Kosovo : un monastère refuge pour les chrétiens en danger


À force de tragédies épouvantables, les chrétiens du Proche et du Moyen-Orient ont fini par se faire (un peu) entendre des médias français, mais on serait bien en peine de trouver dans la große presse un article alertant sur la situation également tragique des chrétiens orthodoxes de la République du Kosovo. Grâce à l’association Solidarité Kosovo nous en obtenons des nouvelles que L’Observatoire de la Christianophobie se fait un devoir de signaler. Un communiqué du 10 septembre de cette association nous informe sur les besoins du monastère de Draganac. Voici ce communiqué.

Plus de dix ans de chemins humanitaires dans les Balkans auront permis à Solidarité Kosovo de croiser la route de nombreux acteurs serbes locaux. Certains d’entre eux, rencontrés sur les chapeaux de roue, sont devenus des relais précieux de l’association française tant leurs ancrages contribuent aux succès des actions humanitaires menées. C’est le cas du père Ilarion, higoumène du monastère de Draganac situé à l’est de la province. Parfaitement francophone, le jeune religieux originaire de Belgrade décrit son monastère comme «  un phare dans la nuit ». Un refuge chrétien très prisé par les jeunes foyers des enclaves chrétiennes environnantes. Toutefois, les conditions de séjour se sont passablement dégradées ces dernières décennies au point d’en devenir périlleuses. Il faut dire que la nature s’est employée à tout escarper autour du monastère. Enfoui au milieu d’épaisses montagnes, le monastère est situé dans une zone très pentue, difficilement accessible. Certains pèlerins assurent que sa position géographique le préserve des attaques antichrétiennes plus faciles à perpétrer en milieu urbain. D’autres confient que la méditation y est plus profonde que partout ailleurs. Tous s’accordent sur l’importance du lieu pour le bassin de vie chrétien auquel ils appartiennent. « Sans le rayonnement de Draganac, nous aurions sans doute abandonné notre enclave » témoigne timidement Aleksandar, père de deux enfants en bas âge et coutumier des lieux.

En plus d’être un lieu spirituel incontournable, le monastère s’est vu consacré une vocation nouvelle. Les circonstances peu favorables aux Chrétiens de ces deux dernières décennies en ont fait un site d’entrepôt humanitaire inédit. C’est ici que les familles les plus nécessiteuses viennent chercher une aide de première urgence. « Elles arrivent épuisées de leur trajet souvent réalisé à pied dans la forêt. La plupart de ces familles dans le besoin repartent le lendemain, après avoir nuité sur place, le baluchon plein de vêtements et de boites de conserves » raconte Lazar, Novice à Draganac. C’est ainsi que le monastère de Draganac est devenu le point d’étape clé des convois d’hivers organisés par Solidarité Kosovo. A chaque Noël depuis onze ans, l’ONG française approvisionne le monastère en denrées humanitaires venues de France.

Témoin de l’espoir et des ressources que le monastère fourni à la communauté chrétienne locale,  Solidarité Kosovo s’est engagée à répondre à la sollicitation du père Ilarion pour améliorer l’accueil des pèlerins. L’hôtellerie du monastère a besoin d’être isolée de toute urgence avant les grands froids. Il s’agit notamment de procéder à des travaux d’huisserie dans la grande salle qui sert de dortoir. Calculés au plus juste par des artisans locaux, un premier devis pour les travaux d’huisserie pour l’hôtellerie chiffre à 15 000 € et un second pour le dortoir des pèlerins à 16000 €. Solidarité Kosovo se fait le relais de l’appel du père Ilarion afin de permettre à la jeunesse chrétienne de toute la région de l’est du Kosovo de venir prier et se ravitailler à Draganac même par temps de grand froid.

Pour répondre à l’appel d’aide du moine Ilarion, vous pouvez effectuer un don à l’adresse suivante : Solidarité Kosovo, BP 1777, 38220 VIZILLE (chèque à l’ordre de « Solidarité Kosovo ») ; ou directement via Paypal en cliquant ici.

draganac 2

Source : Solidarité Kosovo (10 septembre)

2commentaires
  1. Damien

    13 septembre 2015 à 8 h 56 min

    Kosovo = les Balkans = Europe. Le cas de ce monastère perdu dans les forêt projette une image du futur « chrétien » en Europe. De petits foyers isolés dans les campagnes et les forêts. Des îlots de réconforts, harcelés, attaqués, interdits par des autorités républicaines sans foi ni lois.

    Répondre
  2. Denis F

    13 septembre 2015 à 14 h 14 min

    Tout cela parce qu’une coalition de vendus a décidé un beau jour d’accorder des droits à des musulmans sur une terre qui était le berceau historique de la Serbie!
    Ce fut une nouvelle trahison de nos devoirs ancestraux de protection des chrétiens…
    Mais sans doute pas la dernière, et pas la pire, car la même chose va nous arriver en France plus vite que prévu…
    J’ai donné pendant plusieurs années à Solidarité Kosovo, et je n’ai cessé que pour des raisons matérielles, mais dès que je saurai mieux où je vais, je redonnerai sans hésiter!
    Puissent d’autres en profiter pour baisser leurs impôts et réparer surtout le tort que notre pays a commis à notre insu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3259 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter