Égypte : le témoignage d’un jeune Copte réfugié en Italie


Asia News vient de publier le témoignage à la fois bouleversant et instructif d’un jeune Copte de 23 ans, Mikael, qui a fui son pays voici vingt jours pour se réfugier en Italie où il attend d’obtenir un statut de réfugié. Il est natif et habitait El Minya, en Haute Égypte, ville qui fut l’un des épicentres de la vindicte des Frères Musulmans à partir du 14 août dernier.

« Au moins 50 églises [y] ont été détruites, nos maisons et nos commerces avaient été marquées d’une croix. J’avais un atelier de menuiserie, et il a été incendié le vendredi [16 août], le jour de la prières des musulmans, le supermarché de Georges [son ami et son compagnon de fuite. NdÉ] a été incendié sous ses yeux (…) Sous Morsi, l’économie s’est effondrée et les islamistes ont eu les coudées plus franches. Avec Moubarak, il y avait peut-être plus de sécurité pour nous les Coptes car les Frères Musulmans avaient été relégués dans l’illégalité (…) Le pourcentage de musulmans démocrates est très faible et sans influence, quant à la police elle ne tient jamais compte de nos plaintes : le problème est profond (…) En Égypte, il est interdit de construire des églises, une interdiction qui était en vigueur sous Moubarak et qui l’est toujours. Il y a trois ans, un de mes cousins de Gizeh a passé quarante jours en prison pour avoir participé à la construction d’une paroisse ; la police tua deux chrétiens et ces informations ont paru sur des sites internet (…) Mon supérieur [lors de son service militaire] était un musulman et il me punissait souvent en me faisant rester au garde-à-vous pendant des heures. Je n’avais pas le droit aux permissions comme les autres pour rentrer à la maison, au seul motif que j’étais Copte. [Le jour de sa libération de ses obligations militaires] on a tenté de me poignarder [montrant deux cicatrices sur ses poignets]. J’ai été intercepté par quatre islamistes qui voulait le dépouiller et me tuer (…) [Avant les événements Mikael avait tenté, avec d’autres, de rejoindre Le Caire, mais il fut intercepté par un barrage de Frères Musulmans] Ils ont vu que nous étions chrétiens [dit-il en montrant la croix qu’il porte toujours au coup et celles qu’il a tatouées sur ses poignets] : ils m’ont tout volé et renvoyé à El Minya ».

Source : Asia News (© L’Obs pour la traduction)

4commentaires
  1. Thomas

    13 septembre 2013 à 23 h 05 min

    Bientôt notre destin en France si l’invasion mahométane continue ???

    Répondre
  2. Lucien

    14 septembre 2013 à 8 h 06 min

    Cela ne rappelle-t-il pas l’attitude la police allemande au début des pogroms antijuifs ? N’en doutons pas, c’est ce qui se prépare pour la France aussi.

    Répondre
  3. gerard

    14 septembre 2013 à 11 h 29 min

    ET oui Lucien ,a bien regarder c”est le même esprit qui régi nombre de dirigeants dans le monde ,qui inondait la Russie et l’Allemagne des années 1920 1930 et suite. Le serpent n’a pas fini d’inciter l’homme a détruire DIEU CRÉATEUR ET SON EGLISE

    Répondre
  4. Melmiesse

    15 septembre 2013 à 23 h 04 min

    ils ont le courage de rester chrétiens, j’admire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3231 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter