 16/04 - 16 h 30 ] - Cril17 |

  7. Cril17

    19 avril 2018 à 8 h 26 min

    Allo la CEF ? Toujours rien ?
    Sauf erreur de mémoire, la CEF n’avait-elle pas publié un communiqué à propos d’Alep, » afin que nul ne puisse dire qu’il ne savait pas  » ?…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3317 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter