La Une

Alep : un appel poignant du Carmel

Commentaires (15)
  1. Charlotte Parc dit :

    Le Ciel vous entendent chères sœurs !
    Et je suis certaine qu’Il vous entend !
    Nous prions avec vous et pour vous dans la communion fraternelle que seul l’Esprit peut mettre entre les chrétiens.

  2. Maysie dit :

    La seule réponse possible à cet appel est le repentir et le jeûne. Repentir de notre mode de vie irresponsable qui a laissé grandir le Mal. Et changement radical dans ce mode de vie.

    1. Sonia Djénandji dit :

      Tout a fait. Lorsqu’on pousse dehors l’Esprit du bien, c’est l’Esprit du mal qui le remplacera car il ne peut-y-avoir de vide !

  3. Soft dit :

    Si je n’avais le choix qu’entre l’occident athée et décadent moralement et l’Islam,
    Il n’y a aucun doute: je choisirais l’Islam.
    Dieu Merci, je suis chrétien et fier de l’être.
    C’est la bonne voie.

    Par ailleurs s’il y a un occident majoritaire défini ci dessus, Il y a encore un occident chrétien.

    Je ne serais que peu étonné si les décrets divins suscitait à l’occident décadent un ennemi mortel à travers l’Islam.

    Que notre Seigneur fasse renaître un Occident Chrétien et le rende spirituellement prospère.
    Le reste suivra.

    1. Michel dit :

      Il s’agit plutôt ici de l’Orient chrétien !

    2. jofel dit :

      “Si je n’avais le choix qu’entre l’occident athée et décadent moralement et l’Islam,Il n’y a aucun doute: je choisirais l’Islam.”
      En vérité, cela ne changerait absolument rien car ces deux états d’esprit nient le Christ comme étant le Fils de Dieu.

    3. Sonia Djénandji dit :

      Allah, le Dieu lune qui vous tuera, expliqué en 5 minutes
      Galates 1.8
      Dieu l’Éternel à un combat contre Satan. Ce Satan est démasqué en 5 minutes, pour vous aider à choisir entre le Christ et Satan, il y va de votre bien le plus précieux, celui votre âme. Vous devez connaitre votre ennemi avant qu’il ne soit trop tard !
      Allah est bel et bien comparé à la Lune voir Coran, c’est bien le Dieu Lune/Satan que les musulmans adorent !
      Allah est le Dieu Lune (Coran sourate 6:77):
      Lorsqu’ ensuite il observa la lune se levant, il dit : “Voilà mon Seigneur! ” Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : “Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés”. (Coran sourate 6:77) C’est écrit noir sur blanc ! Où sont les interrogations, a ce propos maintenant ?

  4. Cril17 dit :

    Alep – L’intox monstrueuse dénoncée (Journaliste britannique)

  5. Axel dit :

    @ Cril
    très instructif. on comprend mieux l’imbroglio de mensonges.
    c’est terrifiant !

  6. Sonia Djénandji dit :

    Le Pape a récité une prière composée pour l’ occasion : « Seigneur Jésus – a dit entre autre le Pape dans son invocation orante – étends l’ombre de Ta croix sur les peuples en guerre : qu’ils apprennent la voie de la réconciliation, du dialogue et du pardon ; fais goûter la joie de Ta résurrection aux peuples épuisés par les bombes ; relèves de la dévastation l’Irak et la Syrie ; réunis sous Ta douce Royauté Tes enfants dispersés : soutiens les chrétiens de la diaspora et donnes-leur l’unité de la foi et de l’amour ». (GV) (Agence Fides 01/10/2016)

  7. Sonia Djénandji dit :

    Avec la foi en christ nul ne peut avoir peur de mourir
    La crainte de la mort

    Le deuxième type de crainte est présenté au v. 28. Il s’agit de la peur de mourir. Jésus dit, ‘Ne craignez pas les hommes. Ils ne peuvent que tuer le corps. Craignez plutôt Dieu car il peut faire périr autant le corps que l’âme.’ La puissance de l’homme est limitée. Le pire qu’il puisse faire, c’est détruire le corps. Il ne peut pas attaquer l’âme d’une personne. Les hommes peuvent seulement nous séparer de ce monde et non pas de la vie. Gardons à l’esprit que tous les croyants possèdent la vie éternelle. Nous sommes déjà passés de la mort à la vie, à une vie qui ne s’éteindra plus (Jean 5.24). Dieu a donné la vie éternelle aux croyants en transférant leur vie de ce monde matériel vers un monde de nature spirituelle, i.e., dans les lieux célestes en Christ.

    Plutôt que de craindre les hommes qui menacent son existence physique, le chrétien devrait éprouver une crainte respectueuse de celui dont la puissance est illimitée : Dieu. Dieu est à craindre bien plus que les hommes car il peut anéantir complètement un être humain en faisant disparaître à la fois son corps et son âme. Le contraste se fait donc entre la totalité de l’anéantissement en enfer et la destruction incomplète occasionnée par la mort physique. Et l’argument est le suivant : Comparé à la condamnation qui séparera éternellement l’incroyant de Dieu, la mort physique est un drame bien moins grand qui puisse survenir à un chrétien.

  8. Sonia Djénandji dit :

    Amour de tendresse …

    Seigneur, tu as allumé au fond de moi un feu,

    un amour fou, démesuré, insatiable,

    qui cherche éperdument son chemin dans ma vie.

    Je fais souvent fausse route

    en voulant saisir, posséder, dominer,

    dans un désir subtil d’annexion et de sujétion.

    Donne-moi, Seigneur, d’aimer l’autre pour lui-même,

    de chercher à le promouvoir, à le faire grandir, à le faire jaillir,

    pour l’aider à naître et à devenir.
    Amen
    Père Henri Boula – Jésuite

  9. Sonia Djénandji dit :

    Le Troisième Secret de Fatima – Nouvelle éd

  10. Sonia Djénandji dit :

    COMMENT ÊTRE SAUVÉ ? (Réflexion)

    Le salut par la foi, le salut par les œuvres (la problématique du salut)

    Un sauvé est un justifié ; car il est écrit : heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, et dont les péchés sont couverts ! Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché (Rom4v7-8).

    Cette personne passe d’une posture de condamné à mort à une liberté inespérée, et cela par grâce, par amnistie ; et cela ne dépend pas des œuvres antérieures de justice à cette grâce (Tite3v5). Ici, le Seigneur te demande de croire seulement en Jésus-Christ (Jean3v14-21).

    Ce qui est important de savoir, c’est pourquoi j’étais condamné et condamnable ? C’est à cause des offenses.

    Et il est écrit : Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en imputant point aux hommes leurs offenses (2Cor5v19).

    C’est l’histoire d’un homme qui a chassé ses épouses parce qu’elles étaient adultères et infidèles.

    Et ensuite, par miséricorde, il décide de les réintégrer dans son sein, mais avec une parole de réconciliation, interdisant à ces femmes de pratiquer l’infidélité et l’adultère cause du divorce. Toutes celles qui ont accepté cette parole ont été réintégrées. Mais celles qui l’ont refusé demeurent dans leur rejet et périssent (Jean1v11-12, 3v16).

    Dieu n’aime pas le péché, puisqu’il dit : mes mains ne sont pas courtes pour sauver, ni mon oreille dure pour entendre.

    Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter (Esaïe59v1-2). Il est aussi écrit : celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde (Pr28v13).

    Dieu n’exhausse pas les pécheurs ; mais, celui qui l’honore et fait sa volonté, celui-là il l’exhausse (Jean9v31).

    Comme nous le voyons, cela exclut l’acquis définitif du Salut et la prédestination au Salut. Ce qui est important de savoir est que l’acceptation de cette parole de réconciliation doit forcément commencer par une repentance. Jean dit : repentez-vous car le royaume des cieux est proche (Math3v2).

    Jésus-Christ l’a dit également (Math4v17).

    Cette parole a touché près de trois mille personnes qui ont demandé à Pierre : homme frère, que ferons-nous ?

    Il leur dit : repentez-vous et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés (Actes2v38, 3v19).

    Celui qui s’est repenti doit produire des fruits dignes de repentance (Luc3v8), Christ dit : si vous portez beaucoup de fruits, c’est ainsi que mon Père qui est dans les cieux sera glorifié, et vous serez appelés mes disciples (Jean15v8).

    Que votre lumière luise devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux (Math5v16).

    Celui qui ne porte pas de bons fruits (bonnes œuvres) sera coupé et jeté au feu car la cognée est déjà mise à la racine des arbres (Luc3v9).

    C’est le cas de celui qui avait un talent et qui l’a caché au lieu de le fructifier comme les autres l’ont fait. Il était disciple de Christ mais il est allé en enfer (Math25v14-30), et c’est le cas également du serviteur méchant et imprudent, qui bat ses compagnons, qui mange et qui boit avec les ivrognes (Math24v47-51).

    Il y a aussi le cas des cinq vierges folles qui ont été rejetées par l’époux (Math25v1-12).

    Le cas des juifs qui ont été rejetés à cause de leur incrédulité (Rom11v14-24, Math8v11à12).

    Et l’on est sauvé parce qu’on a pris l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu par le baptême (1 pierre 3 v 21 , Marc 16 v 16).

    Il est donc clairement défini que si tu portes de mauvais fruits, tu trahis le serment que tu as fait au baptême, et le Seigneur effacera ton nom de son livre de vie (Apoc3v5,Exo32V32-33), parce que tu n’aurais pas alors lavé ta robe dans le sang de Christ (Apoc22v14-15).

    Tu ne serais pas alors en habits de noce, le fin lin « les œuvres justes des saints (Apoc19v7-8) et tu seras donc jeté en enfer (Math22v12-13).

    Tu étais donc appelé, et non élu (Math22v14).

    Le Salut( JÉSUS, Luc 2 v 30-31) te met dans une course dans laquelle tu dois combattre selon les règles pour que tu sois couronné (2Tim2v5).

    Tu dois t’appliquer à affermir ta vocation et ton élection pour avoir ainsi pleinement l’entrée dans le royaume éternel (2Pierre1v10-11).

    Le Seigneur demande aux païens qui ont greffés sur l’olivier naturel de craindre, sinon ils seront aussi retranchés comme les juifs (Rom11v17-24).

    Ceux que le Seigneur a connus d’avance, c’est les juifs (Rom11v2) ; c’est eux qui ont obtenu l’élection comme Jacob (Rom11v28, 9v10-24).

    Cette élection avant la fondation du monde (Eph1v4-5) en Jésus-Christ, car tous ceux qui sont en Christ sont devenus de nouvelles créatures ; les choses anciennes sont passées et toutes choses sont devenues nouvelles (2Cor5v17).

    Ce monde n’est pas cette création « ciel, terre, etc.… », Car il est écrit le monde d’alors périt submergé par l’eau (2Pierre2v5, 3v5-6).

    Ces juifs qu’il a connus d’avance, il les a prédestinés à être semblable à l’image de son fils (Jean1v12) car le Salut vient des juifs (Jean4v22).

    Il les a appelés, justifiés et glorifiés (Rom8v29-30), ceux des juifs qui ont accepté la parole de la réconciliation, car la parole est venue parmi les siens, mais les siens ne l’ont point reçue (Jean1v11).

    Nous les païens, nous ne sommes pas prédestinés ni élus car nous étions appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l’homme « les juifs », nous étions en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde (Eph2v11-12).

    Nous devons savoir que l’on sera jugé non seulement par foi mais selon aussi les œuvres, selon ce qui sera écrit dans les livres qui seront ouverts au dernier jugement (Apoc20v11-15).

    Et le Seigneur a dit aux brebis : passez à ma droite, vous qui êtes aimés de mon Père, et prenez possession du royaume qui a vous a été préparé dès la fondation du monde.

    Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, vous m’avez vêtu ; j’étais malade, vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

    Toutefois que vous avez fait ces choses à l’un des plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. Mais il a dit aux boucs qui étaient à sa gauche : retirez-vous de moi maudits ; vous n’avez pas agi comme les brebis, allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges (Math25v31-46).

    Comme vous voyez, la foi n’a pas de mauvaises œuvres. Et ces maudits sont jetés en enfer pas à cause de leur foi mais à cause de leurs œuvres.

    SOPHONIE OU LE JUGEMENT DERNIER

    « SI MON PEUPLE SUR QUI EST INVOQUE MON NOM… »

    La semaine dernière, en pleine nuit, le Saint Esprit me réveille par une voix chuchotant à mon oreille : « Sophonie… Sophonie… »

    Je prends donc ma Bible pour me plonger dans la lecture de ce petit livre composé de 3 chapitres.

    Petit livre, mais lourd… Dieu y exprime toute sa colère contre son peuple et contre les nations, qui ne le consultent plus, mais qui se sont abandonnés à toutes sortes de pratiques pécheresses…

    Idolâtrie, perversité, mensonge, occultisme, déviance sexuelles, religiosité….

    On se croirait revenu au temps de Noé où la terre entière était en abomination aux yeux de Dieu

    C’est dans cette constatation que Dieu prévient de son jugement terrible, ce Jour redoutable, où il exterminera toutes ces horreurs.

    En faisant quelques recherches, je suis tombée sur une étude, où l’historien Guewen (qui n’est pas chrétien) analyse en 5 points la décadence et la chute d’un empire :

    1-La dévalorisation du foyer qui est le bloc fondamental d’une société.

    2-Les taxes qui sont de plus en plus élevées, et l’utilisation de l’argent public pour du pain et des jeux.

    3-Une recherche acharnée du plaisir, croissance et accélération de la violence et de l’immoralité.

    4-Accroissement de l’arsenal militaire, fortification des frontières, alors que l’ennemi est à l’intérieur.

    5-Décadence du christianisme, qui n’est plus qu’un ensemble de rites extérieurs, la religion est déconnectée de la réalité quotidienne, elle n’a plus la capacité de guider un peuple qui ne prend plus de responsabilités.

    Dans le livre des Juges, on trouve une description du gouvernement humain, et les principes de la chute d’une nation, que l’on peut réduire en 3 étapes :

    1-Le peuple se détourne du Dieu vivant : c’est l’apostasie.

    2-Décadence morale.

    3-Anarchie politique

    Si l’on fait une photographie instantanée de l’état de la France aujourd’hui… cela ne vous interpelle-t-il pas ?

    Ce n’est pas le désir premier de Dieu de détruire le monde. Mais le cœur des hommes, par le péché, s’est livré à la rébellion.

    L’Homme aujourd’hui est miné par la souffrance et le manque d’amour.

    Et plutôt que de se tourner vers son créateur, il cherche à combler ces crevasses par toutes sortes d’ersatz… La drogue, le sexe, l’alcool, la violence, le jeu, les sensations fortes… L’Homme cherche l’extrême pour faire taire son vide intérieur.

    « Cependant… une poignée d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur » !

    Si chaque chrétien prenait conscience que l’heure est grave… et décidait de mettre les priorités de Dieu avant ses propres priorités ?

    « Tu n’auras pas d’autre dieu que moi. »

    « …Car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival »

    Le but premier de chaque chrétien devrait être de dresser un autel d’adoration pour invoquer la présence de Dieu, chercher à lui créer une habitation permanente, afin que de ce trône coule la grâce et l’amour, dans nos quartiers, nos villes, notre Nation.

    Si, comme Dieu l’a ordonné, nous établissons une arche d’alliance, et que nous prenons cette position d’adoration, nous laissant purifier comme l’or, façonnables, les mains levées au ciel, face tournée vers le sacrifice de Jésus, alors Dieu siégera au milieu de son peuple, le sang de Jésus pourra se répandre et combler les crevasses de notre pays, il viendra remplacer ce sang impur qui abreuve et nourrit ‘nos sillons’.

    Le destin de la France est dans notre détermination à faire la volonté du Père, et non la nôtre..

    Le jugement est proche, très proche.

    La prise de conscience se généralise, une réformation est en marche, insufflée par le mouvement de l’Esprit qui agit de façon remarquable dans tout le pays.

    Qui peut dire cette année, particulièrement, qu’il a senti que Dieu le poussait à déménager ?

    A changer de travail ?

    A changer de poste, à rejoindre une Église, à s’impliquer autrement ou à temps plein dans le service ?

    Qui a senti un changement, une transition vers quelque chose d’incontrôlable, mais que Dieu initie ? Qui sent une nouvelle étape, un nouveau pallié dans sa vie spirituelle ?

    A qui Dieu demande un pas de plus ? Un cap à passer ?

    Une nouvelle mesure de foi ?

    Ne sentez-vous pas l’atmosphère changer ?

    Je crois que nous sommes nombreux dans ce cas.

    Dieu est en train de vous placer là où il a besoin.

    Dieu est en train de vous équiper. Dieu passe à l’action.

    Le corps de Christ doit plus que jamais reprendre une attitude de complète soumission, d’humilité, et rechercher la face de l’Eternel.

    Dieu cherche un peuple radical, qui se sanctifie et se met à part, Dieu fouille les cités, les rues, il cherche les cœurs.

    Dieu cherche son peuple, celui-là même qui ne place pas ses priorités dans le matériel, dans la beauté de la moquette de son église locale, dans la compétition de qui fait plus, de qui se voit le mieux…

    Dieu cherche ses amis… Ceux qui ont faim et soif de connaître Ses projets, ceux qui ont le désir de comprendre son cœur…

    Cherchons premièrement le Royaume de Dieu !

    Que notre mentalité soit transformée, renouvelée et activée !!

    Abandonnons nos guerres d’ego, nos positions retranchées, nos cœurs amers ! Humilions-nous ! Mettons-nous à part pour ce qui arrive ! Recherchons Sa face !

    « Si mon peuple… s’humilie… prie… et recherche ma face…. Je l’exaucerai des Cieux. »

    La prière dont l’exaucement est certaine, n’est autre que la prière que Dieu lui-même inspire !

    Que pries-tu ?

    Vers quoi sont tournés tes désirs ?

    Quelle est la volonté de Dieu ? Elle est là : « Je guérirai son pays ! »

    « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

    T’aimes-tu ? T’aimes-tu suffisamment ? Te vois –tu comme Dieu te voit ?

    Aimes-tu ton prochain comme Dieu l’aimes ?

    Demandes-tu à Dieu de changer ta paire d’yeux, afin de voir ton prochain comme lui le voit ?

    Vois-tu dans la méchanceté de ton collègue de boulot, la souffrance qu’il endure chaque jour depuis que sa femme est partie avec un autre ?

    Vois-tu dans les réactions extrêmes de ta voisine, le trou béant laissé dans son cœur par le décès de son fils ?

    Vois-tu dans la consommation de drogue de ta fille son besoin d’amour, d’acceptation ?

    Vois-tu dans les insultes de l’alcoolique du bout de la rue, l’immensité de sa souffrance ?

    OUVRE TES YEUX SPIRITUELS ! OUVRE TON CŒUR !

    AIME TON PROCHAIN, JUSQU’A CE QU’IL SE DEMANDE POURQUOI !

    Arrête de lui dire qu’il est pécheur ! Tu crois qu’il ne le sait pas suffisamment ??
    Par ta religiosité, ou ta pseudo-sainteté tu créés un mur entre vous ! Créés des ponts ! Arrête avec tes accusations ! AIME !!!

  11. Sonia Djénandji dit :

    Notre avenir ou les prophéties de St Jean de Jérusalem
    Deux ouvrages publiés en France dans les années 90 nous parlent de ces prophéties. Mais contrairement par exemple à celles de Nostradamus, elles sont écrites d’une manière claire et en prose. Et il n’y a ni rime ni versification précise. Difficile de croire qu’elles pourraient dater du XIème siècle !

    Pourtant, selon certains, l’auteur de ces textes serait Jean de Jérusalem. Né en Bourgogne en 1042 ap. J.C., Jean aurait été recueilli sur le chemin de Compostelle par des religieux ; devenu moine et chevalier, il serait parti en Terre Sainte lors de la première Croisade pour reprendre Jérusalem des mains des Turcs qui s’en étaient emparés vingt ans plus tôt. Il y aurait fait alors la connaissance d’Hugues de Payns, avec lequel il aurait fondé l’Ordre du Temple.
    https://effondrements.wordpress.com/2012/10/19/notre-avenir-ou-les-propheties-de-st-jean-de-jerusalem/

    Jean de Jérusalem, Le Livre des Prophéties, de M. Galvieski, 1994.

    • Les Prophéties de Jean de Jérusalem, recueil des prophéties attribuées à Jean de Mareuil, 1998.

    Selon ces livres, les prophéties de Jean de Jérusalem nous seraient parvenues grâce à deux autres ouvrages : L’un serait un manuscrit datant du XVème siècle, redécouvert en 1992-1993 à Zagorsk en Russie, au monastère de la Laure de la Sainte Trinité-Saint Serge, par un certain professeur Galvieski. L’autre serait conservé par le KGB dans ses archives à Loubianka. Il proviendrait à l’origine des bibliothèques de la communauté juive de Varsovie, saisies par les allemands en 1941, puis récupérées par les Russes lors de la chute de Berlin en 1945.
    Quoiqu’il en soit, l’auteur réel de ces textes avait du génie. Car il décrit parfaitement le chemin pris par notre société. L’enfant par exemple n’a-t-il pas déjà perdu tous ses droits ? A sa conception sa vie est-elle protégée ? Ne décide-t-on pas pour lui de lui octroyer deux pères ou deux mères ? Et avec la technique des bébés éprouvette ne sera-t-il pas condamné à ne plus être en symbiose avec sa mère et à ne plus profiter de son amour ? Aura-t-il encore le droit d’avoir un frère ou une sœur ? De ne pas être un objet sexuel dès son plus jeune âge ?

    Ce qui est décrit ressemble étrangement à ce que nous concocte les partisans du Nouvel Ordre Mondial ! Un monde sans Dieu. Et comme Dieu est Amour, un monde sans amour. Heureusement, après cet enfer terrestre, un avenir radieux nous est réservé ! L’espoir n’est pas perdu !

    Les prophéties de St Jean de Jérusalem :
    « Je vois et je sais.

    Mes yeux découvrent dans le Ciel ce qui sera et je franchis le temps d’un seul pas. Une main me guide vers ce que vous ne voyez ni ne savez.

    Mille ans auront passé et Jérusalem ne sera plus la ville des Croisés du Christ. Le sable aura enfoui sous ses grains les murailles de nos châteaux, nos armures et nos os. Il aura étouffé nos voix et nos prières.

    Les Chrétiens venus de loin en pèlerins là où étaient leur Droit et leur Foi, n’oseront s’approcher du Tombeau et des Reliques qu’escortés par des Chevaliers Juifs qui auront ici leur Royaume et leur Temple.
    Les Infidèles seront une foule innombrable qui se répandra partout et leur foi résonnera comme le tambour d’un bout à l’autre de la Terre. Je vois la Terre immense.

    Des continents qu’Hérodote ne nommait que dans ses rêves se seront ajoutés au-delà des grandes forêts dont parle Tacite, et loin au bout de mers illimitées qui commencent après les Colonnes d’Hercule. Mille ans auront passé depuis le temps que nous vivons et les fiefs se seront partout rassemblés en de grands royaumes et de vastes empires.

    Des guerres aussi nombreuses que les mailles de la cotte que portent les Chevaliers de l’Ordre se seront entrecroisées, défaisant les royaumes et les empires, en tissant d’autres.

    Et les serfs, les manants, les pauvres sans feu se seront mille fois révoltés, brûlant les récoltes, les châteaux et les villes, jusqu’à ce qu’on les écorche vifs et qu’on force les survivants à rentrer dans leurs tanières.

    Ils se seront crus Rois.

    Mille ans auront passé et l’homme aura gagné le fond des mers et des cieux et il sera comme une étoile au firmament. Il aura acquis la puissance du soleil et il se sera pris pour Dieu, bâtissant sur l’immense terre mille tours de Babel. Il aura construit des murs sur les ruines de ceux qu’avaient élevés les Empereurs de Rome, et ils sépareront une nouvelle fois des Légions et des Tribus Barbares.

    https://effondrements.wordpress.com/2012/10/19/notre-avenir-ou-les-propheties-de-st-jean-de-jerusalem/

    Au-delà des grandes forêts sera un Empire. Quand les murs s’effondreront l’Empire ne sera plus qu’une eau boueuse. Les peuples seront une nouvelle fois mêlés.

    Alors commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille.

    Je vois et je sais ce qu’il sera.
    Je suis le scribe.

    Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille l’homme sera devant la bouche d’ombre d’un labyrinthe obscur. Et je vois au fond de cette nuit dans laquelle il va s’enfoncer les yeux rouges du Minotaure. Prends garde à sa fureur cruelle, toi qui vivras l’An Mille qui vient après l’An Mille.
    1
    Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
    L’Or sera dans le Sang
    Qui regardera les étoiles y comptera des deniers
    Qui entrera dans le Temple y rencontrera les marchands
    Les Souverains seront changeurs et usuriers
    Le Glaive défendra le Serpent

    ……..

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services